Archives mensuelles : avril 2013

Conférence – Francesco Muzzioli, « Fins du monde »

image001

Vous êtes cordialement invités à la cinquième et dernière rencontre du cycle de conférences 2012-2013 organisé par le groupe MDRN.

MDRN Conférence 5

Le 8 mai 2013 Francesco Muzzioli (Università « La Sapienza », Roma) présentera, en français,« Fins du monde ».

FINS DU MONDE concerne le genre littéraire de la dystopie, imagination d’un monde futur pire que le présent. Pendant la conférence seront examinés les changements d’un cauchemar qui au cours du XXe siècle passe du totalitarisme à la catastrophe, ainsi que l’impératif implicite à l’engagement, les variantes humoristiques et allégoriques, et en particulier les caractères paradoxaux de la forme dystopique. Il est également important de souligner le recours à des procédés d’écriture complexe et problématique, visant à empêcher des fonctions consolatoires ou mystifiantes.

La conférence commencera à16h à la Faculté des Lettres  (Erasmushuis – Letteren, Blijde Inkomststraat 21, 3000 Leuven). Celle-ci durera environ 1h. L’entrée est gratuite.

Pour plus d’information sur les travaux et projets de recherche de Francesco Muzzioli, voir sapage personnelle.

Pour revoir les dernières séances MDRN en ligne (par Laura Marcus, Isabelle Chol, Keith Williams et Allain Vaillant) voir la page « Activités » sur notre site MDRN.

MDRN?

MDRN ( « modern ») est un projet de recherche porté par l’Université de Louvain (KU Leuven /GOA). Il se concentre sur une période variée et unique dans l’histoire littéraire qui est la première moitié du XXe siècle. MDRN examine les nombreuses façons dont, entre 1900-1950, la littérature s’est définie et légitimée dans chacune des grandes aires culturelles de l’Europe occidentale (anglaise, française, allemande, italienne, espagnole et néerlandaise). Elle étudie aussi les multiples fonctions de la littérature, ses histoires et ses médiatisations. Le projet poursuit un double objectif: approfondir la compréhension de la littérature de la période moderniste, et, plus largement, développer une approche fonctionnaliste qui aborde dans ses multiples aspects l’identité dynamique de la littérature moderne de l’Europe occidentale. Pour plus d’informations sur le projet et l’ensemble de ses activités, consultez​​notre site webwww.mdrn.be

Nous espérons vous voir nombreux le 8 mai prochain!

Le groupe MDRN

http://www.mdrn.be/

—————————–

You are hereby cordially invited to attend the fifth and last MDRN lecture of the academic year 2012-2013.

MDRN Lecture 5

On May 8, Francesco Muzzioli (Sapienza – Università di Roma) will present a talk in French entitled« Fins du monde ». The event is scheduled at 4pm at the faculty of Arts (Erasmushuis – Letteren, Blijde Inkomststraat 21, 3000 Leuven). His talk will take about one hour. Entrance is free.

For more information about prof. Muzzioli and his ongoing research projects, visithis page. To re-watch previous MDRN lectures by professors Laura Marcus, Isabelle Chol, Keith Williams et Allain Vaillant visit ouractivities pageon the MDRN website with online video’s.

About MDRN

MDRN (“Modern”) is a large-scale KU Leuven-based research project (GOA) that focuses on a uniquely varied period in literary history: the first half of the twentieth century. MDRN looks at the many ways in which literature between 1900-1950 defined and legitimized itself in each of the main Western European traditions (English, French, German, Italian, Spanish and Dutch) and studies literature’s multiple functions, histories and mediatizations. The project has a double aim: to further our understanding of literature in the modernist period, and, more generally, to develop a multidimensional and functionalist approach to the dynamic identity of modern Western European literature. For more information on the project and all its activities, visit www.mdrn.be.

We hope to see you all there on 8 May!

The MDRN-team.

http://www.mdrn.be/

SFHS Recorded Panels: H-France Salon, vol. 5, Issue 1, #1-4

The recordings of panels at the recent meeting in Cambridge, Massachusetts, are now starting to become available on the H-France Salon website.  Information on the first recording is below.

Each time we undertake a new initiative, we learn how to improve, and we are developing plans for future conferences with better live webcasting software and other technical improvements.  We certainly welcome your advice and suggestions.

