Appel à communications – « Événement : représentations et enjeux »

Appel à communications

Colloque international

Événement : représentations et enjeux

17 – 18 Avril 2018

Département de Langue et de Littérature Françaises

Faculté des Lettres – Université du Caire

 

Événement et littérature, événement et arts, événement et sciences du langage, événement et médias, c’est peut-être en ces axes que se résument de nombreuses questions des sciences humaines, s’interrogeant sur les avatars et les enjeux de la représentation du réel. Car, si la représentation du réel couvre un champ très large incluant le banal, le quotidien, le continu, elle connaît aussi une forme de mise en relief exacerbée qui projette en avant l’inattendu, l’exceptionnel, le bouleversant, l’élément perturbateur et/ou régulateur, lequel organise les faits selon le paradigme : avant/après. L’Événement, il suffit de changer le verbe qui précède la notion pour qu’apparaisse tout le prisme de significations permettant de nouvelles perspectives de recherches : entre dire l’événement, faire événement, mettre en événement, déconstruire l’événement, mythifier / démythifier l’événement, toute la distance entre l’objet et le sujet, le fictionnel et le factuel, le texte et le contexte, le subjectif et l’objectif, distance qui tantôt se rétrécit pour effacer les frontières entre les composantes du binôme et tantôt s’élargit pour rendre plus aiguë l’opposition.

Se situant dans la continuité d’une réflexion déjà entamée dans une journée d’étude à l’université Paul-Valéry (Montpellier 3), réunissant des chercheurs de cette institution et de l’université du Caire, le présent colloque se propose de revisiter –  à travers un corpus englobant la littérature, les arts, les médias, les sciences du langage –  les tensions qui travaillent cette notion, dans ce qu’elle offre de plus varié et de plus controversé. Car s’il est vrai qu’elle a depuis deux décennies au moins occupé le devant de la scène dans les sciences humaines, il n’en est pas moins vrai qu’elle a été l’objet de plusieurs remises en question. En témoigne ce foisonnement de livres, de colloques sur une problématique qui n’a pas perdu de son actualité et dont les enjeux sont encore à cerner. Le colloque que nous organisons se voudrait être une contribution à la réflexion interdisciplinaire sur la question de l’événement, en l’étudiant dans une perspective comparatiste mettant en rapport, sans s’y restreindre, les deux cultures arabe et française.

Axes de réflexion

Les communications pourraient s’inscrire dans l’un des axes suivants :

  • Événement : définitions et évolution

Cet axe s’intéressera à l’analyse des définitions de l’événement (les constantes et les distinguos apportés à cette notion) dans différentes aires culturelles. De même, il comprendra sa perception dans les diverses disciplines, d’un point de vue synchronique et diachronique.

 

  • Dire l’événement

Cet axe mettra l’accent sur les procédés et techniques d’écriture, les modalités et les schémas d’expression de l’événement, aussi bien dans les textes factuels que dans  les textes fictionnels.

 

  • Mise en événement

Comment se construit l’événement ? Par quels moyens un incident qui, au premier abord semble être sans grande importance est baptisé « événement », voire « événement majeur » ? Quels acteurs décident-ils du sort d’un événement, favorisent-ils son éclipse ou au contraire son retour ? Comment s’effectue la fabrique de l’événement ? Sa déconstruction ? Un large corpus puisé dans le littéraire, l’artistique, l’historique, le médiatique pourrait présenter des réponses à ces questions en se prêtant aux approches les plus variées : narratologique, linguistique, sociologique, psychologique, etc.

 

  • Faire événement

Cet axe sera consacré aux œuvres qui ont fait date et ont représenté un véritable tournant dans l’histoire de l’humanité. Nombreux sont les textes  littéraires, les œuvres artistiques, les films, les traductions, les ouvrages de critique, de théorie, ou encore de réflexion historique, philosophique, culturelle qui ont constitué en eux-mêmes un événement. Événement qui doit sa fortune aux prix, à la notoriété des maisons d’édition, au profil de l’auteur, à la publicité, ou encore à l’actualité, à la censure, à la polémique, à un certain système de valeurs qui serait à vulgariser ou à bannir…Autant de points qui pourraient être étudiés sans exclure l’autre revers : les facteurs qui détrônent une œuvre jadis majeure et la destitue de son aspect «événementiel ».

 

Soumission des propositions de communication

Merci d’adresser votre proposition de communication de 300 mots environ (anonyme) ainsi qu’une brève notice biobibliographique (en fichier séparé) avant le 15 septembre 2017 aux deux adresses suivantes :

 

 

  • La réponse du comité de lecture vous parviendra au plus tard le 15 octobre 2017.
  • Une sélection d’articles sera publiée après évaluation en double aveugle.

 

Informations pratiques

  • Frais d’inscription : 100 euros
  • Le colloque ne prend en charge que les repas et les pauses café des 17 – 18 avril, les frais de voyage et de l’hébergement restant à la charge du participant (une liste d’hôtels à prix négociés vous sera communiquée ultérieurement).
  • Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à contacter :

Héba Machhour : hemac19@hotmail.com

 

Comité Scientifique

  • FATHY Rania (Université du Caire)
  • GAD EL-HAK Farida (Université du Caire)
  • HOSNY Aïda (Université du Caire)
  • MACHHOUR Héba (Université du Caire)
  • SABRY Randa (Université du Caire)
  • SAMINADAYAR-PERRIN Corinne (Université Paul-Valéry Montpellier 3)
  • SIRDAR-ISKANDAR Christine (Université du Caire)
  • < >(Université Paul-Valéry Montpellier 3)YOUNES Ebtehal (Université du Caire)

 

url de référence :http://dllf.edu.eg


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *