Appel à communications – Colloque international L’Atlantique littéraire au féminin

L’Atlantique littéraire au féminin.
Approches comparatistes (xxexxie siècles)
Colloque international, 7-8 juin 2018
Organisateurs : Chloé Chaudet (Université Paris-Sorbonne, CRLC), Stefania Cubeddu-Proux (Université Paris-Nanterre, CSLF), Jean-Marc Moura (Université Paris-Nanterre, CSLF)
Appel à communications
 
Les études transatlantiques s’affirment comme une étape intermédiaire entre les travaux postcoloniaux et ceux qui concernent la mondialisation des littératures. Elles permettent d’envisager les échanges pluridirectionnels entre les continents qui bordent un océan situé au confluent de dynamiques occidentales et extra-occidentales significatives pour l’époque contemporaine : en particulier, le développement international des études féministes. En tant que sous-catégorie des études de genre, les études féministes s’attachent, au-delà de la question de l’engagement pour les droits des femmes, à élaborer une réflexion générale sur la construction socio-culturelle des identités féminines.
Champ complexe et dynamique, les études féministes se sont développées par le biais d’intenses échanges entre des critiques, artistes et auteur.e.s s’exprimant depuis l’Europe et l’Amérique du nord. Si un certain nombre de critiques l’ont vite reconnu, il reste à étudier de façon systématique ces échanges dans l’ensemble des littératures de langues européennes de l’espace atlantique – en intégrant, donc, les écritures des Suds.
Afin d’initier cette vaste étude comparatiste, ce colloque s’intéressera aux constructions des identités féminines dans l’espace littéraire atlantique selon deux grands types de circulations :
          d’une part, en envisageant l’espace littéraire nord-atlantique, par le biais des dialogues entre l’Europe et l’Amérique du nord, binôme essentiel qui a contribué à faire émerger des interrogations genrées dès la période des avant-gardes ;
          d’autre part, en  s’attachant aux circulations et échanges littéraires transatlantiques débordant l’espace occidental : circulations nord-sud, sud-sud voire sud-nord.
On s’intéressera aux conditions de possibilité d’une histoire littéraire transatlantique au féminin, aux concepts qu’elle convoque, aux œuvres et aux figures qui la constituent ainsi qu’à la poétique transculturelle qu’elle permet – peut-être – de penser.
Les contributions pourraient se répartir selon trois axes :
1) une réflexion théorique concernant l’intérêt de situer les études féministes dans l’espace littéraire transatlantique, attentive en particulier aux liens entre traductions et reconfigurations notionnelles ;
2) l’élaboration d’une histoire littéraire transatlantique au féminin, qui permettrait notamment de mettre en lumière le parcours transatlantique de quelques figures emblématiques, telles qu’Anaïs Nin, Nancy Cunard, Simone de Beauvoir et Monique Wittig, ou encore Maryse Condé ;
3) une mise au jour des circulations et échanges transatlantiques (concrets comme figurés) dans les œuvres littéraires concernées. Si le récit de voyage est une forme qui semble s’imposer d’emblée, ce n’est pas la seule : la fiction romanesque mâtinée de réflexions théoriques (plus ou moins explicites ou ironiques) de langue française ou anglaise, le théâtre féministe – en particulier québécois –, l’écriture de l’intime fragmentée de l’écrivaine argentine Luisa Valenzuela, ou l’esthétique de l’entrecroisement (intersectionnel) s’élaborant dans la poésie de la Congolaise Clémentine Nzuji ou de la Guadeloupéenne Lucie Julia ne sont que quelques exemples manifestant les (re)configurations littéraires des identités féminines à travers l’espace atlantique.
 
