Archives mensuelles : avril 2016

Appel à communication : « Politiques du corps », 08-09 décembre 2016, IURS Rabat

Bonjour,

L’Institut Universitaire de la Recherche Scientifique (IURS- Rabat) a le plaisir de vous faire parvenir l’appel à communication pour son prochain colloque « Politiques du corps » qui se tiendra les 08 et 09 décembre 2016.

Le dernier délai pour soumettre votre résumé : 31 mai 2016

Merci de consulter le document attaché pour le texte de l’appel à communication, ainsi que la procédure de soumission.

Cordialement,
Appel____communications-politique_du_corps_(22.4.16)

Siham EL MOUDDEN
Service coopération et communication
I.U.R.S. Rabat

Appel à communication – « La scène punk en France (1976-2016) : médiation et médiatisation »

nk en France (1976-2016) : médiation et médiatisation

Cette sixième journée d’étude, qui aura lieu le 18 juin 2016 au centre FGO (Paris 18), s’inscrit dans le cadre du projet de recherche PIND (Punk is not dead. Une histoire de la scène punk en France, 1976-2016), soutenu par le CESR (U. François Rabelais/CNRS/MCC) et THALIM (CNRS/ENS/Paris 3).

Le punk en France, en tant que scène artistique originale, procède autant de la capacité à produire les éléments constitutifs de sa propre existence que d’une production médiatique. Loin de se réduire à l’émotion de l’écoute, cette musique est aussi une musique lue, diffusée, faite d’image, échangée dans les réseaux. Les différents types de médias papier (magazines musicaux spécialisés, fanzines, presse généraliste), mais également la radio, la télévision et internet constituent autant d’interfaces qui sont partie prenante d’un processus de médiation permettant d’appréhender la musique comme un élément indissociable de la médiatisation qui en rend compte. Cette médiatisation irrigue la vie musicale et la façonne en fonction de perspectives idéologiques, affinitaires, commerciales, et de catégories esthétiques.

Cette journée d’étude entend donc analyser et comprendre, à travers la variété des discours, des représentations et des constructions médiatiques, les mécanismes et les processus qui ont accompagné, voire induit, les transformations du punk en France et de ses représentations, déplaçant sensiblement les frontières entre underground et mainstream.

Les propositions de communication sont à envoyer avant le 15 mai aux adresses suivantes:

solveig.serre@gmail.com et luc.robene@u-bordeaux.fr

 

Soutenance de thèse Morgane Maridet

Cher.e.s collègues, cher.e.s ami.e.s,
J’ai le plaisir de vous annoncer la soutenance de ma thèse de doctorat en sociologie,
« La khâgne : un nouveau chapitre. Élaborations et reconstructions du rapport à la lecture des étudiants en classe préparatoire littéraire. »
en salle Bourjac, à l’Université de la Sorbonne, le lundi 2 mai à 14h.
Les contrôles de sécurité étant renforcés à l’entrée de la Sorbonne, merci de m’informer de votre venue par retour de mail.
La soutenance sera suivie d’un pot auquel vous êtes bien entendu convié.e.s – si vous pensez être présent.e.s, merci de me l’indiquer afin que je puisse en prévoir au mieux l’organisation.
Le jury est composé de :
– Christine DETREZ, Maîtresse de conférence HDR, ENS de Lyon (rapportrice)
– Yves DUTERCQ, Professeur des Universités, Université de Nantes (rapporteur)
– Emmanuel FRAISSE, Professeur des Universités, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3
– Bruno PEQUIGNOT, Professeur des Universités, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 (directeur)
 
Résumé

Cette thèse a pour objet d’étude la constitution de rapports à la lecture socialement situés, au long des différentes socialisations connues par les individus. Elle propose de montrer comment une expérience spécifique – celle de la classe préparatoire littéraire – peut amener à la reconstruction de pratiques et de représentations de la lecture. L’entrée en classe préparatoire incite en effet à l’élaboration de façons de lire particulières, impliquant également une redéfinition de ce qui est entendu par « lecture », en fonction du passé de lecteur des individus et de leurs origines socio-culturelles, mais aussi de leurs projets futurs. C’est en considérant l’ensemble de la carrière de lecteur (depuis les premières expériences lectorales jusqu’à celles qui suivent de peu la classe préparatoire) qu’on appréhende l’expérience de l’hypokhâgne et de la khâgne.

