Parution – “Bohème sans frontière”

Bohème sans frontière

Pascal Brissette et Anthony Glinoer (dir.)

Presses universitaires de Rennes
Collection : Interférences
Format : 15,5 x 21 cm
Nombre de pages : 362 p.

2010
ISBN : 978-2-7535-1071-5
Prix : 18,00 €
Bon de commande ci-attaché.

Il est faux de dire, comme le fait Aznavour dans le dernier vers de sa célèbre chanson, que la Bohème, « ça ne veut plus rien dire du tout ». Tout au contraire, les clichés de la bohème restent largement partagés et le mot appelle toujours, de nos jours, une multitude d’images, de scènes et de personnages types. Cet ouvrage explore l’imaginaire de la bohème, ses modes de constitution, de représentation, de légitimation et de diffusion dans et au-delà des frontières géographiques et culturelles de la France. On peut être bohème à Paris en 1900, mais peut-on l’être aussi bien à Buenos Aires ou à Montréal à la même époque ? Qu’impliquent, pour les études littéraires, la sociologie ou l’histoire l’émergence, la perpétuation et le transfert culturel du mythe de la bohème ? C’est à ces questions cruciales qu’une vingtaine de spécialistes ont voulu répondre ici.

Sommaire

Introduction

Pascal Brissette et Anthony Glinoer, « La bohème, ça voulait dire… »

première partie : Vues d’ensemble

Nathalie Heinich (EHESS), « La bohème en trois dimensions : artiste réel, artiste imaginaire, artiste symbolique »

Jerrold Seigel (NYU), « Putting Bohemia on the map »

Deuxième partie : Configurations et reconfigurations de la bohème en France

Pascal Brissette (McGill), « Chanter la bohème avant le mythe de la bohème : remarques sur quelques chansons de Béranger »

Martine Lavaud (Paris-IV), « Les bohèmes grotesques du XIXe siècle : archéologie d’un mythe »

Jean-Didier Wagneur (BNF), « L’Invention de la bohème. Entre bohème et bohême »

Anthony Glinoer (Toronto), « Devenir un « bohème intégral » : la construction collective d’une posture d’écrivain »

Sandrine Berthelot (Orléans), « La bohème : avec ou sans style ? »

Lise Dumasy-Queffelec (Grenoble), « La bohème de Vallès »

Jean-Yves Mollier (UVSQ), « Du « Bohème littéraire » (Henry Murger) au « prolétaire des lettres » (Octave Mirbeau), les cheminements d’une posture contestataire dans les lettres françaises »

Pascal Durand (Liège), « Le ratage sans gloire. À propos des Martyrs ridicules de Léon Cladel »

Jean-Luc Steinmetz (Nantes), « Tristan Corbière et ses bohèmes »

Marie Boisvert (Toronto), « La bohème au salon : Les représentations du salon de Nina de Villard »

Denis Saint-Amand (Liège), « À l’Hôtel des Étrangers, repaire d’une bohème zutique »

Yves Thomas (Trent), « Sur la piste des Mohicans : la ville sous la ville »

Jeremy Worth (Windsor), « La mansarde dans la métropole, ou le rêve bohémien impossible : les impasses de L’Œuvre »

Vincent Laisney (Nanterre), « « La Vie de Bohème » sous la direction de Francis Carco, ou la consécration par la collection »

David Vrydaghs (Liège), « L’avant-garde surréaliste des années 1920 face à la bohème : la réécriture d’un mythe et ses raisons »

Alexandre Trudel (Montréal), « Guy Debord, la bohème lettriste et les classes dangereuses »

Troisième partie : La bohème hors les murs

Pierre Van den Dungen (ULB), « Une bohème bruxelloise »

Diana Cooper-Richet (UVSQ) et Michel Pierssens (Montréal), « Bohemia latina »

Xavier Escudero (Boulogne), « La bohème littéraire espagnole fin de siècle : d’un phénomène socioculturel à la révélation d’un état de la littérature »

Hervé Guay (Montréal), « La bohème dans le théâtre et la presse à Montréal avant la Première Guerre mondiale »

Michel Biron (McGill), « La bohème sympathique »

Clémentine Hougue (Paris-III), « Beat Generation : une bohème sur la route »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.