Colloque « Deux siècles de malédiction littéraire » – 13 au 15 juin 2012

Dans la foulée de travaux visant à comprendre le fonctionnement de la figure de l’auteur et les imaginaires de la littérature, ce colloque fera le point sur les formes d’expression et les variations d’une croyance ayant toujours cours : celle voulant que la souffrance (maladie, exil, persécution, pauvreté, etc.) profite aux écrivains et aux artistes. Plus exactement, la trentaine de spécialistes ici réunis, issus de domaines aussi variés que l’histoire littéraire, la sociologie de la littérature, l’histoire du livre, l’histoire culturelle et l’analyse du discours, réfléchiront

 

 

 

1) aux différentes modulations de cette croyance dans les milieux littéraires français et québécois des XIXe et XXe siècles et à son intégration à diverses postures littéraires et stratégies de légitimation ;

 

2) aux médiateurs et formes de médiation impliqués dans sa perpétuation et sa reformulation au fil du temps;

 

3) à son transfert dans des systèmes culturels parfois très éloignés de celui où elle a pris forme. Le cas du Québec, ici, sera examiné avec une attention particulière.

 

 

 

La sociologue française Nathalie Heinich, spécialiste des identités artistique et littéraire, prononcera en plénière une conférence qui éclairera le passage, à l’état de mythe, de la figure de l’écrivain maudit.

 

 

Programme:

 

Deux siècles de malédiction littéraire

Transformations, médiations et transferts d’un mythe

 

Université McGill

Montréal

Du 13 au 15 juin 2012

 

Pavillon Leacock

Salle 232

 

 

 

MERCREDI 13 JUIN 2012

 

8h30      Accueil des participants

 

8h45      Ouverture du colloque, mot de bienvenue

Gillian Lane-Mercier, vice-doyenne, Faculté des Arts

 

9h          Introduction

Pascal Brissette (Université McGill) et Marie-Pier Luneau (Université de Sherbrooke)

 

9h15      Séance inaugurale

Que faire d’un mythe? L’imaginaire entre réel et symbolique (petit manifeste anti-postmoderne)

Nathalie Heinich (CNRS)

 

10h15    Pause

 

Présidente de séance : Martine Lavaud (Université Paris IV – Sorbonne)

10h30    Le travail des textes

 

L’Art de la Guigne en 1862 : intertexte et sous-texte du « Guignon » de Mallarmé

Pascal Durand (Université de Liège)

 

Anomie de Rimbaud

Denis Saint-Amand (FNRS-Université de Liège)

 

Du bon usage de la maladie : les avantages et bénéfices de la maladie pour le narrateur d’À la recherche du temps perdu

Gabrielle Roy-Chevarier (Université McGill)

 

12h        Déjeuner

 

 

Président de séances : Michel Pierssens (Université de Montréal)

14h        Images et lieux de la malédiction

 

Images de maudits : l’illustration au service du mythe de la malédiction littéraire dans la seconde moitié du XIXe siècle

Solenn Dupas (Université de Rennes 2)

 

« Il me prend des envies de ne plus retourner à Paris »

Marie-Ève Riel (Université de Sherbrooke)

 

La ville, l’enfer : un rite de passage dans l’ici maintenant

Yves Thomas (Université Trent)

 

15h30    Pause

 

15h45    La malédiction au pluriel

 

Malédiction littéraire et haute littérature : le cas Vers et Prose

Claire Popineau (Université Paris V – Descartes)

 

Les surréalistes sont-ils des poètes maudits? Réécritures surréalistes du mythe de la malédiction littéraire

David Vrydaghs (Université de Namur)

 

Les martyrs de la Brasserie : comment succomber ensemble quand on est singulier

Anthony Glinoer (Université de Sherbrooke) et Éloïse Pontbriand (Université de Sherbrooke)

 

17h15    Fin de la première journée de colloque

 

 

 

 

 

 

 

 

 

jeudi 14 juin 2012

 

Président de séances : Marc Angenot (Université McGill)

9h00      Poncifs et stéréotypes

 

Modalités de légitimation de la figure de l’auteur dans les anthologies scolaires. L’exemple du poète maudit

