Colloque – « Art et mesure »

Art et mesure. Histoire de l’art et approches quantitatives : sources, méthodes, bonnes pratiques

Le Département d’Histoire et de Théorie des Arts de l’École normale supérieure propose de susciter une réflexion collective, pluridisciplinaire et internationale sur « L’art et la mesure », sur « L’art de la mesure ». L’art est ici entendu de manière large : non seulement la création plastique, mais aussi tout autre type de création, littéraire, musicale, cinématographique, scénique…, qu’elle s’adresse à des publics plutôt « savants » ou « populaires ». Le propos sera, sans négliger aucunement le champ contemporain, de mêler des chercheurs d’époques et de méthodologies différentes pour examiner les questions spécifiques à l’approche métrique de l’histoire de la création : de l’époque antique à la Renaissance, de l’art moderne à la création contemporaine, les questions suscitées par l’analyse quantitative de l’art ne sont-elles pas souvent similaires ? Que fait l’approche quantitative à l’art et à son histoire ?

Comité scientifique :

Christophe Charle (Paris I /IHMC), Catherine Chevillot (Musée d’Orsay), Pierre François (CNRS-CSO), Robert Jensen (Univ. du Kentucky), Béatrice Joyeux-Prunel (ENS), Claire Lemercier (IHMC, CNRS), Pierre-Michel Menger (EHESS), Ségolène Le Men (Paris X), Gisèle Sapiro (Centre de Sociologie européenne), Blaise Wilfert (ENS).

Organisation :

Béatrice Joyeux-Prunel

ENS

45 rue d’Ulm, Salle Dussane

PROGRAMME :

Mercredi 3 décembre : De la sociologie à l’histoire de l’art

Ouverture : État des lieux (9h-10h30)

Introduction : Béatrice Joyeux-Prunel (Ens)

Robert Jensen (Univ. of Kentucky) : Disaggregating the Aggregate : The Question of Measures in Quantitative Art History

Gisèle Sapiro (CNRS, CSO) : Mesures du littéraire : approches sociologiques et historiques

Séverine Sofio (EHESS/Paris I) : Créer, compter. Panorama critique de l’usage du quantitatif en art

Marchés, prix et valeurs (11h-12h30)

Modérateur : Pierre François (CSO)

Luc Champarnaud (IUT de Lens, Université d’Artois/ EQUIPPE-GREMARS, Université Lille 3) et Céline De Potter (Université de Lille 3 et Université Libre de Bruxelles) : Valeur des acquisitions des artistes belges par l’État français, 1890-1940

Julie Verlaine (Paris I) : La construction de la valeur marchande – Le cas Manessier : Comment mesurer les stratégies marchandes de l’« officialité parallèle » ?

Belén Mazuecos (Univ. of Granada), Marilena Vecco (Univ. of Ca- Foscari, Venice) : Contextual art and hedonic price indexes : to be or not to be marketable ?

Trajectoires et réseaux (14h-17h)

Modérateur : Pr. Christophe Charle (PAris I / IHMC)

– Cartographies (14h-15h)

Alain Bonnet (Université de Nantes) : L’artiste en voyage – Prix du Salon et bourses de voyage

Blaise Wilfert (Ens) : Faire des cartes avec des textes

– Réseaux (15h30-17h)

Björn-Olav Dozo (Univ. de Liège) : Autonomie et indépendance du sous-champ littéraire belge – francophone de l’entre-deux-guerres

Pierre François (CSO, CNRS) : Carrières critiques et morphologie éditoriale : un néo-professionnalisme de la gratuité

Karim Hammou (SHADYC – EHESS Marseille) : Artistes, professionnels, stars. L’histoire du rap français au prisme d’une analyse de réseau

Jeudi 4 décembre : L’approche quantitative changera-t-elle l’histoire de l’art ?

Qu’est-ce qu’une bonne base de données ? (9h-10h30)

Modérateurs : Claire Lemercier (IHMC, CNRS) et Béatrice Joyeux-Prunel (E.n.s.)