THE SOCIAL IMAGINARY IN NINETEENTH-CENTURY FRANCE
Panel Session at the 59th Annual Meeting of the Society for French Historical Studies
Cambridge, MA
5 April 2013

Chair: Jan Goldstein, University of Chicago
https://www.youtube.com/watch?v=-C1C3hCSVIE

Paul Verlaine, Masks, and the French Fin-de-Siècle
        James Johnson, Boston University
https://www.youtube.com/watch?v=7rywyzs6mpE

The ‘Bas-Fonds’ as a Social Imaginary
        Dominique Kalifa, University of Paris I-Sorbonne
https://www.youtube.com/watch?v=7rywyzs6mpE

A Grave Accord: Reimagining Paris in the City of the Dead (1804-1830)
        Erin-Marie Legacey, Texas Tech University  erin-marie.legacey@ttu.edu
https://www.youtube.com/watch?v=bHxc6FUWNUc

Parution – « Argumentat​ion et analyse du discours 10 : l’argument​ation dans le discours politique »

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution du dernier numéro d’Argumentation et analyse du discours, que vous trouverez en ligne.

10 | 2013 L’argumentation dans le discours politique

Sous la direction de Marc Bonhomme et Corinne Rossari

  • Marc Bonhomme et Corinne Rossari

Introduction

  • Alice Krieg-Planque

Un discours sur prescription : les « argumentaires » des partis politiques comme éléments de cadrage de la parole

  • Marc Bonhomme

Argumentation et interaction dans les brochures du Conseil fédéral suisse sur les votations populaires

  • Corinne Rossari

Phénomènes énonciatifs et argumentation dans les brochures du Conseil fédéral suisse sur les votations populaires

  • Yana Grinshpun

Discours manifestant et contestation universitaire (2009)

  • Roselyne Koren

La critique du discours des « anciens » médias « mise au Net » : un nouveau type d’argumentation politique ?

  • Alicja Kacprzak

Le pathos négatif en tant que trait du discours politique totalitaire

  • Raphaël Micheli

Les querelles de mots dans le discours politique : modèle d’analyse et étude de cas à partir d’une polémique sur le mot « rigueur »

Comptes rendus

  • Gilles Philippe

Serça, Isabelle. 2012. Esthétique de la ponctuation (Paris : Gallimard, coll. Blanche)

  • Alice Krieg-Planque

Maingueneau, Dominique. 2012. Les phrases sans texte (Paris : Colin)

  • Marianne Doury

Ballet, Marion. 2012. Peur, Espoir, Compassion, Indignation. L’appel aux émotions dans les campagnes présidentielles (1981-2007), Préface de Philippe Braud (Paris : Dalloz)

  • Roberta Martina Zagarella

Salvatore Di Piazza. 2011. Congetture e approssimazioni. Forme del sapere in Aristotele (Milano-Udine : Mimesis)

  • Morgan Donot

Serrano, Yeny. 2012. Nommer le conflit armés et ses acteurs en Colombie. Communication ou information médiatique ? (Paris : L’Harmattan)

  • Helena Nagamine Brandão

Orlandi, Eni P. 2011. La construction du Brésil. À propos des discours français sur la Découverte

 

Journée d’étude – « Des producteur​s à la production symbolique​. Intermédia​tions et circulatio​ns transnatio​nales »

Des producteurs à la production symbolique. Intermédiations et circulations transnationales

Mardi 28 mai 2013 – 9h30-17h
59-61 rue Pouchet

L’objectif de cette journée est de faire dialoguer des travaux en sociologie des arts et des idées autour de deux fils thématiques qui ont en commun de décentrer l’analyse de sa focalisation habituelle sur les producteurs nationaux. La sociologie de l’intermédiation culturelle s’intéresse à l’ensemble des activités dédiées à la mise en relation de producteurs et de consommateurs de biens symboliques : sélection et mise en forme de l’offre, prospection et canalisation de la demande, valorisation et conversion de capitaux (économiques, politiques, artistiques ou encore scientifiques). La sociologie des circulations de producteurs ou de biens symboliques et celle des industries culturelles s’intéressent à la manière dont les rapports de force et de sens qui définissent les activités artistiques et intellectuelles se jouent au-delà de ou « sur » les frontières nationales. En prenant pour objet des agents et des activités situés aux frontières ou à la jonction de différents espaces (trans)nationaux, ces deux entrées obligent dès lors à des démarches réflexives qui ne présupposent pas les frontières entre champs, mondes ou marchés, entre groupes sociaux ou professions, mais observent plutôt comment les agents les fabriquent, les surveillent, les déplacent, les transgressent ou les solidifient.