Pascale Delormas (Upec-Circeft-Escol/Ceditec)

 

« C’est Poètes Absolus qu’il fallait dire… ». La malédiction réinventée ou la valeur d’un poncif

Arnaud Bernadet (Université McGill)

 

10h        Pause

 

10h15    Exécration et consécration

 

« Inutile de jouer les révoltés » : Roger Nimier ou la malédiction par ses marges

Jean-Philippe Martel (Université de Sherbrooke)

 

Automythification et autopersécution chez Louis-Ferdinand Céline. « Étron des Pléiades » comme titre de gloire

Marie-Hélène Larochelle (Université York)

 

11h15    Pause

 

11h30    Du maudit au raté (et vice-versa)

 

L’anti-magistère poétique d’Aloysius Bertrand

Sarah Mombert (École Normale Supérieure de Lyon)

 

Figures inversées de l’écrivain maudit

Valérie Stiénon (FNRS-Université de Liège et K.U. Leuven)

 

12h30    Déjeuner

 

 

Président de séances : Pascal Durand (Université de Liège)

14h30    Marginaux de la malédiction

 

De l’heureux malheur d’être femme

Cynthia Harvey (Université du Québec à Chicoutimi)

 

La misère des riches. La malédiction en régime de grande diffusion

Marie-Pier Luneau (Université de Sherbrooke)

 

 

15h30    Pause

 

15h45    Contestations et transformations d’un mythe

 

Images du maudit et reconfigurations d’un mythe dans Le Quai des Brumes et François Villon, de Pierre Mac Orlan

Zacharie Signoles (Université de Paris III – Sorbonne nouvelle)

 

Jules Vallès face aux « martyrs lugubres de l’ambition littéraire »

Jérôme Meizoz (Université de Lausanne)

 

16h45    Fin de la deuxième journée de colloque

vendredi 15 juin 2012

Président de séances : Michel Lacroix (UQÀM)

9h30      Assimilation et transferts

 

Influence du Moyen Âge dans la représentation du poète en déclassé chez trois poètes de la seconde moitié du XIXe siècle

Caroline Janowski (Université de Paris Ouest – Nanterre La Défense)

 

La malédiction, sciences et industrie — une stratégie d’intégration

Marta Caraion (Université de Lausanne)

 

Portrait du scientifique en poète maudit : les paradoxes de la IIIe République

Martine Lavaud (Université Paris IV – Sorbonne)

 

11h        Pause

 

11h15    Le mythe vu de loin

 

La malédiction littéraire au Canada anglais

Eli MacLaren (Université McGill)

 

Louis Dantin et le refus de la malédiction

Pierre Hébert (Université de Sherbrooke)

 

12h15    Déjeuner

 

Présidente de séance : Micheline Cambron (Université de Montréal)

14h15    « La poésie coule à flots de vos blessures » : historiens indigents et poètes canadiens en exil vers 1865

Pascal Brissette (Université McGill)

 

Un poète maudit en Colombie était-il possible? Scénarios auctoriaux dans l’œuvre de José Asuncion Silva (1865-1896)

Juan Manuel Zapata (Université Rennes 2 — Université de Liège)

 

15h15    Conclusion du colloque

Pascal Brissette (Université McGill) et Marie-Pier Luneau (Université de Sherbrooke)

 

15h30    Fin du colloque et cocktail

 

 

Comité organisateur :

Pascal Brissette (Université McGill)

Marie-Pier Luneau (Université de Sherbrooke)

 

Comité scientifique

Marc Angenot (Université McGill)

Michel Biron (Université McGill)

Paul Dirkx (Université de Nancy 2)

Jacques Dubois (Université de Liège)

Charles Grivel (Université de Mannheim)

Benoît Melançon (Université de Montréal)

Alain Vaillant (Université de Paris Ouest – Nanterre)

 

 

Appui financier

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Le Groupe de recherches et d’études sur le livre au Québec

La Faculté des lettres de l’Université de Sherbrooke

Dean of Arts Development Fund (McGill)

Département de langue et littérature françaises (McGill)

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *