Archives mensuelles : avril 2006

Invitation : Colloque « La paix : esthétiquesd’uneéthique» / « Peace: Aesthetics of an Ethic » conference

Title: Invitation : Colloque « La paix : esthétiques d’une éthique » / « Peace: Aesthetics of an Ethic » conference

 

(English version follows)

INVITATION


L’Université Concordia

et ses partenaires, l’Université York et le Collège militaire royal du Canada,

vous invitent à assister

au colloque international multidisciplinaire


La Paix : Esthétiques d’une éthique

Les jeudi 27 et vendredi 28 avril 2006

de 9 h à 17 h 30
au Faculty Club de l’Université Concordia – salle H-767
7e étage du pavillon Henry F. Hall

1455, boul. de Maisonneuve O., Montréal (Québec)

 

 
Ce colloque bilingue réunira plus de 30 experts internationaux (originaires du Québec, du Canada, des États-Unis, de France et de Belgique) en littérature, en droit, en histoire, en sciences politiques et en psychologie autour du thème de la paix, envisagée non seulement dans son essence sociopolitique, mais aussi dans un axe philosophique et esthétique, c’est-à-dire à travers les représentations – réelles ou symboliques – que notre société peut s’en faire ou s’en construire.

 
Programme complet de l’événement accessible sur le lien suivant : http://mediarelations.concordia.ca/

Renseignements / comité organisateur :
Sylvain David, Université Concordia : sdavid@alcor.concordia.ca
François-Emmanuël Boucher, Collège royal militaire du Canada : boucher-f@rmc.ca
Janusz Przychodzen, Université York: januszp@yorku.ca

 

 

 

 

 

INVITATION


Concordia University

in partnership with York University and the Royal Military College of Canada

invite you to participate in the international and multidisciplinary symposium


Peace: Esthetics of an Ethic

on Thursday, April, 27th and Friday, April 28th, 2006

from 9.00 a.m. to 5.30 p.m.

at the Concordia Faculty Club H-767

7th Floor – Henry F. Hall Building

1455 de Maisonneuve Blvd. W., Montreal, Quebec

 

This bilingual symposium will bring together more than 30 international experts (from Quebec, Canada, France, and Belgium) specialised in literature, law, history, political science and psychology. They will explore the issue of peace, as a socio-political concept, but also from a philosophical and esthetical dimension, through the representations – real or symbolic – that our society can build on.

 
The complete program is accessible at: http://mediarelations.concordia.ca/

Information / organizing committee:

Sylvain David, Concordia University : sdavid@alcor.concordia.ca
François-Emmanuël Boucher, Royal Military College of Canada : boucher-f@rmc.ca
Janusz Przychodzen, York University : januszp@yorku.ca

Intellectuels, sociabilités et fonctions intellectuelles de l’Antiquité à nos jours

Le Groupe de Recherche d’Histoire (GRHIS) de l’Université de Rouen

organise un colloque international sur

« Les intellectuels dans la cité. Identités, sociabilités et fonctions intellectuelles de l’Antiquité à nos jours »

les 15-16-17 mai 2006

Salle des Conférences de la Maison de l’Université
Maison de l’Université – Salle des Conférences – Mont-Saint-Aignan

Le substantif « intellectuel » évoque, depuis l’affaire Dreyfus et la revendication par des défenseurs de Dreyfus de l’identité d’intellectuels, une figure charismatique de la pensée engagée dans la défense d’une cause. Cependant, si l’on s’en tient à la mobilisation de l’opinion publique par des gens de lettres et de culture afin d’obtenir la réparation d’une injustice commise, l’Affaire Calas met en évidence que dès le XVIIIe siècle, des « intellectuels », que l’on appelait, à l’époque, philosophes, se sentirent investis d’une mission consistant à défendre la justice et la liberté qu’ils estimaient bafouées par un Etat qui n’était, pour eux, ni tolérant ni juste. J. Le Goff, du reste, a utilisé le terme « intellectuels » pour désigner les clercs qui formaient une communauté hiérarchisée de savoir et de culture liée aux universités médiévales, pour laquelle la transmission des savoirs jouait un rôle essentiel. L’un des points communs entre les défenseurs de Dreyfus ou de Calas et les universitaires médiévaux se trouve dans le fait que les uns et les autres remplissaient une fonction constitutive d’une identité particulière, liée aux savoirs, à leur construction et à leur transmission, une fonction intellectuelle.

