Appel à contributions – « The transnational markets of literary nationalisms in the long 19th century »

The transnational markets of literary and artistic nationalisms in the long 19th century

Proposed seminar for the Annual Meeting of the American Comparative Literature Association at Utrecht, The Netherlands, July 6-9, 2017

Voir le fichier joint (en anglais uniquement)

Parution – « Nouveaux regards sur la critique d’art au XIXe siècle » et « Vingt ans » (« Sociétés & Représentations »)

Sociétés & Représentations N° 40, Automne 2015

« Nouveaux regards sur la critique d’art au XIXe siècle »
Isabelle Mayaud, Séverine Sofio
Collectif

Date de parution : 22/10/2015 Editeur : Publications de la Sorbonne ISBN : 978-2-85944-917-9 EAN : 9782859449179 Présentation : Broché Nb. de pages : 381 p.

 

Ce numéro est exceptionnellement double. La critique des beaux-arts et de la musique au XIXe siècle est étudiée dans le dossier de cette livraison, par une série d’approches pluridisciplinaires cherchant à dépasser une vision illustrative des textes comme source, au profit d’analyses d’un discours spécifique et performatif, distinct de celui des historiens de l’art.

Par ailleurs, en lieu et place des rubriques habituelles, à l’occasion de ses vingt ans, l’équipe de Sociétés & Représentations a souhaité réfléchir à son histoire et sa place dans les sciences humaines et sociales, en invitant des spécialistes des représentations à témoigner de leur acception de cet objet, de son évolution, des obstacles ou des apories rencontrés.
Sommaire :

La critique artistique et musicale, un objet de recherches à investir au croisement des disciplines
Isabelle Mayaud et Séverine Sofio

« Maréchaux de la curiosité » et critiques : la diversité des discours sur la peinture à la fin du XVIIIe siècle
Sarah Bakkali

Critiquer, mais de quel droit ? Les fondements juridiques et jurisprudentiels du droit de critique au XIXe siècle
Matthieu Béra

« Que Van Beers fasse des tableaux et non des procès ». L’affaire Van Beers-Solvay et l’émancipation de la critique d’art belge au tournant du XIXe siècle
Katrien Dierckx

Sauver la critique, défendre les critiques. Les stratégies d’un porte-parole : l’Association syndicale professionnelle et mutuelle de la critique dramatique et musicale (France, 1877-1914)
Isabelle Mayaud

La critique en portraits : Camille Delaville et ses contemporaines
Juliette M. Rogers

Les femmes artistes sous presse. Les créatrices vues par les femmes critiques d’art dans la presse féminine et féministe en France autour de 1900
Charlotte Foucher Zarmanian

La critique face aux Méditateurs ou la peur de la déchéance de l’école française autour de 1800
Saskia Hanselaar

Le privilège des femmes dans la critique d’art en France, 1785-1815
Heather Belnap Jensen

« Toutes les directions sont incertaines et combattues » : les peintres, les critiques et l’imposition de la bataille romantique
Séverine Sofio

La lithographie passée en revues : entre controverses politiques et enjeux esthétiques
Gervaise Brouwers

La critique de la photographie ou la genèse du discours photographique dans la critique d’art, 1839-1859
Paul-Louis Roubert

Le commerce de la critique : journalisme musical et corruption au milieu du XIXe siècle
Rémy Campos

VINGT ANS

Introduction
Bertrand Tillier et Myriam Tsikounas

Pluridisciplinaire et ouverte : une rétrospective statistique de Sociétés & Représentations
Anne-Élisabeth Andréassian

Au carrefour des disciplines, au gré des écrans et au défi de l’accès : deux décennies de revues de sciences humaines et sociales en France (1995-2015)
Julien Hage

Les représentations au Moyen Âge : quelques pistes de réflexion
Claude Gauvard

Entretien avec Roger Chartier
Propos recueillis par Évelyne Cohen et Pascale Goetschel

Entretien avec Arlette Farge
Propos recueillis par Bertrand Tillier et Myriam Tsikounas

Représentations et idées-images au temps des Lumières. « Prisonnier en fantôme », « pensées nocturnes » du libraire Pierre Frémont, « dernier mot » des suicidés
Michel Porret

Le risque, pour l’historien désireux de comprendre le passé, de savoir ce qui est advenu après la période qu’il étudie
Alain Corbin

L’inscription dans un courant historiographique majeur
Philippe Artières

Quelques notes succinctes sur les deux corps de la Représentation
Pascal Ory

Représentation : la dimension cognitive du terme
Nathalie Heinich

Postface : De l’avenir du passé
Dominique Kalifa

 

Appel à contributions – Cahiers Echinox 2017‏

APPEL À CONTRIBUTIONS

Les Cahiers Echinox

Université « Babeş – Bolyai », Cluj-Napoca, Roumanie

www.phantasma.lett.ubbcluj.ro / Caietele Echinox

Volume 33/ 2017

 

Sujets dépourvus d’importance. Pour une politique du résiduel en littérature

(Topics of a lesser grade. For a politics of the „leftovers” in literature

Subiecte de mică importanţă. Pentru o politică a restului în literatură)

Voir fichier joint. Ce nouveau numéro traitera d’aspects importants (parfois délaissés) des conditions sociales de possibilité des discours littéraires et métalittéraires.

