Archives mensuelles : juillet 2013

Annonce – Journée d’études du réseau Théorias

Journée du réseau Théorias, Lille, 4 octobre 2013

Thème de la journée : Y a-t-il une spiritualité laïque ?

Veuillez trouver ci-joint le programme de notre prochaine journée d’études avec l’adresse électronique à laquelle vous pouvez vous inscrire, de préférence avant le 15 septembre.

Journée du réseau Theorias

 

CFP – Colloque « Geographie​s of Displaceme​nt / Géographie​s de la dislocatio​n »

Colloque Internationational

Géographies de la dislocation / Geographies of displacement

Montpellier, site de St Charles

12-14 juin 2014

 

Appel à communications

(Scroll down for the English version)

Le premier cycle de séminaires Géographies de la dislocation / Geographies of displacement (2009-2013) se conclura par un colloque international les 12-14 juin 2014 à Montpellier (site de St Charles). Tout comme le cycle de séminaires, cette manifestation sera conjointement organisée par les équipes d’accueil EMMA (Etudes Montpelliéraines du Monde Anglophone, EA 741) de l’Université Montpellier 3 et le LERMA (LABORATOIRE d’ETUDES ET DE RECHERCHE SUR LES PAYS DU MONDE ANGLOPHONE, EA 853) d’Aix-Marseille Université.

Cet appel à communication s’adresse aux chercheurs qui s’intéressent aux problématiques liées aux enjeux spatiaux dans les études postcoloniales, interculturelles et domaines associés. L’expansion de l’Empire britannique suivie de sa contraction et transformation en Commonwealth a provoqué dans les sociétés postcoloniales des déplacements de populations d’origines diverses qui, une fois amenées à se côtoyer, se sont transformées au contact les unes des autres. Ces phénomènes d’échanges et d’altération ont donné naissance à des productions culturelles originales qu’il nous revient d’étudier dans la diversité de leurs manifestations, qu’elles soient littéraires, artistiques, ou civilisationnelles. Nous avons pris le parti de l’interdisciplinarité dans nos analyses des multiples manières dont les flux migratoires et les cultures diasporiques transforment des espaces culturels au point de modifier les définitions que nous pouvions avoir de l’espace et des relations territoriales. Nous nous interrogerons également sur la façon dont une société tente de créer une identité unitaire et de l’inscrire dans l’espace à partir d’une pluralité de visions culturelles. Enfin, nous réfléchirons à notre pratique de la théorie ainsi qu’à notre utilisation des outils conceptuels qui permettent de renouveler l’analyse et la compréhension des configurations spatiales dans le champ mouvant des études postcoloniales (géographie culturelle, écocritique, géocritique, études diasporiques, géohistoire, histoire transnationale, etc.)

Nous sollicitons de votre part des propositions dans les domaines ci-dessous, cette liste n’étant bien sûr pas exhaustive :

– Les géographies imaginaires

– Cartographies politique et poétique du territoire

– L’artialisation des espaces et des lieux

– La (re)définition des marges et de leur esthétique

– L’exil et les stratégies du souvenir

– Géographies identitaires et conflits

– Géographies mémorielles (espace mémoriel, écriture et réécriture)

– Le tourisme comme phénomène culturel

Les communications, en anglais ou en français, n’excéderont pas 30 minutes et seront suivies d’une discussion. Les propositions (titre de la communication suivi d’un paragraphe de 300 mots environ résumant l’intervention ainsi qu’une brève notice bio-bibliographique) devront nous être transmises avant le 30 septembre 2013 de préférence par courrier électronique aux adresses ci-dessous. Les intervenants seront informés des communications retenues avant le 30 novembre 2013. Une sélection des communications fera par la suite l’objet d’une publication par les Presses Universitaires de Provence en association avec les Presses Universitaires de la Méditerranée.

Le comité d’organisation

Matthew Graves (matthew.graves@univ-amu.fr)

Claire Omhovère (claire.omhovere@univ-montp3.fr)

Gilles Teulié (gilles.teulie@univ-amu.fr)

 

Call for Papers

The first cycle of the Geographies of Displacement (2009-2013) seminar will be concluded by an international conference on 12-14 June in Montpellier (at the St. Charles site). In keeping with the seminar series of the same title, the event is co-organised by our two associated research centres: EMMA (Montpellier Centre for the Study of the English-Speaking World) at the University of Montpellier 3 and LERMA (Laboratory for Research into the English-Speaking World, EA 853) at Aix-Marseille University.