 
Même si l’identité des intellectuels est suscitée par la fonction intellectuelle qu’ils assument, et si leur identité est attachée à la « pensée » qu’ils communiquent, il ne faut pas négliger le fait que l’histoire intellectuelle comporte une dimension politique. En effet, les identités et les communautés d’intellectuels se sont, en partie, façonnées dans la relation au pouvoir, à l’État.

 
Le colloque se propose de réfléchir sur le rôle et la place des intellectuels dans les sociétés, de l’Antiquité à nos jours afin que le regard porté sur les époques antérieures puisse être source d’enseignements pour l’histoire contemporaine des intellectuels et puisse mettre en évidence la nécessité de la fonction intellectuelle dans les sociétés, a fortiori dans les sociétés démocratiques. Cette perspective semble devoir être soutenue par une approche comparatiste, car on a parfois réduit, en France, l’histoire intellectuelle à la seule histoire des intellectuels de la fin du XIXe siècle et du XXe siècle.

 

Lundi 15 mai : Identités politiques des intellectuels

9h15 Accueil des participants

9h30 Ouverture du colloque par Jean-Luc Nahel, Président de l’Université de Rouen et Anne-Marie Flambard Héricher, Directeur du GRHIS.

9h45 Emmanuel Soler (Université de Rouen) : présentation scientifique du colloque

Pouvoirs intellectuels (président de séance : John Baldwin, Johns Hopkins University)

10h30 Charles Walton, (Université d’Oklahoma – Yale University) – De la liberté de la presse et de la responsabilité des intellectuels : perspectives des philosophes français pendant les Lumières

10h50 Darrin Mac Mahon (Université de Floride) – La représentation du philosophe des lumières en personnage diabolique : aux origines d’un discours anti-intellectuel français.

11h10 Questions-débat

11h30 Pause

11h50 Jean-Yves Frétigne (Centre d’Histoire culturelle des sociétés contemporaines, Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines ; Centre d’Histoire de Sciences-Po) – La leçon des faits ou la fuite en avant. Essai sur l’opposition entre les intellectuels réformistes et les intellectuels révolutionnaires en Italie à l’époque giolittienne (1903-1913)

12h10 Claude Mazauric (Université de Rouen) : Jean-Paul Sartre et les communistes français

12h30 Questions-débat

12h50 Repas

Les intellectuels et les pouvoirs (président de séance : Jacques Verger, Paris IV)

14h30 Marie-Henriette Quet (CNRS) – Alexandre de Cotyaion, dit le Didascale, un « intellectuel » méconnu du IIe siècle de notre ère.

14h50 Tiziano Dorandi (CNRS) – Epicure et les Epicuriens sur la question de la royauté

15h10 Sylvain Piron (EHESS) – Nicole Oresme : violence, raison et politique dans la France du XIVe siècle

15h30 Questions-débat

15h50 Pause

16h20 John Baldwin (Johns Hopkins University) – Pierre le Chantre : un intellectuel médiéval engagé

16h40 Corinne Legoy (Centre d’Histoire du XIXe siècle, Paris I/Paris IV) – De la célébration du prince au sacre du poète. Le service ambigu du pouvoir à l’âge romantique.

17h Questions-débat

18-20h Conférence de Daniel Roche (Collège de France)

Intellectuels, Lumières et mobilité (XVIe-XVIIIe s.)

organisée avec le Musée départemental des Antiquités de Rouen, Hôtel des Sociétés savantes

 

Mardi 16 mai : Individualités et collectivités intellectuelles

La formation de l’identité intellectuelle (président de séance : Jean-François Sirinelli, IEP de Paris)

9h Marie-Odile Goulet-Cazé (CNRS) – Les cyniques dans l’Antiquité, des intellectuels marginaux ?

9h 20 Isabelle Gassino (Université de Rouen) – Escrocs ou penseurs d’un nouveau genre ? Les philosophes au IIe siècle après J.-C., vus par Lucien de Samosate.

