Archives mensuelles : décembre 2004

Vient de paraitre – Actes de Montreal

Hamel, Yan, Geneviève Lafrance et Benoît Melançon (édit.), Des mots et des muscles ! Représentations des pratiques sportives, Québec, Nota bene, 2004, 274 p. Ill. ISBN : 2-89518-181-0. Site Web de l’éditeur : .

===========

Table des matières

Présentation
Yan Hamel, Geneviève Lafrance, Benoît Melançon et Pierre Popovic
p. 5-10

Interdiscours : textes, sons, images

Maurice Richard expliqué aux enfants
Benoît Melançon
p. 13-30

Corps sportifs et corps sexués : stéréotypes et nouvelles représentations
Anne Saouter
p. 31-45

Enfants de la balle : politiques du football dans le rock alternatif français
Sylvain David
p. 47-65

L’inversion de la danse et du sport : Jeux de Nijinski
Pascal Caron
p. 67-84

Les sports «nationaux» : du mythe à l’épiphénomène
Gilles Dupuis
p. 85-101

Le ralenti dans l’image de sport : la négation du hors-champ
Jean-François Diana
p. 103-114

Intertextes : les mots des muscles

Avatars footballistiques de l’idée de stade : Éric Cantona, Tim Parks
Pierre Popovic
p. 117-138

S’approprier l’histoire et s’en débarrasser : Underworld de Don DeLillo
Michel Nareau
p. 139-160

Parler cheval et parler toilette en France pendant le second Empire
Corina Sandu
p. 161-175

Albertine et les jeunes filles en fleurs : sport, mode et modernité à la Belle Époque
Évangéline Faucher
p. 177-199

«Quand papa prenait des leçons de tennis» : Robert Musil et le sport
Florence Vatan
p. 201-229

Le sport concentrationnaire : David Rousset, Georges Perec
Yan Hamel
p. 231-250

Bibliographie
p. 251-266

Les collaborateurs
p. 267-269

Table des illustrations
p. 271

Table des matières
p. 273-[275]

==========

Quatrième de couverture

De quelle façon peut-on expliquer aux enfants un joueur de hockey comme Maurice Richard ? Pourquoi une nouvelle de Tim Parks permet-elle de mieux comprendre le coup de pied donné par le footballeur Éric Cantona à un spectateur ? Comment une balle de baseball en vient-elle à incarner l’histoire états-unienne du dernier demi-siècle ? Voilà quelques questions auxquelles cherche à répondre Des mots et des muscles !

Les spécialistes qui ont contribué à ce volume collectif se sont aussi penchés sur les courses hippiques, le rugby féminin, la formule Un, le marathon et le tennis. Ils ont étudié Pierre de Coubertin et Nijinski, Roland Barthes et Hubert Aquin, Georges Perec et David Rousset, Robert Musil et des groupes rock (Molodoï, Zebda, Mano Negra), les céréales Kellog et Kierkegaard, Playboy et Proust.

Malgré la diversité de leurs objets et de leurs approches, une idée leur était commune : les représentations du sport ont toujours quelque chose à dire de la société qui les voit naître. Mais quoi ?

Avec des textes de Pascal Caron, Sylvain David, Jean-François Diana, Gilles Dupuis, Évangéline Faucher, Yan Hamel, Benoît Melançon, Michel Nareau, Pierre Popovic, Corina Sandu, Anne Saouter et Florence Vatan.

