Archives mensuelles : avril 2011

Appel à communications – « Autour de l’édition et de la diffusion des littératures africaines »

Université  de Libreville-GABON

FACULTE DES LETTRES ET DES SCIENCES HUMAINES

DEPARTEMENT DE LITTERATURES AFRICAINES

Centre de Recherches en Esthétiques langagières africaines (CRELAF)

Colloque international, 8-10  Décembre 2011

Autour de l’édition et de la diffusion des littératures africaines

APPEL A CONTRIBUTION

La communication littéraire repose sur l’interconnexion des réseaux relationnels (correspondances, cercles, cafés, institutions collectives, scolaires et universitaires…) et sur l’économie du marché du livre et de la presse (Presse écrite et orale, édition, mass médias électroniques…) et de sa réception. Elle fait appel à une diversité d’agents et de supports qui donnent vie à un texte. Ce vaste domaine des études et des recherches littéraires interpelle de nombreuses disciplines, notamment la sociologie de la réception et l’histoire littéraire. La place et le rôle de ces systèmes de communication littéraire sur l’objet Afrique n’ont pas encore suscité un réel intérêt, malgré l’existence d’un corpus non négligeable qui demeure toujours peu exploité. On sait que les journaux et les revues ont constitué pendant l’aventure coloniale européenne, des lieux d’une scénographie de l’Afrique parée de tous les fantasmes. On sait également que c’est grâce à la presse coloniale et aux imprimeries des missions religieuses que bien de textes littéraires africains de cette temporalité sont apparus. La relation épistolaire a joué, elle aussi, dans ce contexte germinal des néo littératures africaines, un rôle important qui mériterait d’être questionné.

La transmission orale, par le truchement de la radio, de la télévision, du cinéma ou des théâtres urbains ou bien d’autres espaces de jeu, apparaît aussi diversifiée et déterminante pour la communication littéraire en Afrique. L’institution publique (école, bibliothèque, centre de loisirs…) a aussi contribué à faire de la littérature le principal vecteur de la culture et des savoirs formateurs. Quant au système éditorial, les capitales européennes (Paris, Londres, Bruxelles…) ont, depuis la colonisation, l’entière production de la littérature africaine, toujours orientée vers l’extérieur, la France singulièrement. En effet, Paris demeure le centre éditorial le mieux prisé par les auteurs africains. Ce qui confèrerait à l’écrivain un semblant de notoriété international mais niant souvent l’existence des maisons locales dont certaines ont pu s’imposer sur le plan national ou inter-régional.

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication comme Internet ont ouvert de nouveaux espaces, plus démocratiques, à l’accès aux savoirs littéraires et permettent une meilleure diffusion des métalangages africains dans un système mondial de mobilité et d’échange d’informations. L’étude de l’impact culturel des systèmes de communication littéraire constitue un domaine de recherche prometteur. Ce colloque voudrait examiner aux travers des regards croisés les problèmes inhérents à la production, à la diffusion et à la réception des oeuvres africaines et surtout de revisiter la totale pratique éditoriale pour en comprendre le fonctionnement et la singularité de la création littéraire africaine dans toutes ses phases d’exploitation.

Les communications pourront porter sur :

– L’édition en Afrique

– les littératures africaines dans la presse et les revues

– Les écritures littéraires de l’Afrique dans la Presse occidentale

– Littératures africaines et la radio

– Littératures africaines et le cinéma

– Littératures africaines et l’institution scolaire et universitaire

– Les correspondances des écrivains africains

– Les espaces de rencontre et de documentation littéraire

– Littérature africaine et enseignement

– Littératures orales et système éditorial

– Le métier de libraire

– Problèmes de diffusion

– Réception du livre africain

– Le rôle des états dans le processus de démocratisation du livre

– Les mass médias électroniques et la littérature

– Le système éditorial européen et la littérature africaine

– Les réseaux du métalangage littéraire africain

– …

Le colloque est ouvert à toutes les spécialités de la connaissance du livre, à savoir : les éditeurs, les libraires, les littéraires, les sociologues, les écrivains, les journalistes…

Date limite de soumission : 30 Août 2011

Merci d’envoyer votre proposition de communication de trois cent mots, interligne 1,5, précisant le titre, votre statut, votre laboratoire de rattachement, votre institution ou autres,  aux adresses suivantes :

Frédéric Mambenga :

ya_thom@yahoo.fr,

Charles Edgar Mombo

mombocharlesedgar@yahoo.fr

Responsable : Centre de Recherche en Esthétiques langagières Africaines, CRELAF
Adresse : BP 17004 Libreville-Gabon

Appel à communication – « Actualité de la sociocritique »

Appel à communication - "Actualité de la sociocritique"
Lieu du colloque: Auditorium du Pôle des langues et civilisations, Inalco,
65 rue de Grands Moulins, 75013 Paris
Dates: 14-15 décembre 2011.

