Parution – Les “Amis Belges”; Presse littéraire et franco-universalisme Paul Dirkx

Les “Amis Belges”
Presse littéraire et franco-universalisme
Paul Dirkx
416 p. – 24 euros

Le principal socle de l’unité de la France est un universalisme dont les présupposés ne sont pas aussi universels qu’il y paraît. L’imposition séculaire de ce « franco-universalisme », au nom et au moyen de la langue « française », est pour beaucoup dans l’asymétrie culturelle et littéraire, unique au monde, entre la Mère-Patrie et ses satellites « francophones », à commencer par la Belgique et la Suisse.

C’est ce que tente de montrer ce livre en se penchant sur la presse littéraire française (1944-1960) qui, pour la première fois, fait l’objet d’une étude d’ensemble. Les discours sur la Belgique et « ses » littératures forment un analyseur puissant des enjeux symboliques et matériels qui sous-tendent les « relations littéraires » ou, mieux, les rapports de force littéraires franco-belges (franco-suisses, etc.).

C’est d’abord dans la position de chaque organe de presse par rapport à ses concurrents que réside l’explication de sa tendance à produire de la violence symbolique. Ainsi, les questions de littérature comparée et d’histoire littéraire que pose ce livre ne peuvent être dissociées d’interrogations relevant de l’histoire des intellectuels et de la sociologie de la culture et de la littérature.

Paul Dirkx est maître de conférences à l’Université de Rennes I. Spécialiste des relations littéraires entre la France et les autres régions francophones en Europe, il a publié notamment Sociologie de la littérature (2000) et Ceci n’est pas une poésie. Anthologie belge francophone (2005, en collaboration).

Cet ouvrage est disponible en librairie depuis le 11 mai 2006.
http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=1085 : http://www.pur-editions.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.