9h 40 Sébastien Morlet (Université de Paris IV) – La formation d’une identité intellectuelle à la veille du triomphe du christianisme : Eusèbe de Césarée

10h Lydwine Scordia (Université de Rouen) – Il n’est pas sire de son pays celui qui de ses sujets est haï. Passeurs d’autorités à la fin du Moyen-Âge

10h 20 Questions-débat

10h 50 Pause

11h Isabelle Ernot (Université de Paris VII, CEDRES) – Clarisse Bader : les difficultés de l’intellectuelle dans la cité (seconde moitié du XIXe siècle).

11h 20 Cécile-Anne Sibout (Université de Rouen) – Un philosophe-citoyen en province : Alain à Rouen, au début du XXe siècle

11h 40 Paul Pasteur (Université de Rouen) – Les intellectuelles sociales-démo-crates dans la période de l’Entre-deux-guerres en Autriche

12h Questions-débat

12h 30 Repas

Sociabilités et réseaux intellectuels (président de séance : Pascal Ory, Université de Paris I)

14h Jacques Verger (Université de Paris IV) – L’université médiévale : commu-nauté solidaire ou conglomérat d’intérêts divergents ?

14h 20 Dominique Poirel (IRHT-CNRS) – Hugues de Saint Victor et les Victorins

14h 40 Bénédicte Sère (Université de Paris I) – Penser la sociabilité. La réflexion des commentateurs d’Aristote à la Faculté des Arts (XIIIe-XIVe siècles)

15h Questions-débat

16h Jean-Luc Chappey (Université de Paris I) – Identité et sociabilité savantes en révolution : la Société d’histoire naturelle de Paris (1790-1798)

16h 20 Benoît Marpeau (Université de Caen) – Insertion dans les milieux intellectuels et réseaux de sociabilité : le cas de Gustave le Bon (1841-1931)

16h 40 Jean-Pierre Chaline (Université de Paris IV) – Une société intellectuelle dans la cité : Académies et sociétés savantes, XIXe-XXe siècles

17h Questions-débat

18h30 Cocktail à la mairie de Rouen

 

Mercredi 17 mai : Les champs d’action intellectuels

Espaces intellectuels et espaces politiques et culturels (présidente de séance : Françoise Thelamon, Université de Rouen)

9h Richard Goulet (CNRS) – Les intellectuels païens dans l’Empire chrétien, d’après Eunape de Sardes

9h 20 Jacques Le Maho (CNRS) – La société idéale des premiers Clunisiens d’après l’oeuvre hagiographique d’Annon, abbé de Jumièges et de Saint-Mesmin-de-Micy (942-970)

9h 40 Marc Venard (Université de Paris X) – Qu’est-ce qu’un « intellectuel » au temps des guerres de religion du XVIe siècle ?

10h Questions-débat

10h 30 Pause

11h Stéphane Haffemayer (Université de Caen) – Théophraste Renaudot (1586-1653) : Les idées humanitaires d’un homme de communication

11h 20 Jean-Claude Vimont : (Université de Rouen) – Pierre Cannat, cheville ouvrière des réformes pénales après 1945

11h 40 Questions-débat

12h 10 Repas

L’engagement dans la cité-monde (président de séance : Marc Venard, Université Paris X)

13h 30 Pascal Payen (Université de Toulouse II-Le Mirail) – Les historiens grecs entre la cité et l’exil

13h 50 Arnaud Suspène (Université d’Orléans) – Les relations entre les intellectuels grecs et les aristocrates romains de la fin de la République à la formation de la cour impériale

14h 10 Françoise Thelamon (Université de Rouen) – Eusèbe de Césarée et l’idéologie de l’État impérial chrétien

14h 30 Questions-débat

15h Pause

15h 20 Ludovic Tournès (Université de Rouen) – Une intellectuelle dans le village mondial : la Fondation Rockefeller

15h 40 Julien Louvrier (GRHis) – L’engagement d’intellectuels français et francophones, universitaires et juristes, dans le tribunal Russell II pour l’Amérique latine (1973-1976)

16h Questions-débats

16h 20 Jacques Verger – Conclusions

Date : lundi 15 mai 2006 au mercredi 17 mai 2006

Contact

Renseignements et inscriptions :