Voir l'appel à l'adresse suivante : 
http://www.inalco.fr/IMG/pdf/appel_a_comm._Actualite_de_la_sociocritique.pdf

Séminaire « Imaginaire des bibliothèques »

Séminaire « Imaginaire des bibliothèques »

BnF – Enssib- Université Paris 3 Sorbonne nouvelle – Université Paris ouest La Défense
Séminaire « Imaginaires des bibliothèques » animé par Anne-Marie Bertrand
(Enssib-Université de Lyon), Catherine Bertho Lavenir (Université Paris 3),
Denis Bruckmann (BnF), Evelyne Cohen (Enssib-Université de Lyon), Robert
Damien (Université Paris 10)
Lieu : Bibliothèque de l’Arsenal (9h30 -12h30)
Prochaine séance le 9 avril 2011

Call for Papers – « Terror(ism) and Aesthetics »

A Conference on
TERROR(ISM) AND AESTHETICS
University of Szeged (Hungary), September 22−24, 2011
Confirmed keynote speaker:
Prof. Samuel Weber
(Avalon Foundation Professor in the Humanities at Northwestern University, Chicago-Evanston, IL, USA, and Co-Director of the Paris Program in Critical Theory)
Hosted by the Department of Comparative Literature at the University of Szeged (in association with the Section of Language and Literature of the Szeged Branch of the Hungarian Academy of Sciences), the conference will focus on the multifaceted and at times uncanny relation between the political notion and discourse of terror(ism) and the tradition of aesthetic thought from antiquity to the present.
The prime goal of the conference is to provide new critical perspectives and conceptual tools for the analysis of the complex and controversial phenomenon called “terrorism” from the direction of aesthetic theory, and thereby to displace the far too militarized rendering of the issue. The insights of historical and political studies, as well as the practical demands of security politics are fully acknowledged. However, an aesthetic approach might complement and critically enhance such investigations and efforts. Aesthetics is to be understood here in a broad sense, including theories of passion and affect, as well as theories of rhetoric and mediation. The scope of the conference will therefore not be limited to “artistic” representation, but inversely, the “artifactuality” implicit in all modes of representation will be rigorously considered.
This implies, among others, an analysis of the diverse theorizations of “terror” and of related concepts (catharsis, sublime, sympathy, fear, distance etc.) in ancient poetical and rhetorical discourse (Plato, Aristotle, Demetrius, Cicero, Longinus etc.), in early modern aesthetic speculations (Hobbes, Milton, Boileau, Le Brun, Diderot, Addison, Baillie, Burke, Mendelssohn, Lessing, Kant, Schiller etc.), as well as in 19-20th century modernist theory and praxis (Jarry, Artaud, Bataille, Blanchot, Newman, Hajas etc.). Contemporary critical discourse, including acknowledged political experts (Jenkins, Schmid, Laqueur etc.) as well as philosophers or theoreticians (Derrida, Habermas, Baudrillard, Weber, Redfield etc.) will, of course, also be involved in the discussions.
Related issues could include, for instance:
– politics of feeling (pathos, sympathy, telepathy, apathy)
– terrorism as figural rhetoric (dissimulation)
– terrorism as performative rhetoric (symbolic action)
– poetics (verbal, visual, auditory, and performative modes of terror)
– theatricality and performance art
– calculation (scripts, scenarios, effects)
– the event and its mediation (or the event in and of mediation)
– aesthetic distance, negative pleasure
– danger and safety
– networking (franchise, proliferation, metastasis), and its relation to language
– asymmetry (war/terrorism, conventional/unconventional warfare)
– suicide and autoimmunity
– movement in politics and art (the question of -isms)
Other points of focus, including literary and artistic works as well as individual analyses of specific critical notions or texts, are also welcome.
Proposals are invited for 20-minute presentations. The primary language of the conference will be English, but proposals for papers in German or French are also expected and will undergo equal perusal. We envision the edited publication of the conference proceedings in both electronic and printed format. Proposals (with an abstract of max. 250 words, including name and affiliation, as well as the indication of AV needs) are to be sent via email to the chief organizer György Fogarasi (fogarasi@hung.u-szeged.hu).
Deadline for the submission of proposals: May 31, 2011. A notice of acceptance will be sent out by June 15, 2011. No registration fee will be required. All costs (travel, accommodation, and other) shall however be covered by the participants.
For information on travel and accommodation, or for program details, please visit our website (www.complit.u-szeged.hu/conference.php), or send a message to terraesthconf@gmail.com.
The Organizing Committee:
György Fogarasi, PhD, Department of Comparative Literature
Jon Roberts, PhD, Department of American Studies
Katalin Kovács, PhD, Department of French Studies
Ervin Török, PhD, Department of Visual Culture and Literary Theory
Zoltán Cora, Department of English Studies
Student Assistants:
Zoltán Gyulai, Katalin Pál, István Zoltán Szabó

Responsable : György Fogarasi
Adresse : Université de SzegedDépartement de la Littérature ComparéeH-6722 Szeged, Egyetem u. 2.