Appel à communications – « Sociopoétique du genre »

Journées d’études préparatoires au n°4 de la revue en ligne Sociopoétiques

Jeudi 29 et vendredi 30 mars 2018

MSH de Clermont-Ferrand

 

La revue Sociopoétiques (http://sociopoetiques.univ-bpclermont.fr/) du Centre de Recherches sur les Littératures et la Sociopoétique (CELIS, EA 4280 – Université Clermont Auvergne) se propose d’étudier les représentations sociales du masculin et du féminin en littérature pour son quatrième numéro.

Après plusieurs décennies de réticence au cours desquelles il était intégré outre-Atlantique, le genre semble désormais installé dans la recherche littéraire française. On assiste ainsi, depuis quelques années, à une multiplication des ouvrages qui le mobilisent, dans le sillage du livre de Christine Planté, La Petite Soeur de Balzac. Essai sur la femme auteur (Paris, Seuil, 1989 ; réédité aux PUL en 2015). Ce champ de la critique reste toutefois pour partie impensé dans ses frontières et son extension. Interroger ses résonances avec d’autres méthodologies de la littérature et construire des interactions est une démarche souhaitable, complémentaire à l’interrogation sur sa tradition critique propre, pour assurer le maniement de cet outil en littérature et son acclimatation. La question que souhaite poser le numéro de Sociopoétiques à travers une série d’études de cas est la suivante : « En quoi la sociopoétique aide-t-elle à penser le genre ? ».

Les affinités entre les deux champs d’analyse que sont les études genre et la sociopoétique, fondées sur la transdisciplinarité de cette dernière, suffiraient à justifier leur croisement. La sociopoétique veut initier de nouvelles analyses de la poétique grâce à une approche socio-culturelle des textes. En tant qu’appréhension des représentations sociales comme éléments dynamiques de la création littéraire, elle exige en amont une étude des représentations sociales de l’objet littéraire qu’elle se propose d’éclairer. Elle fait donc le pont entre les disciplines traversées et mobilisées par le genre, et en ce sens elle peut fournir des outils précieux pour évaluer le rôle de la littérature dans les représentations sociales des identités sexuées et, réciproquement, le rôle des représentations genrées dans l’activité littéraire. Par son regard précis et diachronique, qui privilégie le micro-textuel pour interroger ses manifestations dans un corpus transhistorique ou panoramique, elle donne à ces deux perspectives de recherche une profondeur historique et culturelle.

Dans le vaste champ de recherche ainsi défini, il s’agira ici d’interroger les représentations littéraires françaises et étrangères des identités sexuées, tout champ culturel et toute période confondus. Genre et rôles sociaux, genre et codes (amoureux, comportementaux, de civilité, vestimentaires ou autres), genre et lieux sont, parmi d’autres, autant de pistes possibles.

Calendrier :

Les propositions de communication (titre, résumé et courte bio-bibliographie) sont attendues pour le 15 janvier 2018 à l’adresse suivante : laetitia.hanin@hotmail.com. Les notifications d’acceptation sont faites au fur et à mesure de la réception des propositions.

Les articles seront attendus pour le 31 décembre 2018.

Responsable : Laetitia Hanin

 

Élément de bibliographie :

Pour une définition de la sociopoétique, voir Alain Montandon, « Sociopoétique », Sociopoétiques, n°1, Mythes, contes et sociopoétique, URL : http://sociopoetiques.univ-bpclermont.fr/mythes-contes-et-sociopoetique/sociopoetiques/sociopoetique

 

Responsable :

Laetitia Hanin

adresse

MSH de Clermont-Ferrand, amphi 220


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *