Colloque – 1857. Un état de l’imaginaire littéraire

Voici le programme d’un colloque qui pourrait vous intéresser.

1857. Un état de l’imaginaire littéraire

24 et 25 mars 2006, Université Concordia, Montréal
1400, boul. de Maisonneuve Ouest, 6e étage, local LB 628

Vendredi 24 mars, 9h-12h15
Première séance : Autour du roman
Président de séance, Benoît Melançon (Université de Montréal)

9h-9h45
Stéphane Vachon (Université de Montréal)
Balzac entre 1856 et 1858

9h45-10h30
Isabelle Daunais (Université McGill)
Champfleury et le nouveau théâtre du monde

10h45-11h30
Isabelle Tournier (Université de Paris 8 Vincennes-Saint-Denis)
Sue posthume

11h30-12h15
Nicolas Gauthier (Université de Montréal)
Les « mystères de Paris » au coeur des Drames de Paris de Ponson du Terrail : clichés et imaginaire littéraire

Vendredi 24 mars, 14h-16h30
Deuxième séance : Passages et formes
Président de séance, Michel Biron (Université McGill)

14h-14h45
Jean-Pierre Bertrand (Université de Liège)
La poétique du fil : Odes funambulesques de Théodore de Banville

14h45-15h30
Geneviève Sicotte (Université Concordia)
Flaubert et la question des genres

15h45-16h30
Benoit Léger (Université Concordia)
Gulliver au mitan du siècle

Samedi 25 mars, 9h-12h15
Troisième séance : Gnoséologie et sociabilités
Président de séance, Sylvain David (Université Concordia)

9h-9h45
Marc Angenot (Université McGill)
Tombeau d’Auguste Comte : 5 septembre 1857

9h45-10h30
Pierre Popovic (Université de Montréal)
La Femme-Messie, 1857 et Paulin Gagne

10h45-11h30
Micheline Cambron (Université de Montréal)
Pédagogie et mondanité

11h30-12h15
Anthony Glinoer (Université Laval)
Le triomphe des « hommes sans lettres »

Samedi 25 mars, 14h-17h
Quatrième séance : Rire en 1857
Président de séance, Benoit Léger (Université Concordia)

14h-15h30
Présentations de trois oeuvres où transparaît une forme du rire littéraire :
Le roman, par Émilie Brière (maîtrise, Université de Montréal)
Le journal, par Judith Proulx (maîtrise, Université de Montréal)
Le théâtre, par Julie Racine (maîtrise, Université de Montréal)

15h45-16h45
Discussion collégiale
Chaque conférencier dispose de cinq minutes pour raconter une blague ou décrire un trait d’humour typiques de 1857 et pour fournir une courte analyse de la socialité du rire au temps de Baudelaire.

Samedi 25 mars, 17h
Vin d’honneur

L’atelier de recherche « 1857. Un état de l’imaginaire littéraire » a pu être mis sur pied grâce à l’aide du département d’Études françaises de l’Université Concordia, du département d’Études françaises de l’Université de Montréal, du Vice-décanat à la recherche de la Faculté des arts et des sciences de l’Université de Montréal ainsi que du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH).

Renseignements : Geneviève Sicotte, Université Concordia
(514) 848-2424 # 5598 ou gsicotte@alcor.concordia.ca


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.