Paul Dirkx

Appel à communication – Congrès mondial de traductologie, avril 2017

Vous trouverez sur le site http://cmt.u-paris10.fr/programme un appel à communication pour le congrès mondial de traductologie du 10 au 14 avril 2017. Comme d’habitude, ce congrès traite de nombreux aspects qui intéressent directement ou indirectement l’approche sociale des discours littéraires.

Calls for Papers / request‏

Début du message transféré :

Expéditeur: Levente Szabó <szabolevente@yahoo.com>
Date: 13 septembre 2016 17:27:35 UTC−4
Destinataire: Anthony Glinoer <anthony.glinoer@usherbrooke.ca>
Objet: Calls for Papers / request
Répondre à: Levente Szabó <szabolevente@yahoo.com>

Dear Professor Glinoer!
I would like to ask you to post two different calls for papers for a thematic issue of a comparative literature journal, respectively for a conference seminar on the Socious circular letter.
Thank you for publicizing the calls for papers and helping us to gain the potentially interested audience!
Best regards,
Levente T. Szabó
Associate Professor
Babes-Bolyai University
Faculty of Letters
Department for Hungarian Literary Studies
400202 Cluj, 31 Horea St.
Romania

Colloque – « Publics de la culture : perspectives croisées sur la réception et la médiation »

Bonjour,

 

Le Laboratoire de recherche sur les publics de la culture tiendra, le 6 octobre 2016 à l’UQTR, son premier colloque jeunes chercheurs sous le thème Publics de la culture : perspectives croisées sur la réception et la médiation.

Les communications porteront sur les effets de la culture, son pouvoir de médiation, la pluridimentionnalité de l’expérience culturelle ainsi que sur les méthodes et les objets d’étude permettant d’appréhender les publics de la culture. L’événement réunira des étudiants canadiens et français en études littéraires, sociologie, musicologie, communication, didactique et études urbaines.

 

Nous vous serions reconnaissants de diffuser l’affiche et le programme ci-joints auprès de vos membres.

 

colloque-affiche

 

Cordialement,

 

Ariane Bellemare,
François Raouf Derbas-Thibodeau
Mélanie Grenier
Mathilde Barraband

 

Colloque jeunes chercheurs

du Laboratoire de recherche sur les publics de la culture (UQTR)

 

Publics de la culture
Perspectives croisées sur la réception et la médiation culturelles

Le 6 octobre 2016, salle 0405 du pavillon Desjardins (UQTR)

Organisé par Ariane Bellemare, François R. Derbas Thibodeau, Mélanie Grenier

et Mathilde Barraband

 

9h30 : Accueil des participants

 

9h45 :  Mot du directeur du LRPC, Jason Luckerhoff (UQTR)

 

10h00-11h00 : Étudier les publics : quelle méthode pour quel objet ?

Président de séance : Jason Luckerhoff (UQTR)

  • Stéphanie Kellner (U. de Limoges), « Étudier les publics du numérique en bibliothèque municipale. Quelles méthodes d’enquête et d’analyse pour quels résultats ? »
  • Caroline Marcoux-Gendron (INRS UCS), « Le go-along : un outil des études urbaines au profit de la recherche sur les pratiques culturelles »

 

11h00-11h15 : Pause

 

11h15-12h15 : Étudier la lecture : entre cognition et interaction

      Présidente de séance : Mathilde Barraband (UQTR)

  • Alexandra Gagné (U. Laval), « Interactions transformatrices entre textes littéraires et publics scolaires : une recension des écrits autour du concept didactique de lecture littéraire »
  • Mélanie Grenier (UQTR), « Savoir être dans un monde de fiction : processus cognitif de la lecture dans La salle de bain de Jean-Philippe Toussaint »

 

12h15-14h00 : Pause pour le repas

 

14h00-15h30 : La réception de la culture

      Président de séance : Francois R Derbas Thibodeau (UQTR)

  • Ariane Bellemare (UQTR), « Public intraculturel : étude de réception théâtrale de Troisde Mani Soleymanlou »
  • Marie-Odile Richard (UQTR), « Le cas de L’enfant d’octobre (2006) de Philippe Besson. Analyse de la réception sociale, critique et journalistique d’un roman litigieux»
  • Geneviève Bouchard (U. d’Ottawa), « La figure du Gentleman-cambrioleur : transformation et mutation transcontinentale »

 

15h30-15h45 : Pause

 

15h45-16h45 : L’expérience culturelle

      Présidente de séance : Marie-Claude Larouche (UQTR)

  • Jessica Hébert (U. de Montréal), « Dans la peau des nouveaux publics : une étude sociologique et anthropologique de la 51eédition des concerts de la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) »
  • Amélie Pellerin (U. Laval), « De la force de l’haptique dans l’art. Arts visuels et jeunes publics : fabriquer des expériences »

 

16h45 : Clôture et vin d’honneur

Call for Papers – « Politics and Culture »

Apologies for cross-posting.

