Parution – “Situations de banlieues”

ÉDUCATION, POLITIQUES, SOCIÉTÉS

Situations de banlieues.
Enseignement, langues, cultures

Sous la direction de Marie-Madeleine Bertucci et Violaine Houdart-Merot

292 p. Prix 25 euros

 

Les banlieues constituent aujourd’hui un espace hétérogène, souvent mal connu, servant de prétexte pour parler d’une crise plus générale, crise de la culture et crise de l’école. Depuis le début des années quatre-vingt, les difficultés de certaines banlieues se sont en effet accrues.

Les conditions d’enseignement, notamment, ont fait l’objet de multiples publications, qui s’accordent pour pointer les difficultés sans pour autant parvenir à offrir une image globale de la situation, prenant en compte l’ensemble des paramètres culturels, sociaux, éducatifs, linguistiques et géographiques.

Les banlieues ne sont-elles pas aussi un ferment de changement, un lieu où peuvent s’élaborer de nouveaux modèles de citoyenneté, de nouvelles formes de culture, de nouvelles manières d’enseigner ? Le présent ouvrage, issu du Centre de recherche texte/histoire (CRTH, université de Cergy-Pontoise) part du postulat que l’on ne peut poser avec pertinence la question de l’enseignement en banlieue si on ne la resitue pas dans une perspective large et interdisciplinaire, prenant en considération les éclairages indispensables et complémentaires apportés par différentes sciences humaines, géographie, sociologie, sociolinguistique, psychanalyse et littérature, mais aussi par les acteurs de terrain. Sont donc ici rassemblées des analyses, réflexions ou propositions issues à la fois de la recherche universitaire et des expériences de terrain, qui s’essaient à parler différemment des banlieues.

 

Marie-Madeleine Bertucci et Violaine Houdart-MerotMarie-Madeleine Bertucci enseigne la linguistique à l’IUFM de Versailles et à l’université de Cergy-Pontoise. Elle mène des recherches sur les politiques linguistiques, notamment sur le plurilinguisme et les variations du français. Elle a publié avec Daniel Delas, Français des banlieues, Français populaire ? (Encrage, 2004) et avec Colette Corblin, Quel français à l’école ? Les programmes de français face à la diversité linguistique (L’Harmattan, 2004).

 

Violaine Houdart-Merot enseigne la littérature à l’université de Cergy-Pontoise. Ses recherches concernent en particulier les relations entre littérature et enseignement et les questions d’intertextualité et de réécriture. Elle a publié notamment La Culture littéraire au lycée depuis 1880 (Presses universitaires de Rennes, 1998), Réécriture et écriture d’invention au lycée (Hachette, 2004) et coordonné avec Emmanuel Fraisse un ouvrage collectif, Les enseignants et la littérature : la transmission en question (CRDP de Créteil/ CRTH, université de Cergy-Pontoise, 2004).

Institut national de recherche pédagogique www.inrp.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.