This call for papers is addressed to those researchers interested in spatial issues in postcolonial studies, area studies and allied fields. The expansion of the British Empire and its subsequent contraction and transformation into the Commonwealth was accompanied in postcolonial societies by the displacement of populations of diverse origins which, on coming into contact with each other, were transformed at the interface. The processes of exchange and transformation have given rise to original cultural productions which are the present object of study, in the full diversity of their forms:  literary, artistic, and cultural. We have adopted an interdisciplinary approach to the analysis of the ways in which migratory flows and cultural diaspora transform cultural space to the point of redefining our very conceptions of space and territorial relations. We are also interested in the way that a society attempts to create unitary identity and inscribe it in space from a plurality of cultural visions. Lastly, this is an occasion to review the theoretical tools and conceptual instruments available in the ever-changing fields of postcolonial and area studies (including cultural geography, ecocriticism, geocriticism, diaspora studies, geohistory, transnational history, etc.) with a view to renewing our analysis and understanding of spatial configurations.

We invite submissions for papers in following, non-exhaustive list of fields:

– Imaginative geographies

– The political and poetic mapping of territory

– The artialisation of spaces and places

– Redefining margins and their esthetics

– Exile and its memorial strategies

– Geographies of identity and conflict

– Geographies of remembrance (inscribing/transcribing commemorative space)

– Tourism in its spatio-cultural dimension

Papers may be given in English or French and will not exceed 30 minutes in length, allowing time for discussion. Your proposals (giving the title of the paper, a 300-word abstract and short bio-bibliographical profile) should be sent no later than 30th September 2013, preferably by email, to one or more of the addresses provided below. The participants will receive notification of the acceptance of their papers by 30th November 2013.  A selection of papers will be published jointly by the Presses Universitaires de Provence (PUP) and the Presses Universitaires de la Méditerranée (PUM).

The conference organisers:

Matthew Graves (matthew.graves@univ-amu.fr)

Claire Omhovère (claire.omhovere@univ-montp3.fr)

Gilles Teulié (gilles.teulie@univ-amu.fr)

Appel à communications – Colloque « Benjamin et les métaphores de la critique »

« Walter Benjamin : les métaphores de la critique »

Colloque organisé à l’université Blaise Pascal (Clermont-Ferrand) les 27 et 28 février 2014

Centre de recherches sur les littératures et la sociopoétique

Appel à communication

Auteur célébré pour la diversité de ses interrogations, Walter Benjamin, aujourd’hui encore, semble susciter majoritairement des études philosophiques ou relatives à sa réflexion sur la traduction, même s’il s’est récemment vu consacré pour son œuvre autobiographique, avec l’inscription au programme de l’agrégation du texte intitulé Enfance berlinoise vers 1900. C’est cette fois sur la figure du critique littéraire et du critique d’art que nous aimerions nous pencher. La réception de Benjamin en France, en partie conditionnée par la traduction relativement tardive de son œuvre, est un phénomène encore neuf : son influence dans notre appréhension des œuvres et des textes mériterait d’être examinée. Si elle a souvent été abordée sous l’angle politique et historique d’une réflexion sur la modernité, la critique littéraire et esthétique benjaminienne possède une poétique propre qui est restée dans l’ombre de ces enjeux sociopolitiques. La pensée critique de Benjamin repose en effet sur une prolifération d’images figurées extrêmement suggestives, qui ne peuvent être circonscrites en une thèse unifiée ; nous nous proposons de mener cette réflexion autour des trois objets suivants, qui pourront orienter les propositions de communication :

          les effets sémantiques, symboliques, stylistiques et spéculatifs des régimes discursifs et métaphoriques associés à la pratique critique de Benjamin, dans les textes originaux comme dans leurs traductions (métaphores mystiques et religieuses, scientifiques et techniques, de « l’aura » et du « choc », du « voile » et du « dévoilement », de l’ombre et de la lumière, etc.) ;

          les méthodes critiques de l’analyse de la réception des œuvres, déployées dans les textes de Benjamin ;

          la manière dont ces choix terminologiques parfois plus poétiques que théoriques affectent sa pensée de la dialectique entre une tradition sans cesse déconstruite et reconfigurée et une modernité non moins problématique.

 

Les propositions de communication sont à adresser conjointement, avant le 15 septembre 2013, à Audrey Giboux (agiboux2002[arobase]yahoo[point]fr) et à Mathilde Labbé (mathilde.labbe[arobase]gmail[point]com).

