Parution – “L’historien et la littérature”

Judith Lyon-Caen, Dinah Ribard

L’historien et la littérature

Paris, La Découverte, 2010

Collection : Repères n°552

Nb de pages : 128
Prix : 9,50 €
ISBN : 9782707159014

Présentation de l’éditeur:

Il existe un débat récurrent entre littérature et histoire, formulé dans les deux disciplines. Les études littéraires posent traditionnellement la question de l’inscription de l’oeuvre dans des « contextes » ou une « époque » et, pour la poser, l’histoire littéraire la plus récente tente d’intégrer au plus près des textes les acquis de la recherche historique. Mais l’historicité fondamentale de la littérature, comme pratique sociale et mode de qualification des écrits, n’est jamais interrogée de ce côté-là. De l’autre côté, les historiens vivent la littérature sur le mode de la tentation : ils aimeraient considérer les textes comme des sources, notamment sur le monde social, mais ont souvent du mal à développer une méthodologie adaptée, qui prenne en compte la littérature en tant que telle et intègre les acquis de la recherche littéraire.
Cet ouvrage, écrit par deux spécialistes d’histoire sociale du livre et des usages de l’écrit, rend compte des diverses manières de faire de l’histoire avec la littérature, s’attache à définir méthodiquement les usages de la littérature en histoire, et développe une série de terrains ouverts par l’exploration proprement historique de la littérature (l’histoire du livre et de la lecture, la littérature comme activité sociale, la littérature comme politique, la littérature et le discours social).

Judith Lyon-Caen est maître de conférences à l’EHESS. Elle a publié La Lecture et la vie. Les usages du roman au temps de Balzac (Tallandier, 2006). Dinah Ribard est maître de conférences à l’EHESS. Elle a publié Raconter vivre penser. Histoires de philosophes, 1650-1766 (Vrin/EHESS, 2003) et Histoire littérature témoignage. Écrire les malheurs des temps (avec C. Jouhaud et N. Schapira, Gallimard, 2009).

Introduction
I / Ce que la littérature propose à l’histoire
Des sources
Temps anciens, temps modernes – Le réalisme littéraire, une source pour l’histoire – Représentations, sensibilités, cultures
Des objets sociaux
Une écriture
II / Questions de méthode
Définitions : la littérature dans son historicité
Littérature et littérarisation – Écrits, textes, livres – Les analyses de discours
Littérature et témoignage
Écrits sur l’horreur – La production du témoignage – Écrire pour témoigner : une pratique sociale
Qu’est-ce qu’un contexte ?
Qu’est-ce que contextualiser ?
III / Terrains
Réception et pratiques de lecture
La hantise des « mauvais livres » – L’esthétique de la réception – La lecture comme création de sens La matérialité des textes – Pratiques de lecture
La vie sociale de la littérature
L’aspiration à la littérature : un objet d’histoire sociale – La visibilité sociale de la littérature
La littérature comme politique
L’engagement – Conjonctures de politisation, conjonctures de dépolitisation
Littérature et savoirs : les écritures du social –
Littérature et savoirs – Écritures et savoirs sur le monde social
Conclusion
Repères bibliographiques


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com
Tel. : + 331 44 08 08 84 35


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.