Parution – « Pratique sociale de la traduction »

Jean-Marc Gouanvic

Pratique sociale de la traduction. Le roman réaliste américain dans le champ littéraire français (1920-1960)

ARTOIS PRESSES UNIVERSITE
Coll: « traductologie »
01/03/2007
Isbn: 978-2-84832-054-0
200p
20 €

Présentation de l’éditeur:

Cet essai analyse, à partir de la théorie sociologique de Pierre Bourdieu et notamment à partir des notions de champ, d’habitus et d’illusio, la traduction française du roman réaliste américain de 1920 à 1960. Une sélection d’oeuvres d’Ernest Hemingway, de John Dos Passos, John Steinbeck, Henry Miller et Henry James fait l’objet d’une analyse contrastive détaillée. Sont posées à propos des oeuvres traduites des questions qui paraissent centrales aujourd’hui en traductologie : Quel est l’enjeu d’une théorie sociologique de la traduction ? En quoi consiste l’éthique sociale de la pratique traductive ? De quoi est fait l’habitus d’un traducteur, question examinée à l’aide de deux cas, celui de Maurice-Edgar Coindreau et celui de Marcel Duhamel ? Cet ouvrage est l’occasion d’une évaluation d’aspects de la théorie sociale de Pierre Bourdieu sur un objet d’étude, la traduction, pour lequel elle n’avait pas été pensée.

Sommaire:

* L’enjeu d’une théorie sociologique de la traduction – la signifiance et l’illusio
* Ethos, éthique et traduction : vers une communauté de destins dans les cultures
* Les traductions des auteurs américains dans le champ littéraire français : les traducteurs, préfaciers et éditeurs aux XIXe et XXe siècles
* La traduction comme recherche d’homologies – Ernest Hemingway : ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre
* John Dos Passos et ses nombreux traducteurs français : des versions contradictoires
* Le champ de production restreinte de la littérature anglophone à Paris (1922-1939) et sa traduction : le cas de Henry Miller
* Les avatars de John Steinbeck en traduction française pendant la Seconde Guerre mondiale : Polemos, censure et traduction
* Marguerite Yourcenar, traductrice, et l’éthique de la signifiance – Ce que savait Maisie de Henry James
* L’habitus des agents Maurice-Edgar Coindreau (traducteur) et Marcel Duhamel (traducteur et directeur de collection)

Url de référence : http://www.univ-artois.fr/francais/apu/publi/traduct/index.htm


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.