Appel à communication Benjamin et les métaphores de la critique(1)

Parution – « On ne peut pas tout réduire à des stratégies​ »

9782130581635

Nicolas Schapira, Dinah Ribard (dir.), On ne peut pas tout réduire à des stratégies

Paris: PUF, coll. « Les Littéraires »

2013, 208 pages

ISBN: 978-2-13-058163-5

20 euros

Présentation de l’éditeur

Ce livre rassemble des historiens, des sociologues et des spécialistes de la littérature qui explicitent la manière dont se nouent les rapports entre les écrits et la vie de leurs auteurs. Comment faire leur juste place à ces écrits et les interpréter dans l’analyse des parcours de ceux qui les ont composés, conservés ou publiés ? Les réponses sont ici présentées en reprenant des cas concrets de recherche : on rencontrera des écrivains patentés des époques moderne et contemporaine, mais également des jésuites rédigeant des lettres pour partir aux Indes, des fanatiques religieux, des littérateurs qui font aussi une carrière militaire sous la Révolution, des juristes du temps de Louis XIV, un petit noble tenant journal, un secrétaire auteur, un prince factieux écrivant des manifestes.

Table des matières

Dinah Ribard et Nicolas Schapira, Introduction
Pascale Girard, « “J’y pense même en mangeant.” Peut-on lire des stratégies dans lesIndipetae des jésuites d’Espagne et de Sardaigne du XVIIe siècle ? »
Jean-Luc Chappey, « Nouveaux regards sur les “girouettes”… écritures et stratégies intellectuelles en Révolution »
Dinah Ribard, « La création des chaires de droit français (1679). Stratégies, événement et histoire sociale »
Christian Jouhaud, « L’action rendue visible comme stratégie par son écriture. Marie Du Bois et la maison du Poirier (1649) »
Bérengère Parmentier, « Les moyens et les fins : quelques remarques sur les connotations de la notion de stratégie. Autour du cas de François Davant »
Nicolas Schapira, « Trajectoire d’auteur, trajectoire de secrétaire. Livre et stratégie dans la société du XVIIe siècle »
Héloïse Hermant, « Campagnes épistolaires et négociation politique : l’imparable “stratégie” d’ascension politico-sociale de don Juan José de Austria ? »
Gisèle Sapiro, « Stratégies d’écriture et responsabilité auctoriale »
Alain Viala, « Postface : Des stratégies dans les Lettres »
Dinah Ribard est maître de conférences à l’EHESS.
Nicolas Schapira est maître de conférences en histoire moderne à l’Université Paris-Est.
Ils ont publié L’Histoire par le livre, XVIIe-XXe siècle (Revue de synthèse, 1-2/2007) et avec Christian Jouhaud, Histoire Littérature Témoignage. Écrire les malheurs du temps(Gallimard, 2009). Dinah Ribard a publié avec Judith Lyon-Caen L’Historien et la littérature (La Découverte, 2010).

Appel à communications (CFP) – 20th and 21st Century French and Francophone Studies International Colloquium

20th and 21st Century French and Francophone Studies International Colloquium

New York City: March 6-8 2014

Co-organized and hosted by NYU, CUNY Graduate Center and Columbia University

Call for Papers/ Appel à communications

Money / L’Argent

This conference, to be held in New York City on March 6, 7 and 8 2014, will focus on the role that money, economics, dépense, financial crises and equitable or unjust economic distribution have played in 20th and 21st century French and Francophone literatures, visual cultures, theatre, history, theory, translation studies and gender and ethnic studies. Since the financial crises of 2008, there has been an ever widening debate about the role that financial gain plays in the production of culture and the functioning of institutions of higher education throughout the world. At the same time, the crises have energized communities that put into question the culture of capital and the ties between capitalism and culture, all of which has created particularly dynamic, ideological, moral and cultural power struggles. This conference will serve as an open discussion on the way money has worked in stories, aesthetic forms, translations, methodologies, curricula and our own institutions from 1900 to the present.

 

Possible topics include:

Economics and the Cultural Field

National or Global Culture?

Financial Crises and the Avant-garde

Gender and Economic Disparities

Fetishism and the Taboo of Money

Writers and their Institutions

Cinematic Production and Globalization

Copyright and Royalties in the Digital Age

Cultural and Economic Centers and Peripheries

Culture and the Welfare State

Anti-capitalism

“Occupy Wall Street” and “le Comité invisible”

The Great Depression and Art

Money/Colonialism/Postcolonialism

Money/Migration/Art

Poetry and/versus Money

Cognitive Capitalism and the Study of Literature and Film

Esthetic Practices and the Working Class

 

Proposals for individual presentations and for complete panels can be submitted in French or English by August 31, 2013. Please send them to ffsmoney2014@gmail.com. The proposal should be from 200-250 words for each presentation and should include the affiliation, the name and the email address of each participant.