Avec Laurent Chastel (Laurentchastel.com), Pierre Vernus (Université de Lyon-II, Système modulaire de gestion de l’information historique  » SyMoGIH « ), Annie Verger (CNRS), Solveig Serre-Barrucand (http://chronopera.free.fr)

De l’inventaire à la base de données : nouvelles problématiques (11h-12h30)

Modérateur : Catherine Chevillot (musée d’Orsay)

Claire Barbillon (Université de Paris X-Nanterre) ; Jean-François Depelsenaire (Videomuseum) ; Lisa Dieckmann (université de Cologne), Lucie Goujard (Université de Lille 3), Sophie Annoepel-Cabrignac (projet AGORHA, INHA)

Relire l’histoire de l’art (14h-15h30)

Modérateur : Béatrice Joyeux-Prunel (Ens)

Anne Moignet-Gaultier (Paris X-Nanterre) : Des bases de données des restitutions archéologiques à la représentation de l’architecture antique

Victor Ginsburgh (Université Libre de Bruxelles et CORE, Université catholique de Louvain), François Mairesse (Musée de Mariemont) et Sheila Weyers (Université catholique de Louvain) : De la narration à la consécration. L’exemple de la peinture flamande de Van Eyck à Rubens

Jorgelina Orfila (Texas Tech University) : Measuring the Chester Dale Collection and the Canon of Modern Art

L’histoire de l’art a-t-elle peur du quantitatif ? (16h-18h)

Modérateur : Didier Rykner (latribunedelart.com)

Avec Philippe Bordes (INHA), Catherine Chevillot (Musée d’Orsay), Pr. Hubertus Kohle (Ludwig Maximilian Universität, Munich), Pr. Pierre-Michel Menger (CNRS, EHESS, CESTA), Pr. Mercedes Volait (In Visu, L’information visuelle et textuelle en histoire de l’art : nouveaux terrains, corpus, outils, INHA).

Vendredi 5 décembre : Défis pour l’approche métrique

Tenter une histoire des goûts par la mesure (9h30-12h30)

Modérateur : Ségolène Le Men

Dr David Humphrey (Centre for Jewellery Research, Royal College of Art, Kensington Gore, London) : Boundless configurations : analysing fashions, styles and taste in late Medieval Northern European jewellery

Martina Frank (Università Ca- Foscari Venezia) : La nouvelle matière : mesurer et juger la peinture dans la République de Venise

Célia Fleury (IRHIS-CNRS, Lille): Proposition de méthodologie pour l’étude du goût d’un groupe social : l’exemple de l’élite noble flamande à la fin du XVIIIe siècle

Eva Bouillo (Paris X-Nanterre) : Le Salon ou l’histoire des goûts et des modes : analyse thématique des oeuvres exposées en 1827

Stéphanie Wintzerith (eMotion) : eMotion : mesurer la réaction du public dans une exposition d’art

La création est-elle quantifiable ? (14h)

Modérateur : Blaise Wilfert

Charlotte Guichard (CNRS, IRHIS, Lille) : La mesure du nom ? La signature du peintre au XVIIIe s

Solveig Serre-Barrucand (Paris I) : Le répertoire de l’Opéra de Paris (1669-1989)

Art, mesure et hiérarchies (15h30-17h)

Modérateur : Pierre-Michel Menger (CNRS, EHESS, CESTA)

Sébastien Dubois (CESTA, EHESS / ESC Rouen/ : La mesure de la réputation des poètes

Annie Verger (Centre de Sociologie européenne) : Mesurer l’art sans compter. Les méthodes d’évaluation quantitative en question

Philippe Chantepie (Conseil national de l’information statistique) : Quels indicateurs pour quelles politiques culturelles ? Enjeux politiques des pratiques de mesure

17h : Conclusions

Lieu : Paris (75005) (Ecole normale supérieure, 45 rue d’Ulm, salle Dussane)

Dates : mercredi 03 décembre 2008 ; jeudi 04 décembre 2008 ; vendredi 05 décembre 2008

Contact : Béatrice Joyeux-Prunel
courriel : beatrice.joyeux [tiret] prunel (at) ens [point] fr

Département d’Histoire et Théorie des Arts
Ecole normale supérieure
45 rue d’Ulm
75 005 PARIS

Url de référence : http://www.dhta.ens.fr/spip.php?article63


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.