Séminaire - "L'art au travail"

Date 3 novembre 2012

L’art au travail. Représentations artistiques et représentations sociales du (monde du) travail depuis les années 1968.

Présentation scientifique

Contextualisation

Après deux décennies passées au second plan du débat politique et de la représentation médiatique en France comme en Europe, la question du travail – sa « valeur », ses lieux canoniques (l’usine, l’entreprise) ou ses arrière-cours (le bureau ANPE, mais aussi les pays pauvres vers lesquels il se délocalise), ses figures individuelles et collectives perçues comme historiques (la classe ouvrière vs le patron) ou comme plus récentes (les chômeurs, les clandestins) – la question du travail semble faire retour depuis les années 2000, de façon ponctuelle il est vrai, à la faveur d’occasions politiques – les campagnes électorales de 2007 et de 2012 – ou d’événements tragiques dont l’accumulation vaut symptôme – une vague de suicides dans telle ou telle entreprise. Dans le même temps, la scène artistique française et européenne, que l’on peut envisager tout autant comme chambre d’écho et comme outil de critique voire de transformation de ces représentations sociales, a elle aussi remis au goût du jour la question de la représentation esthétique du ou plutôt des mondes du travail. Signe de cette effervescence, plusieurs manifestations scientifiques ont été organisées ces dernières années, la plupart ayant pour particularité de faire dialoguer des chercheurs d’horizons disciplinaires divers et des artistes. Toutefois, aucune n’a questionné l’art dans son double statut de manifestation et d’outil de transformation des représentations sociales du travail et du monde du travail. Tel est l’enjeu du présent projet, qui réunit pour ce faire des chercheurs en études théâtrales, études cinématographiques, littérature, sciences politiques et sociologie.

Choix de la périodisation

Prendre pour point d’origine « les années 1968 », c’est construire le regard autour d’une séquence historique assez courte, permettant dans un même mouvement d’interroger les transformations réelles du travail, de l’organisation du travail et des modes de mobilisation pour lutter contre cette évolution, de prendre la mesure des transformations des représentations sociales de ce monde du travail et de ces luttes et enfin de se référer à un moment d’articulation forte des mondes artistiques au « monde du travail ». C’est également une façon d’interroger par la bande l’évolution de la fonction critique des différents arts concernés sur la période. De ce point de vue, les années 1968 fonctionneront dans notre réflexion autant comme point d'origine que comme âge d’or tout à la fois stimulant et écrasant pour les acteurs étudiés.

Représentations sociales, formes et champs artistiques

Comparer les différents arts que sont la littérature, le théâtre et le cinéma permettra d’interroger le rapport existant entre les formes artistiques et les modes de représentation d’une question sociale et politique. Il s’agira d’être attentif tout autant à l’existence de différentes façons de dire et de représenter le (monde du) travail qui seraient spécifiques aux formes artistiques, qu’aux outils communs aux différents arts. Les questions du réalisme, du point de vue sur les personnages, de la représentation des lieux du travail, ou encore celle du discours sur le travail et le monde du travail se posent-elles différemment au théâtre, en littérature et au cinéma ? L’enjeu de ce projet est ainsi d’interroger l’art à la fois en tant qu’il vise à décrire et à transformer les représentations sociales et en tant qu’il est partie prenante de ces représentations. Non seulement les artistes sont tous et chacun membres de la société et à ce titre sont tout autant sujets qu’objets des représentations sociales, mais ils ont également une identité sociale déterminée par leur appartenance à un groupe spécifique. À cet égard, la démarche comparatiste permettra d’interroger le rôle des différents champs artistiques dans la construction des représentations sur le travail manifeste dans les oeuvres.

Programme 2012-2013

Séminaire

1. Séance introductive - Vendredi 9 novembre 2012 / 11h-17h

Université Lyon 2 / Campus des Quais / 18, quai Claude Bernard / Salle DER 16

- Bérénice Hamidi Kim (études théâtrales, Université Lyon 2) et Armelle Talbot (études théâtrales, Université de Strasbourg) : « L’art au travail. État des lieux et enjeux »

- Lilian Mathieu (sociologie, ENS de Lyon/CNRS) : « Représentations sociales, représentation politique, cadres : quel champ notionnel ? »

- Sophie Béroud (sciences politiques, Université Lyon 2) : « Les transformations du monde du travail depuis les années 68 : entre fausses évidences et formes d’invisibilité »

2. Figures du monde du travail : les ouvriers - Vendredi 23 novembre 2012 / 14h-17h

Université Lyon 2 / Campus des Quais / 18, quai Claude Bernard / Amphithéâtre Aubrac

- Hélène Fleckinger (études cinématographiques, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis) : « Figures des Lip chez Carole Roussopoulos, ou la vidéo comme outil réflexif de conflits politiques »

- Élise Domenach (études cinématographiques, ENS de Lyon) : « Portraits d’ouvriers wallons : les vidéos d’intervention de Jean-Pierre et Luc Dardenne »

3. Figures du monde du travail : les ouvriers - Vendredi 11 janvier 2013 / 14h-17h

Université Lyon 2 / Campus des Quais / 18, quai Claude Bernard / salle communiquée ultérieurement

