Archives mensuelles : juillet 2007

Parution – « Réseaux et sociabilité littéraire en Révolution »

RÉSEAUX ET SOCIABILITÉ LITTÉRAIRE EN RÉVOLUTION

Sous la direction de Philippe BOURDIN et Jean-Luc CHAPPEY

Presses universitaires Blaise Pascal

ISBN 978-2-84516-340-9

192 pages – 24 Euros

Si la Révolution ébranle la « République des Lettres », remettant en cause un système construit de longue date, fait de codes de comportements individuels et collectifs, de formes symboliques ou financières de reconnaissance, de logiques sociales et matérielles de production, il n’est pas sérieux de prétendre qu’elle n’aurait été qu’un « désert » littéraire, une antienne qui nourrit une « légende noire » construite dès les premières années du xixe siècle. La décennie révolutionnaire n’ouvre-t-elle pas une période de liberté en reconnaissant le droit d’auteur et en exaltant le génie des écrivains, leur accordant une place de choix au Panthéon ?

Le présent ouvrage se propose donc d’étudier les espaces propres aux intellectuels, ceux qui perdurent comme ceux qui naissent, de mesurer l’instrumentalisation politique et sociale de la culture, de suivre les carrières révolutionnaires contraires et contradictoires de Rétif de la Bretonne et de Parny, d’atteindre le public des lecteurs à travers l’étude du prêt privé.

* *

TABLE DES MATIÈRES

BOURDIN Philippe, CHAPPEY Jean-Luc – Introduction.

LILTI Antoine – Mondanité et Révolution : les hommes de lettres et la sociabilité mondaine à la fin du XVIIIe siècle.

CHAPPEY Jean-Luc Chappey – La Société Nationale des Neuf Soeurs (1790-1793). Héritages et innovations d’une sociabilité littéraire et politique.

BOYER Fabrice – La famille Martignac : des avocats musagètes en Bordelais.

LE BORGNE Françoise – Le réseau de Rétif de La Bretonne à l’épreuve de la Révolution.

SETH Catriona – Le réseau Parny.

BOURDIN Philippe – La postérité de la bibliothèque Romme : le prêt privé dans les milieux « néo-jacobins » provinciaux.