Parution – “Genèse, censure, autocensure”

Genèse, censure, autocensure

Coordinateurs : Claire Bustarret, Catherine Viollet

CNRS Editions, coll. Textes et manuscrits

ISBN : 2-271-06320-5

Prix : 30 Euros, 41 $US (prix indicatif)

2005 – 15,5 x 24 – 288 p – 18 repro in texte

Longtemps restée ” angle mort ” des études littéraires, la censure n’est en général étudiée que du côté de la réception de l’oeuvre, du point de vue du public. Or quels que soient sa forme, ses objets, ses modalités – du caviardage à la destruction, voire à la ” fatwa ” -, elle se situe à la croisée de la création et du contrôle qu’exerce la société. C’est pourquoi, de manière novatrice, les auteurs s’interrogent ici sur les faits de censure en les intégrant au processus de genèse et de création de l’oeuvre, au parcours global de son élaboration. Ces faits recouvrent en effet des interventions d’ordre et d’ampleur fort variables, exerçant souvent une influence déterminante tant sur la forme du texte finalement publié que sur la production à venir de tel écrivain ” censuré ” : ils s’inscrivent donc au coeur du processus de création. L’étude des brouillons, des manuscrits, des documents inédits, des variantes éditoriales ou de textes environnants (correspondance, entretiens…) est alors riche d’enseignements si l’on veut en comprendre et en mesurer l’impact. La censure et son corollaire l’autocensure n’épargnent aucun genre littéraire : fiction, essais, poésie, correspondance, autobiographies et journaux personnels; elles concernent la littérature et son histoire dans sa généralité. Face à l’aspect strictement juridique du problème, les études ici réunies – de Rousseau à Guyotat, d’Emily Dickinson à Violette Leduc – posent les jalons d’une synthèse comparative quant à la portée, aux acteurs, aux modalités, à l’ampleur, au fonctionnement et aux conséquences des faits de censure.

Biographie
Catherine Viollet est chercheur à l’Institut des textes et manuscrits modernes (CNRS-ENS), spécialiste des études de genèse d’auteurs du XXe siècle, responsable de l’équipe ” Genèse & Autobiographie “. Claire Bustarret est ingénieur de recherche à l’Institut des textes et manuscrits modernes (CNRS-ENS), responsable du programme “Techniques et pratiques de l’écrit “.

Sommaire

  • Effets de censure : la littérature à ses limites par Catherine Viollet, en collaboration avec Claire Bustarret.
  • Contraintes et limites juridiques : un panorama par Emmanuel Pierrat.
  • Rousseau coupé par Philippe Lejeune.
  • Jules Verne sous la tutelle d’Hetzel ; La question de la censure dans le manuscrit d’Une ville flottante par Philippe Scheinhardt.
  • Genèse et censure psychique ; L’exemple de Maupassant par Antonia Fonyi.
  • Marie Bashkirtseff : les complexités d’une censure par Marie Eléonore Chartier.
  • Entre autocensure et contre-écriture : Emily Dickinson ; Traversée et traces de rature par Marta Werner.
  • Censure familiale et éditoriale : Emily Dickinson ; Les omissions ne sont pas des accidents par Martha Nell Smith.
  • André Gide et la Russie soviétique, ou de l’usage de la retouche par Martine Sagaert.
  • De la censure éditoriale à l’autocensure : Violette Leduc par Catherine Viollet.
  • Des effets paradoxaux de la censure : Pierre Guyotat par Catherine Brun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.