Dear Colleagues:

The Universidade Nova de Lisboa, the Faculdade de Letras of the University of Lisbon, the ISCTE and the National Library of Portugal will host the International Conference “Politics and Culture in Colonial Periodical Press“ from May 22 to May 25, 2017.

The call for panels is still open: https://congressoimprensacolonialuk.wordpress.com/

Papers can be presented in English, French, Portuguese or Spanish.

Benito Rial Costas

………………………………………………………………………………….
Do not print this message to preserve environment
………………………………………………………………………………….
b.rialcostas@gmail.com
………………………………………………………………………………….
Spain (+34) 615 68 27 08
Italy (+39) 342 55 17 349

Appel – « Éditer et étudier la lettre d’écrivain et la lettre d’artiste au Québec : nouvelles perspectives de la recherche sur l’épistolaire »‏

Bonjour,

En octobre 2017 se tiendra à Sherbrooke (Québec) un colloque ayant pour
objectif de dresser un état des lieux des travaux sur l’épistolaire des quinze
dernières années au Québec.

Deux axes seront privilégiés:
Axe 1 : Publier la lettre d’écrivain et la lettre d’artiste.
Le premier axe propose une plongée au cœur de ces projets d’envergure que sont
les éditions de correspondance. Pourquoi et comment éditer les correspondances
d’écrivains et d’artistes ? Quels sont les enjeux actuels de ces entreprises
éditoriales ? Comment donne-t-on à lire certaines correspondances au public
d’aujourd’hui et de demain ? Ces questions et d’autres aspects entourant
l’édition épistolaire permettront de mesurer la portée globale de ces
publications.

Axe 2 : Approches de la lettre d’écrivain et de la lettre d’artiste.
L’hybridité de la lettre d’écrivain a permis à tout un éventail d’approches de
se développer et de cohabiter au sein des études de l’épistolaire. Au-delà des
études de cas, ce deuxième axe explorera différentes questions découlant d’une
interrogation principale : comment aborde-t-on la lettre d’écrivain et
d’artiste aujourd’hui ? Plus particulièrement, quelle est la dialectique entre
l’écriture épistolaire et l’œuvre (poésie, essai, roman, arts visuels) ?
Comment la lettre éclaire-t-elle les trajectoires d’écrivain et d’artiste ?
Quelles sont les fonctions dont les auteurs investissent leurs lettres ?
Enfin, de manière plus globale, on peut se demander comment l’étude de
l’épistolaire contribue à l’histoire de la presse, à l’histoire de l’édition,
à la sociologie de la littérature et des arts, par exemple.

Les propositions de communication d’un maximum 300 mots devront être envoyées
au plus tard le 30 septembre 2016 à l’adresse suivante :
stephanie.bernier2@usherbrooke.ca
Elles devront être accompagnées d’une notice biobibliographique d’un maximum
de 250 mots précisant l’institution d’attache et les coordonnées du chercheur.
Les travaux de ces journées feront l’objet d’une sélection en vue d’une
publication dans un ouvrage collectif.

Pour consulter l’appel à communications :
http://www.crilcq.org/actualites/item/appel-colloque-editer-et-etudier-la-lettre-decrivain-et-la-lettre-dartiste-au-quebec/

Merci de diffuser la nouvelle dans vos réseaux.

Comité organisateur
Stéphanie Bernier (Université de Sherbrooke, GRÉLQ)
Pierre Hébert (Université de Sherbrooke, GRÉLQ)
Chantal Savoie (UQAM, CRILCQ)

Comité scientifique
Mylène Bédard (Université Laval)
Patricia Godbout (Université de Sherbrooke)
Annette Hayward (Université Queen’s)
Jean Morency (Université de Moncton)
Julie Roy (Université d’Ottawa)

Programme du Séminaire Littéraire des Armes de la Critique 2016-2017 (ENS Ulm, Paris)‏

Cher-e-s camarades, collègues, et étudiant-e-s,

 

Vous trouverez ci-dessous le texte programmatique pour l’année scolaire à venir du Séminaire Littéraire des Armes de la Critique (SLAC), ainsi qu’un programme prévisionnel pour les premières séances. Il aura pour problématique générale la question « Genres littéraires et idéologie(s) », et se déroulera un vendredi par mois de 14h30 à 17h30 à l’ENS, 45 rue d’Ulm, à Paris. Nous espérons vous retrouver le 30 septembre, et vous encourageons, si vous avez des questions, des propositions, ou si vous souhaitez davantage de renseignements, à nous contacter.