Illustration de la couverture : Étienne Lavallée

Entretiens et colloques en ligne

Les Archives Audiovisuelles de la Recherches en Sciences Humaines et Sociales proposent plusieurs dizaines d’entretiens, séminaires et colloques en ligne. On y trouvera notamment, dans les domaines couverts par la liste Socius, des entretiens filmés avec :
 
Roger Chartier, « Socio-histoire des pratiques culturelles » :
http://semioweb.msh-paris.fr/AAR/41/introduction.asp?id=41
 
Gérald Mauger, « Sociologie des jeunes, des groupes marginaux et de la lecture » :
http://semioweb.msh-paris.fr/AAR/44/introduction.asp?id=44
 
Robert Darnton, « L’édition et la librairie sous l’ancien régime : la science de la contrefaçon » :
http://semioweb.msh-paris.fr/AAR/190/introduction.asp?id=190
 
Bertrand Legendre, « Approches socio-économiques du secteur éditorial » :
http://semioweb.msh-paris.fr/AAR/38/introduction.asp?id=38
 
D’autre part, le site « Diffusions des savoirs de l’Ecole Normale supérieure » propose deux colloques en format audio :

 
La critique/ Le critique
http://www.diffusion.ens.fr/index.php?res=conf&idconf=203
 
Ceci tuera cela : autour de Hugo. L’avènement de nouveaux supports de la pensée.
http://www.diffusion.ens.fr/index.php?res=cycles&idcycle=69

Parution – « Ecrire en Belgique sous le regard de Dieu »

Cécile VANDERPELEN-DIAGRE,
Ecrire en Belgique sous le regard de Dieu. La littérature catholique belge dans l’entre-deux-guerres

En Belgique francophone, dans le dernier quart du XIXe siècle, émerge un groupe d’hommes de lettres revendiquant haut et fort son attachement religieux. S’opposant aux partisans de l’art pour l’art, il défend l’art pour Dieu. Sans renâcler, il participe aux entreprises de rechristianisation entamées par l’Église et se plie, dans sa grande majorité, aux interdits et aux impératifs de l’institution.

Si, à leurs débuts, ces écrivains annoncent une volonté de s’ouvrir à la modernité artistique, leurs dispositions se modifient considérablement après la Première Guerre mondiale. Le paysage politique étant profondément bouleversé (suffrage universel masculin, entrée des socialistes au gouvernement, etc.) il conviendra dorénavant de défendre les orientations conservatrices.

Cependant, les grandes crises que traverse le monde catholique dans l’entre-deux-guerres transforment les enjeux et obligent constamment ces auteurs à redéfinir leurs positions. Comment réagiront-ils à la montée du rexisme, à l’émergence du mouvement ouvrier, et aux revendications séparatistes flamandes ?

Cet ouvrage, fruit d’une thèse de doctorat en histoire, permet d’éclairer les liens de ces écrivains, aujourd’hui méconnus, avec le pouvoir politique, les autorités cléricales, les groupes de pressions et les institutions artistiques. Figures dominantes de la vie sociale et culturelle du pays jusque dans les années 1950, ces auteurs ont occupé des places fortes dans les maisons d’édition, la radio, la presse et les instances de consécration littéraire, notamment l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique.

Les oeuvres qu’ils créent véhiculent naturellement leurs a priori éthiques (patriotisme, traditionalisme, attachement à la terre) Arc-boutés sur des thèmes et sur des styles qui leur sont propres, ces auteurs tentent la synthèse entre une vision politique et philosophique du monde, marquée par les peurs du temps, tout en ambitionnant la reconnaissance de Paris.

La question de l’engagement est omniprésente, charriant avec elle les tensions d’individus tiraillés entre l’adhésion à un dogme religieux et la liberté créatrice.

Bruxelles, CEGES-Editions Complexe, coll. « Histoires contemporaines »

ISBN: 2-8048-0025-3
Prix: 24,90
Diffuseur: Vilo (France) et Nouvelle Diffusion (Belgique)

Cécile Vanderpelen-Diagre est chercheuse pour le Collectif interuniversitaire d’études sur le littéraire, à l’Université libre de Bruxelles.