Ce travail, se basant sur 49 entretiens semi-directifs menés auprès d’étudiants et d’anciens étudiants de CPGE littéraire, filière A/L, s’inscrit ainsi dans une démarche qualitative. Il s’appuie également sur les principales études sociologiques portant non seulement sur les pratiques et les représentations de la lecture mais aussi sur l’expérience étudiante en tant qu’elle est à l’origine de processus de socialisation différenciés. En croisant ces questionnements, on considère la lecture non pas uniquement comme une pratique culturelle mais aussi comme un instrument de travail intellectuel dont la maîtrise demande l’élaboration de dispositions particulières.

Au plaisir de vous y retrouver,
Morgane Maridet
Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 / ED 267
Cerlis / UMR 8070

Parution – Vol. 7 no 1 Mémoires du livre / Studies in Book Culture

Chers collègues,

Le 13ème numéro de Mémoires du livre / Studies in Book Culture est désormais en ligne.

Sous la direction de David Martens (KU Leuven – MDRN) et Mathilde Labbé (Université Paris Sorbonne), il s’intitule: « Une fabrique collective du patrimoine littéraire (XIXe-XXIe siècles). Les collections de monographies illustrées / A Collective Factory of Literary Heritage (XIXth-XXIst centuries): The Collections of Illustrated Monographs »
En voici le lien officiel : http://www.erudit.org/revue/memoires/2015/v7/n1/index.html

Merci encore une fois de bien vouloir diffuser cette information dans vos réseaux.

 

Bien cordialement,

 


Cécile Delbecchi

Assistante à la direction / Executive Assistant

Mémoires du livre / Studies in Book Culture

Directrice: Marie-Pier Luneau

Codirecteurs / Co-Directors : Josée Vincent, Marc André Fortin

Département des lettres et communications

Faculté des lettres et sciences humaines

Université de Sherbrooke, Québec, Canada

J1K 2R1

 

Nouvelle réédition sur le site Socius : « Positions et perspectives » de Claude Duchet

Préface d’un ouvrage collectif resté célèbre où étaient publiés des texte de Jacques Leenhardt, Henri Mitterand, Roger Fayolle ou encore Henri Meschonnic, « Positions et perspectives » est l’une des présentations les plus synthétiques de la sociocritique par son fondateur, Claude Duchet.

On peut lire ou relire ce texte important ici.

Anthony Glinoer

Appel à articles – « Corpographies auctoriales genrées »

Chers collègues,

 

Nous vous contactons à l’occasion de la publication de l’appel à contributions du monographique «Corpographies auctoriales genrées», que nous sommes en train d’organiser pour la revue Interférences littéraires / Literaire interferenties (http://interferenceslitteraires.be/). Ce numéro fait partie des projets de recherche sur l’auctorialité littéraire et ses représentations du groupe Cuerpo y Textualidad (http://cositextualitat.uab.cat).

Nous espérons que l’argumentaire vous semble suggestif et nous vous encourageons vivement à nous envoyer une proposition, que nous serons heureuses et honorées de recevoir.

Nous vous prions de faire diffusion parmi vos collègues. Outre les documents annexés, l’information se trouve sur le site de la revue, en français et espagnol (http://interferenceslitteraires.be/node/577) et en anglais (http://interferenceslitteraires.be/node/580).

Nous restons à votre entière disposition pour toute précision.

CFP illi21 – Corpographies auctoriales genrées

Bien amicalement,

 

Meri Torras et Aina Pérez.