GRHIS
UFR des Lettres et Sciences Humaines
Université de Rouen
rue Lavoisier
76821 Mont-Saint-Aignan cedex
tél : 02 35 14 61 48
fax : 02 35 14 80 67
mél : florence.lepouze@univ-rouen.fr

Responsable scientifique du colloque
GRHIS
UFR des Lettres et Sciences Humaines
Université de Rouen
76821 Mont-Saint-Aignan cedex
tél : 02 35 14 68 89

 

Parution – « Patrons, Authors and Workshops »

Patrons, Authors and Workshops. Books and Book Production in Paris around 1400, G. Croenen and P. Ainsworth (ed.), Les Éditions Peeters (Louvain-Paris), collection Synthema, 2006, xxii-508 pp., 82 fig., 17 colour plates.
ISBN: 90-429-1707-5

Introduction

Patrons, Authors and Workshops : Books and Book Production in Paris around 1400
Godfried Croenen

Part I. Libraires an commercial book production

Métiers et espace: topographie de la fabrication et du commerce du livre à Paris (XIIIe-XVe siècle)
Kouky Fianu

Pierre le Portier and the Makers of the Antiphonals of Saint-Jacques
Richard H. Rouse

Archives in the Service of Manuscript Study: The Well-Known Nicolas Flamel
Mary A. Rouse

The Rapondi, the Volto Santo di Lucca, and Manuscript Illumination in Paris ca. 1400
Hilary Maddocks

L’atelier de Jean Trepperel, imprimeur-libraire parisien (1492-1511)
Stéphanie Öhlund-Rambaud

Part II. Bibliophiles: their collections and their commissions

Jean Lebègue (1368-1457), auteur, copiste et bibliophile
Gilbert Ouy

Making the Past Present: Visual Translation in Jean Lebègue’s ‘Twin’ Manuscript of Sallust
Anne D. Hedeman

Beauty or Truth? Making a Bible Moralisée in Paris around 1400
John Lowden

Part III. Authors and Texts

Simon de Lille et sa commande du Parfait du Paon. Pour en finir avec les Roman de Perceforest
Janet F. van der Meulen

Les relations entre poète et mécène dans La Prison Amoureuse de Jean Froissart
Silvère Ménégaldo

Problèmes philologiques du livre IV des Chroniques de Jean Froissart
Alberto Varvaro

Le Livre de Mandeville à Paris autour de 1400
Susanne Röhl

Christine de Pizan: the Making of the Queen’s Manuscript (London, British Library, Harley 4431)
James Laidlaw

Part IV. Scribes

Crossing the Channel: John Shirley and the Circulation of French Lyric Poetry in England in the early Fifteenth Century
Margaret Connolly and Yolanda Plumley

Les copistes en France du Nord autour de 1400: un monde aux multiples visages
Émilie Cottereau

Georgios Hermonymos: a Greek Scribe and Teacher in Paris
Maria Kalatzi

Part V. Artists and Illuminators

The Properties of Things and Textual Power: Illustrating the French Translation of De Proprietatibus Rerum and a Latin Precursor
Sue Ellen Holbrook

Illuminating the Roman de la Rose in the Time of the Debate: The Manuscript of Valencia
Heidrun Ost

The Workshop of the Master of the Duke of Bedford: Definitions and Identities
Catherine Reynolds

The Illustration of the Songe du Vergier and some Fifteenth-Century Manuscripts
Jenny Stratford

Les relations culturelles internationales. De la diplomatie culturelle à l’acculturation

Les relations culturelles internationales. De la diplomatie culturelle à l’acculturation

 

D’abord négligée, ensuite marginalisée, l’histoire des relations culturelles internationales a désormais droit de cité. En quelques années, la bibliographie s’est considérablement étoffée tandis que les initiatives scientifiques se sont multipliées, en France et à l’étranger.

Ainsi lestée, cette histoire a cependant encore besoin d’affermir ses concepts et ses méthodes. Des notions aussi élémentaires, d’apparence, que celles de  » relations « , d’  » échanges « , de  » transferts  » ne sont pas synonymes ; elles et d’autres méritent une définition rigoureuse, fondée sur un ensemble d’études de cas pertinentes, qui conduira à distinguer les divers degrés de la relation, depuis la plus institutionnelle et la plus volontariste (la diplomatie culturelle) jusqu’aux multiples formes de l’acculturation.

Le mécanisme de la relation demande de même à être analysé plus finement, au travers d’une approche systématique de ses facteurs (techniques, scientifiques, économiques, politiques et enfin, mais enfin seulement, proprement culturels), de ses acteurs (médiateurs professionnels et amateurs, du diplomate au chercheur, du traducteur au négociant, du touriste à l’immigré) et, bien entendu, mais c’est là le plus délicat, de son sens et de ses effets (lecture géopolitique, effets l’hégémonie et mécanismes d’appropriation, contenus esthétique et éthique).

Toutes ces considérations paraissent justifier la tenue d’un grand colloque international sur le sujet, au sein duquel il importera de relativiser le point de vue franco-centré en y privilégiant, dans la mesure du possible, les analyses comparatives et les études sur des espaces non-français ­même si les premières synthèses semblent confirmer l’existence d’un  » modèle français  » de diplomatie culturelle et d’acculturation-. Cette rencontre sera l’occasion de tenter un premier bilan des recherches menées depuis une quinzaine d’années et de mener une réflexion à dimension épistémologique. Il va de soi que chacun des processus évoqués sera considéré sous l’angle des dynamiques spatiales (aires culturelles)  et temporelles, la volonté d’établir une périodisation et une grille de lecture géopolitique constituant d’une des finalités du colloque.

11-12-13 mai 2006

Bibliothèque Nationale de France

Petit Auditorium

Colloque organisé par le Centre d’Histoire sociale du XXème siècle (Université Paris 1/CNRS); l’UMR IRICE (Université Paris1/CNRS) ; le Centre d’Histoire de Sciences-Po; le Centre d’Histoire culturelle des sociétés contemporaines (Université de Versailles-St-Quentin en Yvelines) avec l’aide de la Bibliothèque Nationale de France, du Ministère des Affaires étrangères et du Ministère de la Culture.

Comité scientifique : Anne Dulphy, Robert Frank, Marie-Anne Matard-Bonucci, Pascal Ory

Jeudi 11 mai : approche formelle

9h00 : Accueil des participants, par Jean-Noël Jeanneney

 

La diplomatie culturelle

 

Président : Christophe Charle

 

9h30 – 9h40 : Ouverture du colloque

9h40 – 10h10 : Introduction: Pascal Ory

10h10 – 10h50 : Rapporteur : Robert Frank

Diplomaties culturelles britannique et française et égyptologie dans la première moitié du XXe siècle : un essai de comparaison, Eric Gady

Un exemple de diplomatie culturelle sur le long terme : l’activité de l’ambassadeur André-François Poncet en Allemagne (1932-1957), Françoise Berger.

La culture au service d’une politique religieuse internationale. L’exemple du Vatican dans ses relations avec la Russie (1905-1939), Laura Pettinaroli.

Finis Graecia ! L’inexorable sortie des acteurs religieux du domaine de la diplomatie culturelle : le Sud-est européen dans l’entre-deux guerres, A. Anastassiadis

La politique culturelle de la Hongrie dans l’entre-deux guerres : une arme au service du révisionnisme, Catherine Horel.

The US State Department’s Foreign Leader Program: the method, Apparatus, and Operation of a Government-Run Exchange Programme, Giles Scott-Smith.

L’institutionnalisation de la présence culturelle occidentale en Hongrie de 1945 à 1963, Aniko Macher.

L’action culturelle de la France aux Etats-Unis, 1968-2003, Alain Dubosclard

 

10h50 – 11h05 : Pause

 

11h05 – 12h00 : Table-ronde

 

12h00 – 12h30 : Discussion générale

 

12h30 – 14h00 : Pause déjeuner

 

Les échanges culturels

 

Président : Pierre Milza

 

14h00 – 14h30 : Modèles et références esthétiques

 

Rapporteur : Christian Delporte

 

La question du cinéma dans les relations franco-allemandes durant les années vingt, Dimitri Veyzyroglou.

D’un « modèle français » de diplomatie culturelle à l’invasion de l' »american life ». Le cas grec d’après-guerre », Lampros Flitouris.

