Appel à communications – “Repenser la culture de l’imprimé / Rethinking Early Modern Print Culture”

Appel à communications

 

Repenser la culture de l’imprimé (XVe-XVIIe siècle)

Colloque international et interdisciplinaire, Centre d’Études sur la Réforme et la Renaissance, Université Victoria de l’Université de Toronto, Toronto, Canada

15-17 octobre 2010

L’opinion selon laquelle la Renaissance a vu la transformation des sociétés européennes en cultures de l’imprimé a eu un immense impact sur les études littéraires, historiques, philosophiques et bibliographiques portant sur cette période. Le concept de culture de l’imprimé a fourni aux chercheurs des outils d’analyse essentiels pour étudier et théoriser des régimes de savoirs nouveaux (du moins en apparence) ainsi que de nouveaux réseaux de transmission de l’information dans les univers de la littérature, du théâtre, de la musique et des arts visuels. Cependant, le concept de culture de l’imprimé a récemment été discuté, voire ébranlé, par des analyses qui ont souligné la permanence de la culture du manuscrit au-delà du XVe siècle, ont amené à relativiser la primauté des avancées technologiques sur d’autres dynamiques culturelles et identifié la présence, avant l’ère de l’imprimé, d’innovations qui lui sont habituellement attribuées.

Ce colloque pluridisciplinaire a pour objectif d’affiner et de redéfinir notre compréhension des cultures de l’imprimé, du XVe à la fin du XVIIe siècle. Nous vous invitons à proposer des communications qui exploreront les questions de la production et de la réception – lesquelles ont toujours été au cœur de l’historiographie de l’imprimé – et analyseront la complexité des rôles joués par les divers agents et institutions en présence. Seront privilégiées les propositions qui enquêteront sur les frontières, tant chronologiques que conceptuelles, de notre objet d’étude : peut-on dater la naissance de la culture de l’imprimé ? Comment affirmer l’existence d’une culture de l’imprimé en dépit de la persistance de la circulation des manuscrits, tant dans la sphère privée que commerciale ? Quel rôle a joué la culture de l’imprimé dans la création ou la reconfiguration de certains publics ? Quelle place prend alors l’oralité dans un monde apparemment dominé par les textes imprimés ? Peut-on (ou pas) dégager de nouveaux types de performance, orale, théâtrale ou chirographique, favorisées par l’avènement de l’imprimé?

Les autres thèmes abordés pourront porter sur :

* La propriété des textes et le plagiat ; l’auteur ; les pratiques illégales

* Les libraires et les imprimeurs ; leurs réseaux locaux, nationaux et internationaux

* Les usages pratiques et interprétatifs des lecteurs

* Les bibliothèques (des particuliers et des institutions)

* Au-delà du livre : les formes éphémères du manuscrit et de l’imprimé ; la littérature grise

* Le texte et ses illustrations ; l’imprimé et la culture visuelle

* La typographie, la mise en page, la reliure et les progrès technologiques dans la production du livre

Nous vous invitons à nous adresser des propositions de communications individuelles (pour une durée de 20 mn) ainsi que des propositions collectives pour des séances de trois interventions. D’autres formats tels que les ateliers et les tables rondes seront aussi envisagés. Les propositions (de 250 mots environ) pourront être soumises électroniquement sur le site du colloque,

http://www.crrs.ca/events/conferences/print 

La date limite est le 15 décembre 2009.

Pour toute question, merci de contacter les organisateurs du colloque, Grégoire Holtz (Département d’Études Françaises, Université de Toronto) et Holger Schott Syme (Département d’Anglais, Université de Toronto) à l’adresse suivante : printconference@gmail.com.

 

 

CALL FOR PAPERS

Rethinking Early Modern Print Culture

An international and interdisciplinary conference at

The Centre for Reformation and Renaissance Studies

Victoria University in the University of Toronto, Toronto, Canada

15-17 October 2010

The view that early modernity saw the transformation of European societies into cultures of print has been widely influential in literary, historical, philosophical, and bibliographical studies of the period.

The concept of print culture has provided scholars with a powerful tool for analyzing and theorizing new (or seemingly new) regimens of knowledge and networks of information transmission as well as developments in the worlds of literature, theatre, music, and the visual arts. However, more recently the concept has been reexamined and destabilized, as critics have pointed out the continuing existence of cultures of manuscript, queried the privileging of technological advances over other cultural forces, and identified the presence of many of the supposed innovations of print in pre-print societies.

This multi-disciplinary conference aims to refine and redefine our understanding of early modern print cultures (from the fifteenth to the end of the seventeenth century). We invite papers seeking to explore questions of production and reception that have always been at the core of the historiography of print, developing a more refined sense of the complex roles played by various agents and institutions. But we especially encourage submissions that probe the boundaries of our subject, both chronologically and conceptually: did print culture have a clear beginning? How is the idea of a culture of print complicated by the continued importance of manuscript circulation (as a private and commercial phenomenon)? How did print reshape or reconfigure audiences? And what was the place of orality in a world supposedly dominated by print textuality? What new forms of chirography and spoken, live performances did print enable, if any?

Other possible topics might include:

* Ownership of texts and plagiarism; authorship; “piracy”

* Booksellers and printers, and their local, national, and international networks

* Readers and their material and interpretative practices

* Libraries, both personal and institutional

* Beyond the book: ephemeral forms of print and manuscript

* Text and illustration, print and visuality

* Typography, mise en page, binding, and technological advances in book-production

We invite proposals for conference papers of 20 minutes and encourage group-proposals for panels of three papers. Alternative formats such as workshops and roundtables will also be considered. Abstracts of 250 words can be submitted electronically on the conference website,

http://www.crrs.ca/events/conferences/print/

The deadline for submissions is 15 December 2009.

All questions ought to be addressed to the conference organizers, Grégoire Holtz (French, University of Toronto) and Holger Schott Syme (English, University of Toronto), at printconference@gmail.com.



Citer ce billet
michellenguyen (2009, 21 octobre). Appel à communications – “Repenser la culture de l’imprimé / Rethinking Early Modern Print Culture” Le carnet de la liste socius. Consulté le 20 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qx62

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.