Pratiques culturelles et public(s) de la culture

Pratiques culturelles et  public(s) de la culture

Vendredi 17 décembre 2004
Nouveau Théâtre (Centre Dramatique National de Besançon et de Franche Comté)

A partir de l’expérience concrète d’enquêtes de plusieurs chercheurs en sciences sociales, nous proposons une réflexion qui permette de penser une rupture dans l’approche des publics. En effet, la multiplication ces dix dernières années d’initiatives en matière de connaissance des publics permet d’éclairer l’avenir en intégrant les grandes évolutions (technologiques, démographiques, économiques, sociales…) et autorise à mieux appréhender la diversité des formes d’appropriation de la culture. Il s’agit lorsque cela est possible d’intégrer dans l’analyse les variations de la fréquentation des équipements et la composition sociale de leurs publics en fonction de la politique tarifaire, de l’histoire du lieu, des caractéristiques de la programmation, des politiques spécifiques mises en oeuvre en direction des publics, etc.

Les thèmes de ces rencontres invitent chercheurs et enseignants à conjuguer leur examen avec l’expérience réfléchie des praticiens, et à ouvrir le débat autour des enquêtes concernant les pratiques, les publics, les usages et les consommations culturels. L’objectif de ces échanges autour du thème « Pratiques culturelles et public(s) de la culture» est à la fois de proposer un lieu de confrontation méthodologique où se discutent les apports et les limites des divers types d’études et d’outils méthodologiques et d’organiser par ailleurs un débat autour des transformations des modes d’appropriation de l’art et de la culture liées aux évolutions structurelles de notre société.

Thématiques 
      Pratiques culturelles et médiations 
      Culture, publics, démocratisation face à la mesure de la sociologie
Débats 
      Décentralisation, collectivités territoriales: quelle démocratisation ? 
      Le public ou les publics face à l’offre de culture

Intervenants
Jean Caune (Université de Grenoble), Michel Chopard (Directeur de Culture Action), Emmanuel Ethis, (Université d’Avignon), Jean-Louis Fabiani  (EHESS Paris), Serge Kolski (Administrateur du Nouveau Théâtre), Luc Leclerc du Sablon (Cinéaste, vice président de la Société des Réalisateurs de films), Claire Legrand (FRAC Bourgogne) Damien Malinas (Université d’Avignon), Olivier Moeschler (Université de Lausanne), Bruno Péquignot (Université de Paris 3), Henri Taquet (Directeur du Granit, Scène Nationale de Belfort), Olivier Thévenin (Université de Franche Comté)

Programme

9 h 00 – 9 h 15  Accueil des participants

9 h 15 – 9 h 30  Allocutions d’ouverture

9h30-12h00 Pratiques culturelles et médiations
Communication: Jean Caune
Jean Caune Pour une éthique de la médiation (Le sens des pratiques culturelles)Table ronde: Décentralisation, collectivités territoriales: quelle démocratisation ?
Jean Caune (Université de Grenoble), Michel Chopard (Directeur de Culture Action), Emmanuel Ethis, (Université d’Avignon), Serge Kolski (Administrateur du Nouveau Théâtre), Claire Legrand (FRAC Bourgogne) Henri Taquet (Directeur du Granit, Scène Nationale de Belfort). Modérateur: Olivier Thévenin (Université de Franche Comté).

 

14h00-17h00 Culture, publics, démocratisation face à la mesure de la sociologie
Communications: Olivier Moeschler  et Jean-Louis Fabiani  
Olivier Moeschler  (Université de Lausanne) Démocratisation versus démocratie culturelle: l’exemple de Lausanne Jean-Louis Fabiani  (EHESS Paris) Publics constatés, publics inventés, publics déniés: les sciences sociales et la démocratisation de la culture

15 h 45 – 16 h 00 Pause

Table ronde: Le public ou les publics face à l’offre de culture
Jean-Louis Fabiani  (EHESS Paris), Luc Leclerc du Sablon (Cinéaste, vice président de la Société des Réalisateurs de films) Damien Malinas (Université d’Avignon), Olivier Moeschler  (Université de Lausanne), Bruno Péquignot (Université de Paris 3).
Modérateur: Olivier Thévenin (Université de Franche Comté)

 

Date et lieu
Cette journée d’étude se déroulera le vendredi 17 décembre 2004 au Nouveau Théâtre (Centre Dramatique National de Besançon et de Franche Comté)

Objectifs
Ces rencontres sont organisées autour de trois communications qui abordent les apports et les limites des enquêtes de fréquentation des publics de la culture et deux débats dont les thématiques concernent les transformations et les modes d’appropriation de l’art et de la culture.