Avec Boris Attencourt, Thomas Brisson, Claire Ducournau, Marjorie Glas, Laurent Jeanpierre, Romain Lecler, Sébastien Lemerle, Delphine Naudier, Etienne Ollion, Aurélie Pinto, Violaine Roussel, Hervé Serry, Jérémy Sinigaglia.

Organisation : Audrey Mariette, Olivier Roueff.

9h00-9h30 : accueil / petit déjeuner

Introduction : Hervé Serry, Audrey Mariette, Olivier Roueff (CSU-CRESPPA)

Session 1 : Artistes, intellectuels, intermédiaires : interdépendances et luttes de territoires
Boris Attencourt (CESSP-CSE) : « Le Collège international de philosophie (1983- 2010) : de l’académisme d’ »avant-garde » à la lutte pour la visibilité « intellectuelle » »
Marjorie Glas (IRIS) : « Prescrire, produire, distribuer : la montée en puissance du metteur en scène et du programmateur au sein du champ théâtral français, 1968-1990 »
Jérémy Sinigaglia (SAGE) : « Les coordinations militantes comme intermédiaires collectifs du travail artistique »
Aurélie Pinto (CURAPP) : « Salles Art et essai et Arthouses : transferts symboliques entre Paris et New York
Discutantes : Violaine Roussel (LabTop), Delphine Naudier (CSU-CRESPPA)

12h30-14h00 : repas

Session 2 : Les frontières de la culture : circuits, échangeurs et obstacles
Claire Ducournau (CESSP-CSE) : « Le rôle des intermédiaires dans la fabrication transnationale de la littérature africaine depuis les années 1980 »
Romain Lecler (CESSP-CRPS) : « « Nous, on respire international ». Les distributeurs internationaux de cinéma et télévision »
Etienne Ollion (CSO) : « Agents de la circulation. Les responsables du plaidoyer, médiateurs invisibles dans les relations internationales »
Thomas Brisson (LABTOP) : « Pour une analyse des courants intellectuels transnationaux : le cas de Tu Weiming et du Nouveau Confucianisme »
Discutants : Laurent Jeanpierre (LabTop), Sébastien Lemerle (CSU-CRESPPA)

Conclusion : Bernard Pudal (CSU-CRESPPA)
17h00-18h00 : pot de clôture de la journée

Programme JE Prodsymb

Appel à communications – Colloque  » Le monde en français / The World in French »

Le monde en français/The World in French

Les littératures francophones dans un espace mondialisé / Francophone Literatures in a Globalized World

Colloque bilingue/bilingual conference

Université d’Aarhus, Danemark, 13-15 Janvier 2014
Aarhus University, Denmark, January 13-15, 2014

Les littératures francophones dans un espace mondialisé (English version below)

La littérature française n’est plus une affaire réservée aux seuls Français. À la suite du déclin progressif de la France en tant que puissance coloniale et de l’émergence de structures mondialisées dans les domaines de l’économie et de la culture, le lien naturel qui prévalait en France entre nation et littérature s’est distendu et partiellement rompu.

Cette dénationalisation de la littérature française a fait l’objet de débats passionnés ces dernières années autour de notions comme « littérature-monde », « francophonie postcoloniale » ou « mondialisation culturelle ». Le Manifeste pour une littérature-monde en français publié le 19 mars 2007 a marqué une étape importante dans ces débats. Mais il s’insère dans un courant plus large visant à repenser à la fois l’objet et la position des études littéraires et culturelles françaises. Ce courant est illustré notamment par les travaux de Pascale Casanova, Christie McDonald et Susan Rubin Suleiman. Il est également illustré par des études importantes sur la créolisation, la circulation de formes et de modèles littéraires, ainsi que par des travaux sur les processus de traduction en France et dans les autres espaces francophones.

L’objectif de ce colloque est d’interroger ces thématiques selon deux axes :

· Réflexions sur les défis que posent ces changements pour les chercheurs, écrivains et lecteurs dans leur travail d’historicisation et de conceptualisation du domaine de la littérature écrite en français.

