Appel à communications – “Topique(s) du public et du privé”

COLLOQUE INTERNATIONAL SATOR (Société de l’Analyse de la Topique Romanesque avant 1800) 2010

APPEL À COMMUNICATION

*«Topique(s) du public et du privé dans l’espace de l’écriture romanesque européenne (du Moyen-Âge à la fin du XVIIIe siècle)»

28-30 juin 2010

Centre de Littérature Portugaise de l’Université de Coimbra/Faculté des Lettres de l’Université de Coimbra (Portugal)

*

Organisation: Marta Teixeira Anacleto (Université de Coimbra)

L’essor actuel d’une série d’études de théorie littéraire, histoire et sociologie de la littérature consacrées au problème des frontières de la fiction et de “l’effet de fiction”, justifie le choix d’un sujet – /Topique(s) du public et du privé dans l’espace de l’écriture romanesque européenne (du Moyen-âge à la fin du XVIIIe siècle)/ – qui s’encadre dans la recherche sur les modes de validation du topos romanesque développée différemment dans les successifs Colloques de la SATOR. Le sujet choisi, faisant aussi partie d’un ensemble de publications inscrites dans les « études culturelles et études de genres» , s’ouvre à une perspective de l’histoire littéraire plus élargie (touchant des aspects de poétique et de littérature comparée) intégrée dans le projet “Poétique/Poétiques” du Centre de Littérature Portugaise de l’Université de Coimbra (Portugal).

Portant sur les relations entre le “moi public” et le “moi privé”, la représentation de l’extérieur et de l’intérieur du monde décrit , le “régime de distanciation maximale” et le “régime de proximité fictionnelle” (T. Pavel ) de la matière du roman, ce Colloque permettra de mettre en question, non seulement les modalités de construction du topos romanesque (“topique de l’intériorité”/”topique de l’extériorité”) le long du processus de légitimation du genre romanesque en France et en Europe du Moyen-Âge jusqu’à la fin du XVIIIe siècle (chronologie identifiable au projet SATOR), mais aussi la représentation d’un ensemble de situations romanesques récurrentes ayant trait à cette dialectique du public et du privé selon laquelle l’effet de fiction s’impose à de divers degrés.

Les arguments théoriques sous-jacents au sujet du Colloque suggèrent, a priori, la présentation d’un ensemble de réflexions/communications s’appuyant sur de différents axes de recherche:

i) “lieux” publics et privés du roman;

ii) topos et genre/sous-genre romanesque (polysémie du roman; écriture du “moi” et écriture de l’autre);

iii) topos et genre/gender : frontières entre public et privé dans l’écriture romanesque (auteurs féminins ; auteurs masculins ; anonymat ; masques identitaires) ;

iv) sujet de l’écriture et personnage romanesque (liens topiques intérieurs et extérieurs);

v) univers de la fiction et univers de l’histoire (parcours de “l’histoire véritable” à “l’histoire fictionnelle” et vice-versa);

vi) topique du public et du privé et contextes de lecture (sociologie du “montré” et du “caché” dans le roman et dans l’histoire de la légitimation des formes romanesques).

Les propositions (titre, bref argumentaire d’une quinzaine de lignes), à examiner par un Comité Scientifique, doivent être adressées à Marta Teixeira Anacleto (martateixeiraancleto@gmail.com) jusqu’au 15 novembre 2009.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.