Parution – « Leconte de Lisle, entre utopie et république »

Leconte de Lisle, entre utopie et république.

MULDER, Caroline De
Ropopi, Amsterdam/New York, NY, 2005, 466 pp.
Pb: 90-420-1657-4 EUR 90 / US$ 113

Series: Faux Titre 267

Qu’il puise dans les modèles antiques ou illustre ironiquement la tradition gothique, qu’il défende l’utopie fouriériste ou une république imaginaire, Leconte de Lisle s’est engagé dans les combats politiques de son siècle. Ses convictions commandent d’ailleurs ses partis pris littéraires ; il dénoncera toujours les implications monarchiques et catholiques du romantisme.
Son engagement, qui n’est pas exempt de fanatisme, s’accentue au fil des recueils, pour atteindre un paroxysme dans les Poèmes tragiques. Leconte de Lisle s’inspire en outre des sciences idéologiquement chargées que sont à l’époque l’histoire des religions et la cosmologie. La manière dont la science et la mythologie se côtoient et se confondent dans ses poèmes est un des aspects originaux d’une oeuvre dont le passéisme déclaré fonde les aspirations les plus farouchement républicaines.
Introduction générale
Chapitre 1 : L’antiquité de Leconte de Lisle, sur les cendres de l’utopie
Chapitre 2 : La république de Leconte de Lisle
Chapitre 3 : Le Moyen Âge de Leconte de Lisle
Chapitre 4 : Une république anticléricale
Chapitre 5 : Les sciences de combat
Conclusion générale
Bibliographie
Index : poèmes et principaux auteurs


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.