Public visé
Les étudiants, les chercheurs, les professionnels de la culture et leurs partenaires, les élus, les collectivités territoriales et les universitaires.

UFR SLHS – 32 Rue Mégevand
25030   BESANÇON  Cedex
Secrétariat: Nathalie Binet –
Téléphone : 03 81 66 54 66
(uniquement les lundis mardi mercredi jeudi
matin)
Email  : olivier.thevenin@univ-fcomte.fr ou
secretariat.arts@univ-fcomte.fr

Rencontres organisées par l’Université de Franche-Comté  en partenariat avec le Nouveau Théâtre avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, le Conseil Régional de Franche Comté et le LASA UFC

Message de Luc Breton – conférences en ligne

Le site de « L’Universtité de tous les savoirs » (Éditions Odile Jacob) offre plusieurs conférences téléchargeables (Real Audio) ; la rubrique « L’art et la culture » propose notamment des communications (de 50 min.) d’Antoine Compagnon, de Marc Augé, de Roger Chartier et de Gérard Genette. Il y a également plusieurs autres rubriques intéressantes (histoire, philosophie,
politique…).

À consulter au site suivant: http://www.tous-les-savoirs.com/

Ouvrages à paraître

Deux ouvrages qui paraîtront prochainement:

Gérard Mauger et Louis Pinto
Lire les sciences sociales
Vol. 4, 1997-2004
Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme
2004, 424 p., 26 euros

Dans la lignée des précédents volumes, une présentation d’ouvrages des sciences sociales récemment publiés, présentation effectuée par divers chercheurs. Pas mal de bourdieusiens évidemment (à la fois dans les livres sélectionnés et dans les présentateurs), mais pas que. Parmi les thèmes abordés : archéologie du savoir, enseigner, Roger Chartier, Sociologie et Littérature, Transformations de l’espace social, Immigrations, Saintes Femmes, Histoires de l’Etat, Autour de Max Weber…

Date de parution : inconnue

Bernard Lahire
L’esprit sociologique
La Découverte, Coll. « Textes à l’appui / Laboratoire des Sciences Sociales »
2005, 380 p., 25 euros
Un recueil de textes de conférences ou parus dans diverses publications, dont le fil conducteur est, d’après la 4è de couv, « Qu’est-ce que penser et connaître en sociologue ? ». On y trouve notamment son analyse de la thèse d’E. Teissier, des textes épistémologiques sur la description, l’interprétation ou encore l’analogie (dans une veine, on l’aura deviné, passeronnienne), un texte sur « l’esprit sociologique de Michel Foucault » et un autre critiquant les usages de la métaphore de la « construction sociale de la réalité », ou encore un ensemble sur « dispositions et dispositifs ». Quant à moi, suite à divers échanges récents sur la liste, je vais me pencher sur le texte intitulé « objectivation sociologique, critique sociale et disqualification »…

Date de parution : 27 janvier 2005

Publications récentes en littératures de masse

KONG, Shuyu, Consuming Literature and the Commerzialization of Literary Production in Contemporary China, Palo Alto (CA), Stanford University Press, 2004, 256 pages.

 

LOUDERMILK, Kim, Fictional Feminism : How American Bestsellers Affect the Movement for Women’s Equality, New York, Routledge, (Literary Criticism amd Cultural Theory), 2004, viii, 226 pages.

 

PHEGLEY, Jennifer, Educating the Proper Woman Reader : Victorian Family Literary Magazines and the Cultural Health of the Nation, Columbus (OH), Ohio State University Press, 2004, x, 233 pages.

 

CONROY, Mark, Muse in the Machine :  American Fiction and Mass Publicity, Colombus (OH), Ohio State University Press, 2004, vii, 232 pages, 24 cm.