Lancement d’ouvrage sur Les écrivains moldaves et le pouvoir soviétique

Chers collègues,

Je vous invite chaleureusement au lancement de mon livre Ni héros, ni traîtres. Les écrivains moldaves face au pouvoir soviétique sous Staline (paru chez l’Harmattan 2009), le mardi 2 mars 2010 à 19h00, à l’Espace Harmattan (21 bis, rue des Ecoles, Paris 5e, Métro Maubert-Mutalité – Ligne 10).

INVITATION
Les éditions l’Harmattan et l’auteur Petru Negură ont l’honneur de vous inviter à la présentation de l’ouvrage

Ni héros, ni traîtres
Les écrivains moldaves face au pouvoir soviétique sous Staline

Avec l’aimable participation de:
Catherine Durandin
&
Rose-Marie Lagrave

Le mardi 2 Mars 2010 à 19h

A l’Espace Harmattan
21 bis rue des Ecoles, 75005 Paris (M° Maubert-Mutualité, ligne 10)
01 43 29 49 42
Jeune historien moldave, Petru Negură s’est posé, avec cette étude, un défi ambitieux. Il s’en explique : il étudie et cherche à comprendre la relation des intellectuels à un pouvoir totalitaire, ici stalinien de 1924 à 1956. Il s’applique à cerner le processus de construction nationale, ici moldave, sous une domination étrangère, russo-soviétique, en l’occurrence. Enfin se portant vers le centre, Moscou, il s’interroge sur la projection d’un modèle – le réalisme socialiste – vers une périphérie… Sa République de Moldavie.

Ce défi d’intelligence est tenu. Le livre importe de par sa qualité intrinsèque, densité et érudition, mais il y a plus. Ce texte porte un décryptage de phénomène à la fois politique, social et culturel – la soviétisation d’un espace entré dans le cadre de l’URSS, la rupture et jusqu’où avec le passé – dont nous avons aujourd’hui besoin pour saisir les faisceaux de complexité du présent. Quelle identité, quelle modernité aujourd’hui pour la République de Moldavie ? Quels liens avec Moscou et avec Bucarest ? Quel regard de soi-même à soi­-même ?
Catherine Durandin

PETRU NEGURĂ, Docteur en sociologie de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, est enseignant (maître de conférences) à l’université d’État de Chisinau (Moldavie).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.