Parution – « Le Démon de la catégorie »

Annonce parution

 

ARZOUMANOV Anna, LATIL Arnaud, SARFATI LANTER Judith (éd.)       

Le Démon de la catégorie. Retour sur la qualification en droit et en littérature

2017, Sceaux, édition Mare & Martin, collection des Presses Universitaires de Sceaux

 

 

2017, Sceaux, édition Mare & Martin, collection des Presses Universitaires de Sceaux, 234 pages.

Sous la direction de Anna Arzoumanov, Arnaud Latil et Judith Sarfati Lanter.

Anna Arzoumanov est Maître de conférences à l’UFR de langue française de l’Université Paris-Sorbonne et chercheur de l’équipe Sens Texte Informatique Histoire (STIH).

Arnaud Latil est Maître de conférences HDR à l’Université Paris-Sorbonne et chercheur au Centre d’Etudes et de Recherches en Droit de l’Immatériel (CERDI) de l’Université Paris-Saclay.

Judith Sarfati Lanter est Maître de conférences en Littérature comparée l’Université Paris-Sorbonne, membre du Centre de recherche en littérature comparée (CRLC) et du Labex OBVIL.

 

 

À l’heure où tout le monde s’accorde à remarquer une certaine judiciarisation du monde de l’édition, nombreux sont les littéraires et les

juristes qui appellent de leurs voeux un dialogue entre leurs deux disciplines qui ont en commun d’être fondées sur l’interprétation. Encore faut-il pour éviter les malentendus parler une même langue et réfléchir aux conditions de ce dialogue. C’est pourquoi ce livre s’interroge sur la question des catégories mobilisées dans les deux disciplines lorsqu’il s’agit de qualifier pour interpréter. Désignent-elles toujours une même réalité ? Sont-elles mobilisées avec une visée identique ? En comparant les deux disciplines, il s’agit dans ce livre d’éclairer les fonctions heuristiques mais aussi normatives de ces catégories et d’en interroger la pertinence, voire les aspects dogmatiques.

 

 

Sommaire :

Introduction

Anna ARZOUMANOV, Arnaud LATIL et Judith SARFATI LANTER

 

I L’INTERPRÉTATION, ENTRE LITTÉRATURE ET DROIT

Y a-t-il une loi dans ce tribunal ? « Radicalisation autodestructrice » à propos de l’interprétation Thomas HOCHMANN

Le style comme circonstance atténuante ou aggravante d’une censure ? Les considérations littéraires dans la mise à l’Index du Paris de Zola Jean-Baptiste AMADIEU

Le contrat de communication. Une catégorie qui interroge le droit à propos de l’humour Patrick CHARAUDEAU

 

II DES CATÉGORIES COMMUNES

De l’art délicat de la démonologie. Qualifier les mouvements dans l’enfer des catégories en isme Yves-Édouard LE BOS

L’œuvre en droit et en littérature Edouard TREPPOZ

« La non-fiction au tribunal. Peut-on faire parler et penser des personnages réels ? » Mathilde BARRABAND

La responsabilité du fait des personnages Didier BOUTHORS

 

III DES CATÉGORIES EN MOUVEMENT

Les catégories juridiques à l’épreuve de la littérature Nicolas DISSAUX

La distinction des res et des personae dans Les Animaux dénaturés Fabrice DEFFERRARD

Jocandi causa : la catégorie du « jeu littéraire » dans l’étude des poésies à scandale de la Renaissance et de leur censure André BAYROU

 

IV DES CATÉGORIES EN CONSTRUCTION

Les catégories de l’identification et de la distanciation dans les procès de fictions Anna ARZOUMANOV

Proximités sémantiques et écarts lexicaux entre droit et critique littéraire Hélène MAUREL-INDART

Table-ronde : Les procès littéraires du point de vue des avocats Christophe BIGOT et Emmanuel PIERRAT

 

 

pour commander le livre

https://www.lgdj.fr/themes/droit-15/le-demon-de-la-categorie-9782849343203.html


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *