Archives mensuelles : juin 2007

Colloque – « Ecriture and Literacy »

Écriture & Literacy : la constitution d’un champ scientifique en Grande-Bretagne et en France

Le lundi 25 juin 2007 à l’EHESS dans l’amphithéâtre, 105, bd Raspail, 75006 Paris (entrée libre).

Colloque organisé par l’équipe Anthropologie de l’écriture (EHESS-CNRS, IIAC, Lahic), responsable : Béatrice Fraenkel.

Coordination scientifique : Aïssatou Mbodj-Pouye (EHESS, CEAf & Univ. Lyon 2, GRS).

L’enjeu de cette journée d’études est de renouer un dialogue intellectuel entre chercheurs britanniques et français sur la question de l’écriture. Il s’agit à la fois de restituer des contextes intellectuels et institutionnels distincts et d’évoquer les chantiers actuels.

L’objectif est tout d’abord de proposer un état des lieux de l’histoire récente de ce champ scientifique, en France et en Grande-Bretagne. Les contributions du matin pourront prendre pour point d’appui des lectures communes qui ont marqué plusieurs générations de chercheurs en sciences sociales (Vygostky, Hoggart, Goody). La réception de ces travaux fondateurs a été très différente en Grande-Bretagne et en France, et un travail d’explicitation de ces lectures est nécessaire à la mise en place d’un échange entre chercheurs formés dans ces contextes distincts.

Cette approche épistémologique suppose une attention minutieuse aux questions de vocabulaire et aux difficultés de traduction. On ne parle pas de la même chose quand on parle d’ « écriture » ou de « culture écrite » et de « literacy ». Les chercheurs seront invités à revenir sur leurs choix terminologiques (par exemple pour les francophones, usage ou non du néologisme français « littératie »).

Un second temps est prévu pour engager le dialogue sur des thématiques vives. Les contributions de l’après-midi auront ainsi à présenter des recherches récentes ou en cours en s’appuyant sur des matériaux empiriques précis, en explicitant les méthodes employées et en rendant compte d’un positionnement théorique dans les débats actuels.

Programme

9h00 Accueil

Matinée : Dossiers rétrospectifs

9h30-11h 1ère partie : Literacy, literacies, littératie
Brian Street, Professor of Language in Education in the School of Education, King’s College, University of London
« Literacy: concepts and definitions »

Béatrice Fraenkel, Directrice d’études, EHESS, Paris
« Ecrits en situation : littératie au travail »

David Barton, Professor, Director of the Lancaster Literacy Research Centre, Lancaster University
« Situating Situated Literacies: The development, achievements and prospects for a social theory of literacy »
11h Pause-café
11h30 – 12h45 2ème partie : Table ronde De la lecture de Goody à l’étude des pratiques d’écriture – points de vue sur le domaine français From the reading of Goody’s work to the study of literacy practices – points of view on the French field

Alban Bensa, Directeur d’études, EHESS, Paris
La traduction de La Raison graphique (1979) et ses effets

Bernard Lahire, Professeur de sociologie, ENS – Lettres Sciences Humaines, Lyon
De la culture écrite scolaire aux usages sociaux de l’écrit

Béatrice Fraenkel, Directrice d’études, EHESS, Paris
Le colloque Illettrismes. Approches historiques et anthropologiques (1991)

Déjeuner (libre)

Après-midi : Chantiers actuels

14h-14h30 Florence Weber, Professeur de sociologie, ENS, Paris
« Le cahier, le gage et le symbole. Une approche ethnographique des écrits populaires dans la France du 20ème siècle »

14h30-15h Uta Papen, Lecturer, Lancaster Literacy Research Centre, Lancaster University
« Pregnancy starts with a literacy event – an autoethnography »

15h-15h30 Discussion

15h30-16h John Postill, Senior Lecturer, Sheffield Hallam University
« The study of literacy and media beyond the ideological paradigm »

16h00-16h30 Aïssatou Mbodj-Pouye, ATER, EHESS, Paris
« Les limites du local : retour sur la notion d’appropriation de l’écriture »

16h30-17h00 Discussion

17h00 Clôture
Jack Goody, Emeritus Professor of Social Anthropology, Cambridge University et Jean-Marie Privat, Professeur de Littérature et spécialiste d’ethnocritique, Université de Metz Présentation de deux parutions récentes :
Jack Goody, Pouvoirs et savoirs de l’écrit, traduction française de The Power of the Written Tradition Paris, La Dispute, 2007.
Jean-Marie Privat & Mohamed Kara « Pratiques de la littératie. Autour de Jack Goody », revue Pratiques, n° 131/132, 2006. et retour sur les débats de la journée.

18h Cocktail

Ville : Paris (75) (EHESS, Amphithéâtre, 105 bd Raspail, 75006 Paris)
Date : lundi 25 juin 2007
Contact : Aïssatou Mbodj-Pouye courriel : mbodj (at) ehess [point] fr
Source : Aïssatou Mbodj-Pouye courriel : mbodj (at) ehess [point] fr

Parution – « Between state and market: printing and bookselling in eighteenth-century France »

Thierry Rigogne – Between state and market: printing and bookselling in eighteenth-century France

How did print spread through France and became a major force during the eighteenth century? This question has remained unanswered because we know surprisingly little about the infrastructure of the book trade. Between state and market: printing and bookselling in eighteenth-century France explores the networks of printers and booksellers that covered eighteenth-century France, situating these key cultural intermediaries within their political and socio-economic environments.

To draw an overview of printing and bookselling, and to chart their evolution across the century, the author analyzes a series of administrative surveys conducted between 1700 and 1777 by the Direction de la librairie. The hundreds of reports the central administration gathered on every printing shop and bookseller in the kingdom reveal not only where book professionals could be found and who they were, but what materials they were printing and what books they were selling.

Survey responses also show that book policing was deficient in most of the provinces, allowing pirated and forbidden books to pour into the kingdom from nearby foreign presses. Unable to control the circulation of books, the administration resorted to a strict Colbertist policy to reduce the number of printing shops. State intervention brought a decline in provincial book publishing, but printers could still thrive on job printing, local-interest publications and pirating. By contrast, the central administration let booksellers of all kinds proliferate. The second half of the century saw bookstores open everywhere. Better suited than traditional printer-booksellers to supply whatever books readers wanted, retail booksellers cashed in on a booming market demand.

Examining the book trade from each provincial city upwards, the author tracks the intricate web of relations between state, market, local institutions and book professionals that shaped the diffusion of print, and thereby the development of French literature and the experience of everyday readers.

Thierry Rigogne is Assistant Professor of History at Fordham University, NY. His academic interests lie in the social history of culture, commerce and consumption in eighteenth-century France. His future research encompasses a study of the French café from its birth in the late seventeenth-century to the French Revolution.

ISBN 978-0-7294-0907-0, xvii+314 pp., 23 ill. £65/ €100 hors taxe / $125

Publié dans les SVEC (Studies on Voltaire and the Eighteenth Century) de la Voltaire Foundation, University of Oxford

Veuillez consulter http://www.voltaire.ox.ac.uk ou contactez email@voltaire.ox.ac.uk  

Responsable : Voltaire Foundation mailto:email@voltaire.ox.ac.uk

Url de référence : http://www.voltaire.ox.ac.uk

Adresse : Voltaire Foundation 99 Banbury Road Oxford OX2 6JX.