Le cinéma soviétique en France à l’heure de la Guerre froide (1947-1953), Pauline Gallinari

Littérature et cinéma italien en France : réception et médiation culturelle (de la fin des années 60 aux années 1980), Olivier Forlin

Le plus grand théâtre du monde : réalisations et échanges au sein de l’Union européenne de radiodiffusion (1962-1967), Evelyne Cohen

Le modèle germanique e la France : la Société internationale de Musique au service de la musicologie française (1905-1914), Michèle Alten

 

14h30 – 15h15 : Table-ronde

 

15h15 – 15h45 : Discussion

 

15h45 – 16h00 : Pause

 

16h00 – 16h30 : Transferts et acculturations

 

Rapporteur : Didier Francfort

 

Retours d’exil après la Deuxième guerre mondiale et transferts culturels internationaux : essai de comparaison franco-allemande, Laurent Jeanpierre.

Entre volontarisme et mondialisation : les échanges culturels entre la France et Israël, Gisèle Sapiro.

«Ruralies nordiques, éternelles et heureuses » – : les États baltiques, miroir de la réflexion française sur la modernité (années vingt et trente), Julien Gueslin

L’acculturation des corps. la dissémination des modèles sportifs anglais et américains et leurs adaptations européennes au XXe siècle, F. Archambault, L. Artiaga

La naissance du dancing à Paris dans l’entre-deux guerres : l’acculturation à l’épreuve des corps, Sophie Jacotot.

 

16h30 – 17h15 : Table-ronde

 

17h15 – 17h45 : Discussion

 

Vendredi 12 mai : Approche fonctionnelle

Les acteurs

 

Président : Jean-François Sirinelli

 

9h15 – 9h45 : Médiateurs intellectuels

 

Rapporteur : Emmanuelle Loyer

 

Boursiers universitaires belges aux USA dans années 20 aux années 60 : agents du lien culturel transatlantique ou véhicules d’un modèle, Michel Dumoulin

Making Internationalists? The Albert Kahn Around-the-World Boursiers’ reports on France and the United States, 1898-1930, Whitney Walton

Les missions d’experts de l’Unesco dans le Tiers Monde, 1950-1970, Chloé Maurel

L’Alliance française et les problèmes de la reconstitution d’un réseau mondial (1945-1950), François Chaubet.

L’anthropologue et ses tropiques (Claude Lévi-Strauss et l’Université de Sao Paulo), Monica Raisa Schpun

Enid Mc Leod, une médiatrice culturelle entre la France et l’Angleterre, Michel Rapoport

 

9h45 – 10h20 : Table-ronde

 

10h20 – 10h45 : Discussion

 

10h45 – 11h00 : Pause

 

11h00 – 11h30 : Médiateurs artistiques

 

Rapporteur : Laurence Bertrand Dorléac

 

L’image voulue et l’image reçue : les théâtres nationaux comme ambassadeurs d’une identité nationale. L’exemple de la France et de l’Autriche de 1945 à 1955, Julia Aumüler

Récit d’échanges artistiques et diplomatiques : le théâtre français à New York, Anne Cuisset

Musiciens, marchands et mélomanes : les acteurs de la réception des musiques populaires brésiliennes en France au XXe siècle, Anaïs Fléchet

Un marchand d’art parisien à New York : l’aventure de la Louis Carré Gallery, Julie Verlaine

Joseph et Louis Primoli, deux agents littéraires amateurs entre France et Italie au début du XXe siècle, Angelica Zucconi

Entre deux rives. De France et d’Amérique ? Alexis léger, poète et diplomate, Renaud Meltz

Diplomatie informelle et littérature au temps du nationalisme culturel : Henry D. Davray et Edmund Gosse importateurs littéraires entre la France et l’Angleterre au temps de l’Entente cordiale (1890-1919), Blaise Wilfert.

 

11h30 – 12h15 : Table-ronde

 

12h15 – 12h45 : Discussion

 

12h45 – 14h30 : Pause déjeuner

 

Les mécanismes

 

Président : Pietro Corsi

 

14h30 – 15h00 : Rapporteur : Marie-Anne Matard-Bonucci

 

Le tourisme en Inde : mode de connaissance de l’Inde ou ramification du mythe indien ? Philippe Lagadec

L’américanisation par là- bas, 1900-1940, Nancy L. Green

Circuits de traduction des littératures d’Europe de l’Est en France pendant la guerre froide, Iona Popa

The International Olympic Committee and « Global Culture » during the cold War, Barbara Keys

Internationalisation des grands musées ou renforcement de leur domination culturelle, Jean-Michel Tobelem

Les festivals internationaux de cinéma, lieux de rencontre et de confrontation dans l’Europe de la guerre froide, Caroline Moine.