Un titre et un résumé d’environ 200 mots (10 à 15 lignes), en français ou en anglais, accompagnés d’une brève notice bio-bibliographique, devront être envoyés aux trois organisateurs avant le 15 octobre 2017 :
 
Chloé Chaudet (chloe_chaudet@yahoo.fr)
Stefania Cubeddu-Proux (stefania.proux@u-paris10.fr)
Jean-Marc Moura (jean-marc.moura@u-paris10.fr)
 
 
Lieu du colloque :
 
Université Paris-Nanterre / Université Paris-Sorbonne (les lieux exacts seront communiqués aux participant.e.s fin 2017)
 
 
Comité scientifique (outre les organisateurs) :
 
Jean-Claude Laborie (Université Paris-Nanterre)
Yolaine Parisot (Université Rennes 2)
Sylvie Parizet (Université Paris-Nanterre)
Véronique Porra (Université Johannes Gutenberg de Mayence)
Lori Saint-Martin (Université du Québec à Montréal)
Anne Tomiche (Université Paris-Sorbonne)
 
 
Quelques éléments bibliographiques :
 
– Anzaldúa, Gloria, « La Conciencia de la Mestiza : Towards a New Consciousness » [1987], in McCann, Carole R./ Kim, Seung-Kyung (dir.) Feminist Theory Reader. Local and Global Perspectives, Routledge, New York, 2003, p. 179-187.
– Berger, Anne Emmanuelle, Le Grand Théâtre du genre : identités, sexualités et féminismes en Amérique, Paris, Belin, 2013.
– Berger, Anne Emmanuelle/ Varikas, Eleni (dir.), Genres et postcolonialismes. Dialogues transcontinentaux, Paris, Éditions des archives contemporaines, 2011.
– Butler, Judith, Gender Trouble. Feminism and the Subversion of Identity [1990], New York, Routledge, 1999.
– Clavaron, Yves/ Moura, Jean-Marc (dir.), Les Empires de l’Atlantique, Plouasne, Les Perséides, 2012.
– Cusset, François, French Theory. Foucault, Derrida, Deleuze & Cie et les mutations de la vie intellectuelle aux États-Unis, Paris, La Découverte, 2001.
– Ette, Ottmar, TransArea. Eine literarische Globalisierungsgeschichte, Berlin/Boston, De Gruyter, 2012. (Trad. anglaise de Mark W. Person,TransArea. A Literary History of Globalization, New-York/Boston, De Gruyter, 2016.)
– Gilbert, Paula Ruth/ Santoro, Miléna (dir.), Transatlantic Passages. Literary and Cultural Relations between Quebec and Francophone Europe, Montreal, MacGill-Queen’s University Press, 2010.
– Macpherson, Heidi S., Transatlantic Women’s Literature, Edinburgh, Edinburgh U.P., 2008.
– Möser, Cornelia, Féminismes en traduction. Théories voyageuses et traductions culturelles dans les débats féministes sur le « genre » en France et en Allemagne, Paris, Éditions des archives contemporaines, 2013.
– Moura, Jean-Marc/ Porra, Véronique (dir.), L’Atlantique littéraire. Perspectives théoriques sur la constitution d’un espace translinguistique, Hildesheim/ Zürich/ New York, Olms Verlag, 2015.
– Ouabdelmoumen, Nadia/ Parisot, Yolaine, Genre et migrations postcoloniales : lectures croisées de la norme, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2013.
– Pinto, Samantha, Difficult Diasporas. The Transnational Feminist Aesthetic of the Black Atlantic, New York, New York University Press, 2013.
– Rodriguez, Ileana/ Lópe, María Milagros (dir.), The Latin American Subaltern Studies Reader, Duke, Duke University Press, 2001.
– Saint-Martin, Lori, Le Nom de la mère. Mères, filles et écriture dans la littérature québécoise au féminin, Montréal, Éditions Alias, 2017.
– Saint-Martin, Lori (dir., avec la collaboration d’Archambault, Lorraine), Mots et espaces du féminisme, UQAM, Montréal, Cahiers de l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF), 2000.
– Showalter, Elaine, Toward a Feminist Poetics. Women’s Writing and Writing About Women, Londres, Croom Helm, 1979.
Tomiche, Anne/ Zoberman, Pierre (dir.), Littérature et identités sexuelles, Société Française de Littérature Générale et Comparée, coll.« Poétiques comparatistes », Nîmes, Champ social, 2007.
– Warhol, Robyn R./ Price-Herndl, Diane (dir.), Feminisms. An Anthology of Literary Theory and Criticism, Rutgers University Press, New Brunswick, 1997.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *