3e journée d’études du GREMLIN – “Le travail de la référentialité”

Le travail de la référentialité : romans à clés et romans de la vie littéraire

3e journée d’études du GREMLIN

Organisation : Groupe de recherche sur les médiations littéraires et les institutions (GREMLIN)

Responsables : Anthony Glinoer (U. de Sherbrooke), Michel Lacroix (UQAM)

Lieu : Université McGill – Pavillon des arts, salle 160

Date : 28 octobre 2011

 

 

9h Michel Lacroix (UQAM) – « Introduction de la journée d’études. Écrivains fictifs, imaginaires ou légendaires? »

 

9h30 Jean-Pierre Esquenazi (Lyon-III) – « Valeurs de la référentialité fictionnelle »

 

10h15 Pause

 

10h45 Denis Saint-Amand (Liège) – « De l’homme à l’oeuvre (et vice-versa) : microfictions dictionnairiques »

 

11h30 Anthony Glinoer (CRC-Sherbrooke) et Vincent Laisney (Paris-X) – « Les illusios perdus, ou les romans cénaculaires »

 

12h15 Dîner

 

14h Anne Strasser (Nancy-II) – « Les Mandarins, les clés pour se dire »

 

14h45 Mathilde Barraband (Trois-Rivières) – « Organisations secrètes. La GP dans la littérature française contemporaine »

 

15h30 Pause

 

16h Richard Saint-Gelais (Laval) – « Le théâtre sans son double : jouer sans le dire dans Scènes d’enfants de Normand Chaurette »

 

16h45 Alexandre Gefen (Bordeaux-III) – « Benjamin Jordane, roman : jeux identitaires et aventures métatextuelles dans l’oeuvre de Jean-Benoît Puech »

 

17h30 Fin des travaux

 

Programme Gremlin


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.