Le festival international : vitrine politique, foire aux succès ou atelier d’altérité ?, Emmanuel Wallon

Pour une géopolitique des Biennales d’art contemporain dans le monde, Marylène Malbert.

La mise en scène du mal du pays : l’expatriation et les figures de la nostalgie, Sylvain Venayre.

 

15h00 – 15h45 : Table-ronde

 

15h45 – 16h15 : Discussion

 

16h15 – 16h30 : Pause

 

16h30 – 17h00 : Les sites et institutions

 

Rapporteur : Jean-Marc Delaunay

 

L’école française d’Extrême Orient, Amaury Lorin

Une autre France : le renouvellement de la présence française en Palestine illustré par le Centre laïque de culture française de Jérusalem, Dominique Trimbur.

La fondation Ford, des années 1940 aux années 1960 : un acteur de l’américanisation de l’Europe ? Valérie Aubourg

La Fondation Rockefeller, acteur du changement culturel en France (1914-1960), Ludovic Tournès

La London School of Economics, entre national et international, transferts culturels et scientifiques, Marie Scot

 

17h00 – 17h45 : Table-ronde

 

17h45 – 18h15 : Discussion

 

Samedi 13 mai : approche conjoncturelle

 

L’espace : aires et axes des relations culturelles internationales

 

Président : Jean-Yves Mollier

 

10h00 – 10h30 : Rapporteur : Anne Dulphy

 

Transferts culturels franco-bulgares au XXe siècle. Emprunts et transformations du « modèle français » dans la culture nationale, S. Moussakova

Finalité des transferts culturels franco-japonais : une instrumentalisation de la référence étrangère, Béatrice Rafoni

Une diplomatie culturelle informelle : circulation des musiques et des musiciens entre France et Maghreb au XXe siècle, Yvan Gastaut

L’Internationale situationniste : diffusion et réception d’une contre-culture en Occident des années soixante jusqu’à nos jours, Anna Trepeusch

Dépendance et indépendance de la politique culturelle nationale dans le cadre des relations internationales : le cas de la Suisse, Hans Ulrich Jost

La construction politique de l’Europe culturelle dans les années 1980 et 1990, Laurent Martin.

Les réseaux culturels franco-québécois dans l’entre-deux guerres, Michel Lacroix

 

10h30 – 11h15 : Table-ronde

 

11h15 – 11h45 : Discussion

 

11h45 – 13h45 : Pause déjeuner

 

Le sens : rapports de forces, apogées et déclins

 

Président : Michel Pierre

 

13h45 – 14h30 : Rapporteur : Pascal Ory

 

L’antagonisme franco-allemand de 1918 jusqu’au traité de l’Elysée : opposition irréductible ou réflexe culturel ? Stéphanie Krapoth

Politique extérieure des démocraties populaires : la culture au service de la politique extérieure, Antoine Marès et Pierre Jardin.

Culture classique ou éducation populaire ? L’exemple de la politique culturelle française en Allemagne dans les années cinquante, Emmanuelle Picard.

Médiations culturelles et politique arabe de l’Italie dans les années 1950-1960, Stéphane Mourlane

Contextes sociopolitiques et valorisation des transferts culturels liés à l’émigration : les cas de la France et du Québec au tournant des années 1980, Angéline Escafret-Dublet

L’inversion des termes d’un échange culturel. Regards croisés sur les catholicismes français et latino-américain dans les années 1960, Olivier Compagnon

A chacun son marcel. Les appropriations de Duchamp en France et aux USA : significations et évolutions, Séverine Gossart.

L’iconographie politique en Europe au Vingtième siècle : transferts et acculturations, Marie-Anne Matard-Bonucci

 

14h30 – 15h15 : Table-ronde

 

15h15 – 15h45 : Discussion

 

15h45 – 16h30 : Conclusion : Robert Frank