Parution – “L’engagement de l’axiologie nationale, dans la lecture d’un roman”

« L’engagement de l’axiologie nationale dans la lecture d’un roman »
de Pierre-Laurent COSSET et Lenka GRAFNETTEROVÁ

L’Harmattan, Collection Logiques sociales, Série Littérature et Société

ISBN : 978-2-296-07926-7 • 250 pages • 23 €

L’objet de ce livre est de mettre à l’épreuve, sur la base d’une enquête sociologique menée auprès de trois échantillons de lecteurs, tchèques, français et allemands, l’approche proprement culturelle –plus précisément nationale- du roman de Bohumil Hrabal, Moi qui ai servi le roi d’Angleterre.

Comment lit-on ? Qu’est-ce qu’un acte de lecture ? pouvons-nous parler de lecture proprement “nationale” d’un roman ? Comment expliquer et qualifier ce(s) rapport(s) si particulier(s) qu’un lecteur nourrit à l’égard d’un personnage de fiction ? Quel rôle tient la traduction dans la lecture que l’on fait d’un roman ?

Ce sont là quelques-unes des questions auxquelles les auteurs de ce livre tentent de répondre à travers cette étude de cas, qui convoque à la fois les outils et les réflexions de la sociologie de la lecture, de l’anthropologie et de la philosophie analytique.

Pierre-Laurent COSSET est doctorant en sociologie à l’E.H.E.S.S., Paris. Il poursuit actuellement sa thèse dans le cadre d’une convention de co-tutelle à l’université Masaryk, Brno. Son travail de recherche s’inscrit directement dans le prolongement du livre présenté ici.

Lenka Grafnetterová, ancienne étudiante à l’E.H.E.S.S., Paris, est titulaire d’un D.E.A. en sociologie du langage (sous la direction de Jacques Leenhardt).



Citer ce billet
michellenguyen (2009, 27 mai). Parution – “L’engagement de l’axiologie nationale, dans la lecture d’un roman” Le carnet de la liste socius. Consulté le 20 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qx4v

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.