Organizers:

Peter Consenstein (CUNY)

Ludovic Cortade (NYU)

Madeleine Dobie (Columbia)

Philip Watts (Columbia)

 

 

20th and 21st Century French and Francophone Studies International Colloquium

New York City: March 6-8 2014

Co-organized and hosted by NYU, CUNY Graduate Center and Columbia University

Call for Papers/ Appel à communications

Money / L’Argent

Ce colloque, qui aura lieu à New York le 6, 7 et 8 mars 2014, met l’accent sur les rôles que jouent l’argent, l’économie, la dépense, les crises financières et la répartition économique—juste ou injuste—dans la littérature, les cultures visuelles, le théâtre, l’histoire, la théorie, la traduction et l’étude de la sexualité et de l’ethnicité au sein des études françaises et francophones des 20e et 21e siècles. Les crises financières de 2008 ont lancé un débat de plus en plus étendu sur l’importance du gain financier dans la production culturelle et dans les systèmes universitaires dans le monde. Ces crises remettent en cause les rapports entre le capitalisme et la culture. Ainsi s’ouvrent des luttes de pouvoirs idéologique, culturelle et morale. Ce colloque se veut un lieu de discussion au sujet du rôle de l’argent dans la littérature, les formes esthétiques, les traductions, les méthodologies et même les programmes d’étude de nos propres universités du début du 20e siècle jusqu’à nos jours.

 

Pistes de réflexion (liste non exhaustive) :

L’économie et les champs culturels

Culture nationale ou mondiale?

Les crises financières et les avant-gardes

Genre, sexualité et inégalités économiques

Fétichisme et tabou de l’argent

Les écrivains et les institutions

Le cinéma et la mondialisation

Les droits d’auteur à l’ère numérique

Centres et périphéries culturelles et économiques

La production culturelle et l’État-providence

L’Anticapitalisme

« Occupy Wall Street » et le « Comité invisible »

La crise économique des années 30 et l’art

Argent/Colonialisme/Post-colonialisme

Argent/Migration/Art

La poésie et/versus l’argent

Le capitalisme cognitif et l’étude de la littérature et du cinéma

Les pratiques esthétiques de la classe ouvrière

 

Les propositions de communication individuelles et de panels complets pourront être soumises en français ou en anglais jusqu’au 31 août 2013 à cette adresse email : ffsmoney2014@gmail.com. Veuillez joindre un résumé de 200-250 mots pour chaque communication ainsi que le nom, l’affiliation et le courriel de chaque participant.

Organisateurs :

Peter Consenstein (CUNY)

Ludovic Cortade (NYU)

Madeleine Dobie (Columbia)

Philip Watts (Columbia)

 

CFP – ESPRit conference « Backroom Business: The Production of Periodicals »

CFP: Third international ESPRit conference « Backroom Business: The Production of Periodicals »
CfP ESPRit Conferentie RU 2014
10-11 April 2014
Radboud University, Nijmegen, The Netherlands

Proposals deadline: October 1, 2013

This conference seeks to explore every aspect related to the production of European periodicals, from the early eighteenth century to the present day. Papers could address issues of financing, sponsoring, editing, designing, advertising, printing and digitization. We are for instance interested in what Barbara Onslow called the “back-room workers”: the printers, typesetters, engravers and illustrators who are often invisible in periodical histories. We invite scholars to send in proposals for 15 to 20 minute talks on the above themes, both dealing with individual magazines and discussing wider trends, such as the evolutions in the production of periodicals. We especially look for papers that reach beyond national borders and challenge traditional literary-historical boundaries. Topics may include, but are not limited to:
* Editors and editing
* Financing and sponsoring
* Printing and digitization practices
* Photography, illustrations, and advertising
* Periodicals as producers of culture

Please send a 250 word proposal for a 15 to 20 minute presentation by October 1st 2013 to the conference organizers at esprit@let.ru.nl.  A selection of papers will be published in a special issue of the future ESPRit e-journal.

Visit the ESPRit website for more information and to join the listserv:  http://www.ru.nl/esprit/

ESPRit European Society for Periodical Research
E-mail: esprit@let.ru.nl
Homepage: http://www.ru.nl/esprit