Appel à communications – “Relire les romanciers méconnus du XXe siècle”

Relire les romanciers méconnus du XXe siècle

Colloque conjointement organisé par le Centre Roman 20-50 (Lille 3), la Chaire de recherche du Canada sur le roman moderne (UQAC) et le Centre Jacques-Petit (Université de Franche-Comté).

Depuis les années 1980-1990, les études universitaires ont redécouvert de nombreux romanciers du XXe siècle que diverses circonstances avaient injustement écartés de l’histoire littéraire : Emmanuel Bove, Jean Prévost, Henri Calet, Georges Hyvernaud, etc. Ces redécouvertes ont été favorisées ou accompagnées par des rééditions. En 1998, B. Alluin, B. Curatolo et P. Renard organisaient, à Lille 3, un colloque sur « La Revie littéraire » et plusieurs de ces romanciers récemment réédités.

Dans l’esprit de ce colloque, nous souhaiterions tenir un colloque consacré cette fois-ci à des romanciers qui n’ont pas fait l’objet de réédition ou sinon très modestement (un ou deux titres). Ces écrivains peuvent avoir eu leur heure de gloire jadis comme ils peuvent ne pas avoir connu le succès de leur vivant.

Aux participants il sera demandé de traiter des éléments suivants :

– La place de l’auteur dans le contexte littéraire de l’époque : les lieux d’édition de l’oeuvre, les prix littéraires, les rapports de l’auteur avec le milieu littéraire (y a-t-il lui-même tenu une place importante en tant que critique, membre de jury, etc. ?).

– La réception de l’oeuvre et sa place dans les histoires de la littérature.

– Les raisons du succès ou de l’insuccès de l’oeuvre. Pourquoi n’a-t-elle jamais été rééditée ? Pourquoi devrait-elle l’être ?

– Qualité et intérêt de l’oeuvre. Thématique et originalité formelle.

Nous privilégierons la période 1900-1950. Chaque communication portera sur un seul romancier « méconnu ». Affirmer d’une oeuvre qu’elle est méconnue, c’est reconnaître implicitement sa valeur : l’oeuvre méconnue n’a pas seulement été oubliée, elle se propose elle-même, en raison de qualités littéraires qui lui sont propres, comme raison suffisante pour ne pas rester dans l’oubli.

Voici des suggestions de romanciers qui mériteraient notre attention : Léon Aréga, Marcel Arland, Alexandre Arnoux, Claude Aveline, René Béhaine, Maurice Betz, André Billy, Pierre Bost, Noël Calef, Luc Durtain, Lucien Fabre, Jeanne Galzy, Pierre Gascar, Paul Gégauff, Marius Grout, Pierre Hamp, Edmond Jaloux, Joseph Jolinon, Jacques de Lacretelle, Roger de Lafforest, René Laporte, Léon Lemonnier, Pierre Luccin, Georges Magnane, Joseph Malègue, Guy Mazeline, Paul Mousset, André Obey, Jean Pallu, Henri Pollès, Henry Poulaille, Robert Poulet, Marcel Prévost, Tristan Rémy, Jean Rogissart, François de Roux, Jean Schlumberger, André Thérive, Fernand Vandérem, Jean Vaudal. Il est évidemment possible de proposer d’autres noms.

Le colloque se tiendra à l’Université Charles-de-Gaulle-Lille 3 les 17 et 18 mars 2011. Veuillez soumettre votre sujet de communication (4-5 lignes) et une brève bio-bibliographie (spécialisation et principales publications) aux organisateurs avant le 1er juin 2010 :

Bruno Curatolo (Centre Jacques-Petit)

bruno.curatolo@univ-fcomte.fr

François Ouellet (Chaire de recherche du Canada sur le roman moderne)

francois_ouellet@uqac.ca

Paul Renard (Centre Roman 20-50)

paul.renard2@wanadoo.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.