Parution – “Charles-Louis Philippe romancier”

CHARLES-LOUIS PHILIPPE ROMANCIER, Études réunies et présentées par David ROE, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, Collection “Littératures” (publiée par le CELIS), 2012, 230 p. (16 euros)

ISBN (édition papier) 978-2-84516-516-8

ISBN (pdf) 978-2-84516-517-5

Volume Charles-Louis Philippe romancier

4e de couverture :

“Il porte en lui de quoi désorienter et surprendre, c’est-à-dire de quoi durer.” (Gide, 1910)

En mettant l’accent sur l’écrivain plutôt que sur l’homme, cet ouvrage a voulu établir si un siècle plus tard le jugement de Gide sur son ami Charles-Louis Philippe a toujours cours. Les contributeurs, d’origines et d’intérêts très divers et qui pour la plupart découvraient Philippe, dressent un tableau complexe et nuancé. Philosophes ou stylisticiens, comparatistes ou sociologues de la littérature, tous reconnaissent et éclairent l’œuvre d’un romancier et conteur original autant par son style et ses techniques que par sa matière et sa vision, et loin du post-naturaliste naïvement autobiographique de la légende. Œuvre “féconde, vivifiante, moralisatrice (dans plus d’un sens) et belle” (Valery Larbaud).

 

Table des matières

Remerciements

David Roe, Introduction.

Résumé bio-bibliographique

Notes sur les références

 

1. Perspectives générales.

Jean-Louis Vieillard-Baron, Christianisme et fiction dans l’œuvre de Charles-Louis Philippe.

Claude Foucart, L’enthousiasme de Charles-Louis Philippe pour Nietzsche, entre Mallarmé et Gide.

Claude Herzfeld, Mythèmes hérodiques dans la fiction.

Marie-Thérèse Aurat et Michèle Duplaix, Image, imaginaire.

 

2. Le romancier, du général au particulier.

David Roe, Éléments de titrologie philippienne.

Martine Sagaert, Gide et les manuscrits de Charles-Louis Philippe.

Adrien Malcor, Charles-Louis Philippe et les arts visuels : aperçus historiques.

Stéphane Chaudier, Philippe ou la vraie vie.

Gil Charbonnier, La question du lyrisme dans les romans de Charles-Louis Philippe.

Pierre Lachasse, L’espace dans Croquignole.

 

3. Du romancier au conteur.

Noëlle Benhamou, La prostitution dans Le Pauvre amour en chair et Bubu de Montparnasse.

Sylviane Coyault, Misères et splendeurs du corps chez Philippe.

Yvon Houssais, Les Contes du Matin : du fait divers à la nouvelle.

Bernard-Marie Garreau, Aspects thématiques des Contes du Matin de Charles-Louis Philippe.

 

Maison des Sciences de l’Homme

4, rue Ledru

63057 Clermont-Ferrand Cedex 1

Tel. 04 73 34 68 09 — Fax 04 73 34 68 12

Publi.Lettres@univ-bpclermont.fr

http://www.pubp.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.