- Maryse Vuillermet (littérature française, Université Lyon 2) : « Le témoignage ouvrier, tentative désespérée d’approcher le réel et transpositions littéraires chez J.-P. Goux, Mémoire de l'enclave et F. Magloire, Ouvrière »

- Corinne Grenouillet (littérature française, Université de Strasbourg) : « Comment dire la routine ouvrière ? (Levaray, Piccamiglio, Durand/Truxler, Rosière…) »

4. Figures du monde du travail : les ouvriers - Samedi 9 février 2013 / 10h-13h

ENS de Lyon / 15, parvis René Descartes / Salle F106

- Xavier Vigna (histoire, Université de Bourgogne/IUF) : « Les écritures du monde ouvrier dans les années 68 : les ouvrier-e-s, les militant-e-s, les établi-e-s et les autres »

- Armelle Talbot (études théâtrales, Université de Strasbourg) : « À la recherche de la classe ouvrière : retour sur le théâtre des années 1970 »

5. Le néo-management à l’épreuve de la représentation - Vendredi 5 avril 2013 / 14h-17h

Lieu communiqué ultérieurement

- Chantal Michel (littérature française, Université Lyon 2)

- Maryse Vuillermet (littérature française, Université Lyon 2) : « Des Clous de Tatiana Arfel ou le théâtre des non-conformes »

 

Autres manifestations scientifiques

Les enjeux critiques du théâtre de Joël Pommerat

24 novembre 2012 / 10h-13h

ENS de Lyon / 15, parvis René Descartes / Salle F08 ou F106

Table ronde avec Thomas Boccon-Gibod (philosophie, Université Paris Ouest Nanterre La Défense), Marion Boudier (études théâtrales, Université Lille 3), Bérénice Hamidi-Kim (études théâtrales, Université Lyon 2), Armelle Talbot (études théâtrales, Université de Strasbourg), Christophe Triau (études théâtrales, Université Paris Ouest Nanterre La Défense), Julie Valero (études théâtrales, Université Grenoble 3)

 

Journée d’études 1. Figures du monde du travail : les cadres et les patrons - 8 mars 2013 / 10h-18h

ENS de Lyon / 15, parvis René Descartes / Salle F106

Intervenants : Emmanuel Béhague (études germaniques, Université de Strasbourg), Luc Boltanski (sociologie, EHESS), David Faroult (études cinématographiques, Université Paris Est Marne-la-Vallée), Jacques Gerstenkorn (études cinématographiques, Université Lyon 2), Bérénice Hamidi-Kim (études théâtrales, Université Lyon 2), Isabelle Kryslowski (littérature générale et comparée, Université Grenoble 3), Dario Marchiori (études cinématographiques, Université Lyon 2), Armelle Talbot (études théâtrales, Université de Strasbourg)

Journée d’études 2. Nouveaux mots / nouveaux maux du travail : le néo-management à l’épreuve de la représentation - 31 mai 2013 / 10h-19h

Théâtre Les Ateliers / 5 rue du Petit David / 69002 Lyon

Intervenants : Alain Bihr (sociologie, Université de Franche Comté), Florence Bouchy (littérature française, Université de Bordeaux), Martin Goutte (études cinématographiques, Université Paris 3), Aurore Labadie (littérature française, Université Paris 3), Nedjma Moussaoui (études cinématographiques, Université Lyon 2), Olivier Neveux (études théâtrales, Université Lyon 2)

Artistes : Thierry Beinstingel (écrivain), Jean-Charles Massera (écrivain-performeur)

Lectures par les étudiants du Conservatoire Régional d’Art Dramatique de Lyon

 

Organisation : Bérénice Hamidi-Kim et Armelle Talbot

Contacts : berenice_hamidi@hotmail.com et armelle.talbot@free.fr

Projet organisé dans le cadre du laboratoire Passages XX-XXI, Université Lyon 2.

Avec le soutien du Département Arts de la Scène, de l’Image et de l’Écran, du Département des Lettres et du Service Culturel de l’Université Lyon 2, et celui de l’Institut des Arts de l’ENS de Lyon.

Nos remerciements au Conservatoire Régional d’Art Dramatique de Lyon et au Théâtre Les Ateliers.

Parallèlement à ces manifestations, la Bibliothèque Municipale de la Part-Dieu propose un cycle de rencontres sous le titre « L’Écriture au travail : quatre dialogues entre un chercheur et un écrivain » – 1) L’histoire ouvrière (15 janvier 2013) ; 2) La condition prostituée (19 mars) ; 3) La souffrance au travail (9 avril) ; 4) Le langage du travail (30 mai). Horaire : 18h30. Programme détaillé du cycle bientôt accessible sur http://www.bm-lyon.fr

Responsable : Bérénice HAMIDI-KIM et Armelle TALBOT
Url de référence :
http://recherche.univ-lyon2.fr/passagesXX-XXI

Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utilisez ces balises :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <embed style="" type="" id="" height="" width="" src="" object="" allowfullscreen="" allowscriptaccess="" cachebusting="" bgcolor="" quality="" flashvars=""> <iframe width="" height="" frameborder="" scrolling="" marginheight="" marginwidth="" src=""> <object style="" height="" width="" param="" embed=""> <param name="" value="">