· Analyses des réponses littéraires données à ces problématiques à travers le monde francophone. Quelles sont les dimensions ou les limites de l’espace culturel francophone aujourd’hui ?

Nous sollicitons des communications qui analysent et questionnent différents aspects de ces thématiques. Dans un cadre plus spécifiquement littéraire, nous attendons des communications sur les interprétations ou expressions particulières de l’expérience des frontières mouvantes de cet espace ; des approches théoriques sont également bienvenues.

Thématiques concernées

  • L’historiographie et l’enseignement de la littérature en langue française dans une perspective mondialisée.
  • La notion de littérature-monde et ses implications poétiques et théoriques.
  • Le rôle de la mémoire et sa relation avec l’histoire dans les littératures en français.
  • Formes et expressions littéraires dans un monde en mutation.
  • Les processus de créolisation à l’intérieur et à l’extérieur de l’Hexagone.
  • Les flux et processus de traduction dans l’espace francophone.
  • Les circulations d’auteurs et de formes littéraires en France et dans les espaces francophones.

Modalités de soumission

Les propositions de communication (250 mots maximum) devront être accompagnées d’une notice biographique (nom, bref CV, affiliation universitaire, adresse courriel) et envoyées par courriel à lemondeenfrançais2014@gmail.com au plus tard le 1er septembre 2013. La durée des présentations, qui pourront se faire en anglais ou en français, est fixée à 20 minutes. La réponse du comité scientifique sera communiquée à partir du 1er octobre 2013.

Les frais d’inscriptions de 100 € comprennent les repas de midi et le dîner du colloque. Aucune aide financière ne pourra être fournie pour les frais d’hébergement ou pour le déplacement des participants, mais un nombre limité de participants peuvent être exemptés des frais d’inscription sur demande.

Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site internet du colloque (www.conferences.au.dk/francais2014). Pour d’éventuelles questions n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse lemondeenfrançais2014@gmail.com

 

Francophone Literatures in a Globalized World

French literature is no longer a matter simply for the French. Following the decline, however gradual, of France as a colonial power and the rise of global economic and cultural structures, the natural link between nation and literature has been severed.

This conference seeks to address these developments in a double perspective:

· Discussing the challenges that these changes poses to us as scholars, authors and readers in terms of historicizing and conceptualizing the field of literature written in French.

· Focusing on the literary responses to these developments as they present themselves in different guises throughout the French-speaking world. What is the French World and how do we see the World in French ?

These matters have of course been discussed passionately in later years under headings such as littérature-monde, Francophone Postcolonialism and the globalization of literature. TheLittérature-monde manifesto published in 2007 serves as an important marker in these discussions, but it is supplemented by numerous efforts to re-conceptualize the topic of ‘French’ studies, such as the work presented by Pascale Casanova, Christie McDonald and Susan Rubin Suleiman in their book French Global from 2012, the long tradition of studies in creole literatures, studies of literary and stylistic migrations and the studies of processes of translation to and from French as well as within the francophone world.

We welcome contributions that approach the field from all the aspects perspectives listed below and others. We specifically encourage contributions that engage with specific literary expressions or interpretations of this new world, but of course also welcome more theoretical or conceptual approaches.

Applicable topics

  • Problems of literary historiography and the teaching of French literature on globalized terms
  • Processes of creolisation outside and inside the hexagon
  • The concept of littérature monde and its poetic and conceptual implications
  • Processes of translation within and to and from the French language
  • The changing importance of memory in literary expression and its relation to history
  • Literary style in a changing world
  • Migration of people and of forms in France and the French speaking world

Submission and registration

Submissions should include the submitter’s name, institutional address, e-mail address, short CV, and a 250-word abstract of the proposed 20 min. paper and should be sent via e-mail tolemondeenfrancais2014@gmail.com no later than September 1, 2013. Submitters will be notified of the outcome no later than October 1. Any questions and queries can also be directed to this address. The registration fee is € 100 and includes light lunches and a conference dinner. Participants are responsible for covering their own travel and lodging and other meal expenses. A limited number of participants can be exempt from the fee upon application.