 

Texte programmatique du SLAC (2016-2017)

Genres littéraires et idéologies

 

Le Séminaire littéraire des Armes de la critique (SLAC), membre des séminaires associés « Les Armes de la critique », poursuit ses activités pour la quatrième année consécutive et invite tou-te-s celles et ceux qui le souhaiteraient à le rejoindre.

 

Poursuivant notre effort de pédagogie et d’auto-formation à la recherche par la recherche, nous souhaitons, cette année, continuer l’étude d’auteur-e-s ayant promu une approche matérialiste dans l’appréhension des phénomènes littéraires ou culturels, une perspective malheureusement trop peu présente dans les cursus académiques. Relisant collectivement, et dans une visée critique, ces théoricien-ne-s qui nous ont précédé-e-s, il s’agit pour nous, et pour tou-te-s celles et ceux qui voudraient partager cette aventure, de nous interroger sur la manière dont ils-elles peuvent nous aider à questionner le présent et nourrir notre propre recherche. L’année 2016-2017 sera pour nous l’occasion d’accentuer celien entre écrits théoriques et pratique de la recherche en proposant, pour chaque séance ayant trait à un-e théoricien-ne, à côté d’un compte-rendu synthétique de sa pensée, une tentative d’application de cette dernière à un texte, un-e auteur-e, un texte, un genre, etc.

C’est d’ailleurs dans cette optique que s’inscrit notre problématique de l’année, « Genres littéraires et idéologie ». Nous prétendons aborder ce sujet classique, les genres littéraires, selon une approche méthodologique originale. En effet, les genres littéraires, comme le roman, le théâtre, la poésie, etc., doivent apparaître pour ce qu’ils sont : des constructions historiques mouvantes, nées d’une situation contextuelle donnée et dans la forme desquelles se cristallisent un (ou plusieurs) discours idéologique(s). La démarche du critique s’apparente ainsi, pour Fredric Jameson, au travail de l’archéologue ou du géologue, dans la mesure où elle consiste à dégager les différentes strates idéologiques « sédimentées » dans l’œuvre.

Ainsi, le théâtre représentait, selon Pierre Barbéris, la forme par excellence de la société d’Ancien Régime en mobilisant des caractères figés, et non pas, comme permettra de le faire le roman, des personnages définis par leurs conditions socio-économiques. A l’inverse, le roman (dont Ian Watt lit « l’essor » au dix-huitième siècle en Angleterre comme un effort de la classe moyenne émergente pour contester les valeurs de l’aristocratie) est selon Lukacs le genre de la bourgeoisie triomphante. Quelle place le roman continue-t-il à occuper aujourd’hui ? Et qu’en est-il du théâtre, de la poésie, de l’essai ou encore des formes contemporaines hybrides, en particulier la littérature de témoignage sur laquelle nous avons déjà eu l’occasion de nous interroger ? Quels sont les outils, théoriques, sociologiques, historiques, qui pourraient nous aider à rendre compte des éventuels glissements subis par tous ces genres ? Autant de questionnements que nous souhaiterions aborder cette année, sans que cette liste soit pour autant exhaustive.

Il y aura environ une séance par mois. Chaque séance durera trois heures (pauses comprises !) et accueillera plusieurs interventions (deux ou trois) et d’importants moments de discussion.

Les séances du premier semestre auront lieu un vendredi par mois, de 14h30 à 17h30 (la salle sera précisée). Toutes les séances sont ouvertes à tou-te-s et nous encourageons tou-te-s celles et ceux qui le souhaiteraient à y participer!

 

Programme prévisionnel des premières séances (susceptible de modifications)

1) 30 septembre : Séance d’introduction : présentation de l’année

2) 28 octobre : Le roman, forme dominante, forme bourgeoise ?

3) 25 novembre : Les genres de l’essai

4) 16 décembre : Bourdieu et ses épigones

 

A suivre…

 

Site Internet : https://adlc.hypotheses.org/

Contact : vincent.berthelier@ens.fr

Colloque – « Littératures en langues africaines : production, diffusion, réception »

Bonjour,

 

Vous trouverez ci-joint le programme du colloque ELLAf (Encyclopédie des Littératures en langues africaines) dont le thème est: « Littératures en langues africaines: production, diffusion, réception ».

programme_colloque_ellaf

Ce colloque se tiendra les 29, 30 septembre et 1ier octobre 2016, à l’auditorium de l’INALCO, 65 rue des grands Moulins, Paris 13ième.

 

Bien cordialement,

Marie Lorin