__________

Estimados/as colegas,

Nos ponemos en contacto con ustedes con motivo de la publicación del call for papers del monográfico « Corpografías autoriales. Re/visiones de género », que estamos organizando para la revista Interférences littéraires / Literaire interferenties (http://interferenceslitteraires.be/), dentro de los proyectos sobre autoría literaria del grupo Cuerpo y Textualidad (http://cositextualitat.uab.cat).

Esperamos que el argumentario les parezca sugerente y que el proyecto sea de su interés. Estaríamos muy felices de recibir noticias suyas.

Les rogamos difusión entre sus colegas: si les parece oportuno, pueden remitir los documentos adjuntos o bien los links en español y francés (http://interferenceslitteraires.be/node/577) o en inglés (http://interferenceslitteraires.be/node/580).

Les agradecemos su atención y quedamos a su entera disposición.

Saludos cordiales,

Meri Torras y Aina Pérez

Appel – Marginalia

Bonjour,

Nous vous contactons pour solliciter votre aide afin de diffuser au plus grand nombre l’appel à communication (dont le délais de réponse est repoussé) mis au point pour la journée des doctorants EnC-EPHE.

La journée d’étude sera organisée le 16 juin prochain dans les locaux de l’École nationale des Chartes. Elle portera sur les marges et
marginalia appréhendées au sens large, sans contrainte de support, de période historique ni de discipline scientifique.

Nous invitons les doctorants et jeunes docteurs intéressés à prendre connaissance de notre appel à communication par l’intermédiaire du document ci-joint ou à cette adresse : http://marges2016.sciencesconf.org/. Les
pistes de réflexion proposées ne sont pas exhaustives.

marginalia

Pour répondre à l’appel, les intéressés peuvent nous contacter via
l’adresse mail journee.doctorants.enc.ephe@gmail.com ou, déposer leur soumission sur le site http://marges2016.sciencesconf.org.

Ils peuvent bien sûr nous contacter pour toute question.

Je vous remercie par avance pour votre aide,
Cordialement,
Tiphaine Foucher pour le comité d’organisation de la journée

Parution – GRIHL, « Ecriture et action, XVIIe-XIXe siècle (une enquête collective) »

GRIHL, « Ecriture et action, XVIIe-XIXe siècle (une enquête collective) »

Paris: Editions de l’EHESS, coll. « En temps et lieux »

avril 2016

ISBN:  978-2-7132-2535-2
26 euros

Présentation de l’éditeur

Des pamphlets dans un coup d’État, des certificats de médecin sur une guérison miraculeuse, la protestation d’un prisonnier, les poèmes d’une fête de cour, les articles d’un journaliste opportuniste, les oeuvres d’un prédicateur célèbre, les mémoires d’un homme politique. Que peut-on savoir d’un geste d’écriture?

L’action des écrits est toujours pensée à partir de leurs effets supposés sur leurs lecteurs. Écriture et action propose de la comprendre en ramenant le regard de la lecture vers l’écriture. Le geste d’écrire ne se limite pas aux intentions de l’auteur, exprimées ou non. Il prend place dans un tissu d’autres actions qu’il modifie et qui l’infléchissent.

L’introduction, en forme de manifeste, montre ce que la réflexion sur la singularité de l’action par écrit peut apporter à la réflexion sur l’action. Cet ouvrage déploie ensuite l’analyse sur de nombreux cas, rassemblés autour de problèmes centraux pour la compréhension de l’écriture comme action : l’écriture dans l’événement (« Dans l’événement »), l’écriture comme seule ressource dans des situations de contrainte extrême (« Enfermement »), la propagande (« Écrits de Versailles »), la théorisation politique (« Retz »), l’engagement (« Au XIXe siècle, l’engagement? »), l’agency (« Obéissances »), la rhétorique (« Scènes »).

