Colloque Metz

« Dislocation culturelle et construction identitaire en littérature et dans les arts »

Du 1 octobre 2009 au 3 octobre 2009, Université Paul Verlaine-Metz

Organisateurs:

Kathie Birat ( birat@univ-metz.fr )

Charles Scheel ( scheel.charles@univ-metz.fr )

Brigitte Zaugg ( zaugg@univ-metz.fr ; notamment pour l’accès et l’hébergement)

Centre de Recherche “Écritures”

http://www.univ-metz.fr/recherche/labos/ecritures/

Programme temporaire (au 4 juin 2009)

Jeudi 1er octobre

13h30 Accueil des participants

14h00 Allocutions de bienvenue

14h30 2 ateliers en parallèle

Errances et communautés imaginaires (1)

14h30 : Emmanuelle Grimaud, Le déplacement comme dislocation culturelle dans Les Assiégés de D’Arcy McNickle et Indian Blues de Sherman Alexie

15h00 : Gérald Préher, Dislocating, Relocating, Dreaming Changes : Josephine Humphreys’ Exploration of Space and Time in Nowhere Else on Earth

15h30 : Cyril Vettorato, L’invention de la diaspora : l’exemple des « Amériques Noires »

Dislocations et reconfigurations textuelles (1)

14h30 : Aurélie Dinh Van, L’invention du local dans la dynamique explosive des écritures migrantes

15h00 : Katell Colin, Jeux de miroirs: stratégies polyphoniques et subversion doxique chez Tierno Monénembo et Jean-Claude Fignolé

15h30 : Daria Tunca, Au-delà de la schizophrénie Postcoloniale : Becoming Abigail de Chris Abani / Beyond Postcolonial Schizophrenia : Chris Abani’s Becoming Abigail

16h30 Pause café

17h00 Suite des ateliers

Errances et communautés imaginaires (1)

17h00 : Lucia Manea, Déplacements identitaires et esthétiques de la dérive dans la littérature antillaise

17h30 : Marion Sauvaire, Les diasporas caribéennes : de l’exil à l’errance

Dislocations et reconfigurations textuelles (1)

17h00 : Jean-Christian N’Sanda, Le discours africain en mal d’autonomisation : le cas de Dossier Classé de Henri Lopes

17h30 : Katharine Burkitt, Out of Time and Place: Dislocated identities and literary form in Bernardine Evaristo’s Soul Tourists

A partir de 18h30 : soirée libre

Vendredi 2 octobre

9h00 Conférence plénière

Charles Bonn, La non-constitution d’une littérature de l’immigration d’origine maghrébine en France, pourtant attendue : absence d’espace emblématique ou dissémination post-moderne ?

10h00 Pause café

10h30 3 ateliers en parallèle

Écritures migrantes

10h30 : Laurence Denooz, Construction d’une identité littéraire soudano-égyptoautrichienne : l’oeuvre romanesque de Tarek Eltayeb

11h00 : Flaviano Pisanelli, Écriture, identité, représentation : la poésie italienne de la migration

Oralité et résistance

10h30 : Pascal Fobah Eblin, Et Thot tomba sur la tête : le régime de l’altération codique dans la poésie africaine

11h00 : Françoise Clary, Dislocations transculturelles : Le contre-discours afrocaribéen, mode de réappropriation identitaire

Dislocations et reconfigurations textuelles (2)

10h30 : Veronika Thiel, Dislocation culturelle et construction de l’identitaire littéraire chez Boubacar Boris Diop

11h00 : Valentina Tarquini, Le lieu de la forme. L’écriture comme nouvel espace hybride d’une génération d’écrivains post-indépendante. Tahar Ben Jelloun et Boubacar Boris Diop

12h15 Déjeuner

14h00 2 ateliers en parallèle

Arts et dislocation

14h00 : Stéphane Massonet, Cobra en Afrique : récit d’une dépossession identitaire et trans-culturelle

14h30 : Marie-Laure Allain, Tracey Rose : immersion dans les identités sudafricaines