Information about registration, hotels and other practical matters is available on the conference website: www.conferences.au.dk/francais2014 Please do not hesitate to contact us with any questions and queries at lemondeenfrancais2014@gmail.com

 

Conférences plénières/Keynote speakers

Emily Apter, New York University

Emmanuel Fraisse, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3

Françoise Lionnet, UCLA

François Provenzano, Université de Liège

 

Comité scientifique et d’organisation / Organizing committee

Mads Anders Baggesgaard, Université d’Aarhus

Lisbeth Verstraete-Hansen, Copenhagen Business School

Steen Bille Jørgensen, Université d’Aarhus

Svend Erik Larsen, Université d’Aarhus

 

Responsable : Mads Anders Baggesgaard et Lisbeth Verstraete-Hansen

Url de référence : http://www.conferences.au.dk/francais2014

 

Parution – « Le livre comme art. Matérialité et sens »

3528293600-couv_livreart

Le livre comme art. Matérialité et sens

ouvrage collectif dirigé par Stéphanie Bernier, Sophie Drouin et Josée Vincent

Montréal, Éditions Nota bene, 2013

Invitation au lancement de l’ouvrage collectif Le livre comme art. Matérialité et sens paru aux éditions Nota bene. Dirigé par Stéphanie Bernier, Sophie Drouin et Josée Vincent, l’ouvrage s’intéresse au livre d’artiste, au travail de relieur d’art, aux rapports existant entre texte et illustration.

Du rôle de diffuseur de la galeriste Denyse Delrue à celui de formateur de l’École des arts graphiques de Montréal, de Refus global aux travaux sur la lettre des poètes Roland Giguère et Jérôme Peignot, en passant par les illustrations de La Fresnaye pour les Illuminations rimbaldiennes, ces expériences et d’autres encore problématisent cet objet familier qu’est le livre.

Issu d’un colloque étudiant du Groupe de recherches et d’études sur le livre au Québec (GRÉLQ) de l’Université de Sherbrooke, l’ouvrage comprend des textes de Stéphanie Bernier, Danielle Blouin, Marie-Maude Bossiroy, Sophie Drouin, Sophie Dubois, Geneviève Lafleur, Élise Lassonde, Louise Mauger, Emmanuelle Pelard, Anne-Lise Quesnel et Madoka Taniguchi.

Le lancement aura lieu lors de la 42e Journée d’échanges scientifiques de l’Association québécoise pour l’étude de l’imprimé (AQÉI) le vendredi 26 avril à 15h30.
UQÀM, Pavillon Hubert-Aquin, local A6290

Pour le programme complet de la journée : http://pages.usherbrooke.ca/aqei/

Appel à communicat​ions – « Pouvoir des mots »

* Pouvoirs des mots *
Appel à communications

Journée d’étude
Société ontarienne des chercheurs en Ancien Régime (Socar)
Université Western (London, Ontario)
11 octobre 2013

La Société ontarienne des chercheurs en Ancien Régime (Socar) sollicite des propositions de communications auprès des professeurs et des doctorants pour sa prochaine journée d*étude, le 11 octobre 2013 à l’Université Western (London, Ontario).
Par l »intitulé * Pouvoirs des mots *, les organisateurs proposent de centrer la réflexion autour de trois axes qui touchent de près aux préoccupations actuelles de la recherche sur la littérature française, du Moyen Âge jusqu*à la fin du XVIIIe siècle. L’expression * Pouvoirs des mots * réfère d*abord au pouvoir rhétorique de la parole, pouvoir de persuasion, de fascination ou de divertissement, que ce soit par la parole du prédicateur ou de l’orateur, du comédien ou du poète. Elle fait en même temps allusion à l’ouvrage de Christian Jouhaud sur Les pouvoirs de la littérature, en ce sens que les mots des écrivains doivent se greffer aux pouvoirs politiques ou financiers du temps, qu’il s’agisse de propagande, de l’éloge d’un mécène, de polémique ou de remontrance. Par leur pouvoir d*évocation, les mots sont enfin capables de véhiculer un regard sur le monde, de traduire de nouvelles expériences ou la découverte de nouveaux espaces. La littérature se fait alors porteuse d*un savoir qu’elle intègre à ses fictions, grâce à des mots d’ailleurs dont la science a besoin pour être diffusée, et qui ont le potentiel de changer nos perceptions et nos représentations. Le pouvoir des mots entre en résonnance avec le pouvoir des fables.

Prière d’envoyer vos propositions (environ 200 mots) avant le 30 mai à Jean Leclerc : (jlecler@uwo.ca)

Comité organisateur :
Gilles Declercq
Nathalie Freidel
Jean Leclerc
Servanne Woodward