Le Groupe de recherches interdisciplinaires sur l’histoire du littéraire a été fondé en 1997. Équipe à la fois du Centre de recherches historiques (EHESS/CNRS) et de l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, il réunit des historiens, des littéraires et des philosophes. Les 28 participants au travail du GRIHL présentent ici un modèle de compréhension de l’action de l’écrit qui intègre les apports de la sociologie, de la philosophie, de la linguistique et des études littéraires dans une démarche historienne.

Le livre est introduit par Alain Cantillon, Laurence Giavarini, Dinah Ribard et Nicolas Schapira.

Journée d’étude – « La forme-revue comme praxis intellectuelle et politique »

La forme-revue comme praxis intellectuelle et politique aux XXe et XXIe siècles
Journée d’étude du GRM
Organisateurs : Alain Loute et Patrick Marcolini

Lieu : Ent’revues/IMEC – 4, avenue Marceau 75008 Paris – métro ligne 9 Alma-Marceau
Horaire: 9h-18h

Argumentaire : Dans la continuité de ses réflexions sur la politique des groupes ou, plus récemment, sur l’histoire politique des intellectuels, le Groupe de Recherches Matérialistes (GRM) organise une journée d’études sur le thème de la forme-revue comme praxis intellectuelle et politique aux XXe et XXIe siècles. L’hypothèse qui sous-tend cette journée est qu’une revue est, selon le mot célèbre, un « organisateur collectif » : elle contribue à la constitution et à la reproduction de modalités collectives de pensée, de travail et d’action. Loin de ne constituer qu’un simple artefact technique, un support logistique de propagande ou de communication, la revue doit donc être appréhendée elle-même comme une forme de praxis intellectuelle et politique. Elle peut ouvrir un espace à l’expérimentation intellectuelle et à l’intervention en conjoncture, contribuer à des échanges entre groupes, opérer des transferts et des déplacements culturels, etc. De plus, la « forme » revue n’est pas qu’une addition de textes qui existe de manière autosuffisante. Elle crée et produit quelque chose à travers le rassemblement de textes porté par un projet éditorial et politique.

La forme-revue comme praxis intellectuelle et politique sera abordée à travers plusieurs thématiques. Tout d’abord, il s’agira de préciser la forme spécifique de la revue. Comment la définir ? Quelle est son originalité par rapport à d’autres imprimés politiques comme le tract ou le livre ? Une autre question visera à questionner les liens et interactions entre revues : que produisent les échanges et dialogues entre elles ? Enfin, il nous semble essentiel de questionner l’historicité de cette forme-revue. L’enjeu sera tout à la fois de retracer son histoire, ancrée dans des conjonctures culturelles et politiques spécifiques, tout en suivant les mutations que cette forme revue a subies dans le monde contemporain. Il s’agira de prendre la mesure de cette évolution entre, d’un côté, démocratisation et potentialisation et, de l’autre, l’horizon possible – et menaçant – d’une disparition de la forme revue par la lecture discontinue et fragmentée qu’induit le monde numérique.

Ce programme sera abordé sous un angle disciplinaire résolument pluraliste. Cette journée d’études entend croiser les approches de tous les champs des sciences sociales concernés par l’histoire et la vie contemporaine des revues, en particulier les historiens de l’édition, les spécialistes en histoire sociale et histoire des idées, et les philosophes préoccupés par la théorie sociale et politique.
Programme

9h – Introduction de la journée

9h15 – Thomas Franck : Les Temps Modernes et Critique : deux rhétoriques pour deux praxis de l’immédiat après-guerre

10h15 – Julien Hage : La nouvelle génération des revues surgie de la brèche de la guerre d’Algérie : avant-gardes et relais de l’anti-impérialisme en France.

11h15 – Pause

11h30 – François Bordes : Preuves, revue marxienne ?

12h30 – Déjeuner

14h – Patrick Marcolini  : Des mots et des choses. Pour une définition matérialiste de la revue artistico-politique

15h – Alain Loute : La forme-revue au cœur des mutations de la textualité numérique : potentialisation ou fragmentation ?

16h – pause

16h30 – Table ronde

18h – Fin de la journée