15h00 : Bénédicte Ledent, « De l’autre côté de la littérature » : Dislocation générique dans Hotel Impala de Baloji

Identités en tension

14h00 : Anne Castaing, Pour une poétique du divers : L’écriture de l’exil chez K. B. Vaid

14h30 : Sabine Lauret, Moi éparpillé et moi hanté : conflits identitaires dans le roman de Jhumpa Lahiri The Namesake

15h00 : Robert Mangoua Fotsing, « Noir à l’extérieur et blanc à l’intérieur » : problématique de l’identité chez Gaston-Paul Effa

16h00 Pause café

16h30 Suite des ateliers

Arts et dislocation

16h30 : Patricia Caillé, L’Entre-deux France-Maghreb comme espace de production et de réception des documentaires réalisés par les femmes

17h00 : Maria-Benedita Basto, Dislocations du canon, interrogations de l’empire : une histoire de défaites. Lectures du film Non, ou a vã glória de mandar de Manoel de Oliveira et du poème « As Quybyrycas » de Frey Joannes Garabatus.

17h30 : Valerio Iacobini, La violence de la consommation : Délocalisation et critique sociale dans le théâtre de Rodrigo Garcìa

Identités en tension

16h30 : Daniela Grigorescu, Mémoire et identité chez Émile Ollivier

17h00 : Cécile Marshall, Fièvre identitaire ou fièvre créatrice dans le théâtre de Reza de Wet

17h30 : Isabelle Bénigno, De la dislocation à la reconstruction de l’identité aborigène: l’exemple de « Benang » de Kim Scott

19h30 : Repas

Samedi 3 octobre

9h00 2 ateliers en parallèle

Errances et communautés imaginaires (2)

9h00 : Mélanie Potevin, L’errance et l’émergence de nouvelles structures narratives (chez J.-M. G. Le Clézio, V. S. Naipaul et Roberto Bolaño)

9h30 : Maya Boutaghou, Elles-mêmes comme des autres : Toru Dutt et Mayy Ziyadha

10h00 : Myriam Geiser, La « littérature-monde » des banlieues : dislocation des systèmes littéraires

Dislocations et reconfigurations textuelles (3)

9h00 : Désiré Wa Kabwe-Segatti, Dislocation culturelle ou « délocalisation » des espaces de créativité : cas des épigraphes chez Tierno Monénembo et Calixte Beyala

9h30 : Cristina Batalha, Points de rencontre : Balzac, Eça de Queiros, Machado de Assis, Cristovao Tezza

10h00 : Madeleine Laurencin, Entre Afrique du Sud et Australie : une écriture de l’intermédiaire

11h00 Pause café

11h30 Suite des ateliers

Errances et communautés imaginaires

11h30 : Marta I. Waldegaray, Notre Amérique (1891, 1903) : lecture d’une dislocation conceptuelle

12h00 : Markus Arnold, Par l’océan, vers l’océan : entre dislocations d’hier et désancrages d’aujourd’hui dans la littérature contemporaine mauricienne

Dislocations et reconfigurations textuelles (3)

11h30 : Elisabeth Castadot, Se définir tant dans l’échange que dans l’écart: un paradoxe qui se résout par l’humour : Analyse de Confession d’un musulman de mauvaise foi de S. Benaïssa

12h00 : Brigitte Le Gouez, Comment ‘tenir ensemble tous les morceaux’: les voies/x italo-somaliennes de Cristina Ali Farah

13h00 Déjeuner

14h30 1 atelier

Théorie

14h30 : Paul Dirkx, Une diaspora belge. Antinomie et formes de migration

15h00 : Michel Beniamino, De quoi la dislocation est-elle le signe ?

Fin du colloque : 16h00

Responsable : Charles SCHEEL mailto:charles.scheel@univ-metz.fr

Url de référence :

http://www.univ-metz.fr/recherche/labos/ecritures/

Adresse : UFR Lettres et Langues Université Paul Verlaine-Metz Ile du Saulcy 57045 METZ CEDEX 1


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.