Appel – “Etudes Coloniales et Postcoloniales : Entre Objectivité et Subjectivité”

Vème Colloque international
Les 3 et 4 décembre 2012
Etudes Coloniales et Postcoloniales : Entre Objectivité et Subjectivité

Nées dans les universités anglo-saxonnes depuis la fin des années 1970, les études postcoloniales (ou postcolonial studies) sont devenues, en l’espace de quelques années seulement, un incontournable courant de pensée dans les sciences sociales et humaines. Un courant de pensée et non une discipline car en dépit de tous les ouvrages et études publiés après le texte fondateur d’Edward Saïd l’Orientalisme, publié en 1978, aucune méthodologie cohérente n’a vu le jour, tant ce courant a connu des évolutions et des remises en question.
Il est vrai que c’est en partie dû au caractère transdisciplinaire des études postcoloniales qui, à leurs débuts, s’intéressaient au domaine de la littérature générale et comparée, voulant comprendre les mécanismes du colonialisme à travers sa production littéraire, notamment romanesque, avant de s’appuyer sur d’autres disciplines comme la sociologie, l’histoire, l’anthropologie, ou encore la linguistique. Mais cette situation est due aussi au manque d’intérêt porté à ces études de la part de ce qu’on appelle les « pays du sud », c’est-à-dire les pays qui avaient fait l’objet d’une colonisation, et qui continuent à souffrir de ses conséquences même après leurs indépendances. Aussi paradoxal que cela paraisse, ce sont uniquement les universités anglo-saxonnes (notamment américaines) qui portent un intérêt à ce domaine, alors que les pays « concernés » continuent à se figer dans un discours historique, qui ne tient pas compte des enjeux du monde actuel. En effet, le principal intérêt des études postcoloniales est l’articulation qu’elles permettent entre les périodes coloniale et postcoloniale dans les pays anciennement colonisés. En s’intéressant principalement au discours colonial, elle cherche à décrire comment sont perçus et représentés les colonisés durant et après la colonisation. Elle se distingue dans ce sens de l’intellectualisme militant, dont la dénonciation du colonialisme se basait sur des considérations politico-économiques.
L’Algérie, qui a longtemps souffert du colonialisme et ce durant plus d’un siècle, et à l’image des autres pays du sud, n’échappe malheureusement pas à cette réalité. En effet, les études postcoloniales demeurent encore un champ nouveau pour une large frange de la communauté universitaire, qui est souvent mis au second rang derrière l’Histoire qui s’intéressent uniquement aux événements, sans tenir compte de tout le discours qui a accompagné cette colonisation avant et après l’indépendance des pays. Ce colloque se veut donc, d’un côté, l’occasion de réfléchir sur les questionnements soulevés par les études postcoloniales et, de l’autre, une contribution à l’étude du discours colonial sur quelques pays anciennement colonisés en Afrique, comme l’Algérie par exemple, mais aussi dans les autres continents comme l’Asie (l’Inde par ex.).
Plusieurs thèmes et questions peuvent être abordés lors de cette rencontre. On retiendra, à titre indicatif, les axes suivants :
1/ Quels sont les objets et méthodes des études postcoloniales ?
2/ Comment les luttes pour les indépendances des pays ex-colonisés ont été représentées dans les productions littéraires ? et quelle image du colonisé est véhiculée dans cette littérature ?
3/ Rapports entre études postcoloniales et Histoire, notamment dans l’enseignement de l’histoire (références historiques dans les manuels scolaires, etc.).
4/ le discours colonial et ses manifestations dans les médias (cinéma, presse, BD…).
Les propositions de participation au colloque doivent parvenir au comité d’organisation jusqu’au 10-09-2012, délai de rigueur. Les communications sont acceptées en Arabe, en Français et en Anglais. Prière d’adresser vos propositions de sujets (en précisant l’axe) à : labo3lcha@aol.fr

Responsable : Laboratoire de Langues, Littérature et Civilisation/Histoire en Afrique (Algérie) & SARI-CICC (France)

Adresse : Faculté des Lettres, Langues et ArtsUniversité d’OranOran 31000Algérie


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.