Parution – Pierre Laforgue, “Balzac dans le texte”

PIERRE LAFORGUE, Balzac dans le texte, Christian Pirot, collection “Balzac”, 2006, 196 pages, ISBN : 978-2-86808-243. 23 euros
 
« Balzac dans le texte » : ce titre volontairement très large invite à prendre à la lettre le texte balzacien à la fois dans sa poétique et dans son historicité. L’ouvrage s’ouvre sur une étude qui a valeur programmatique, «”De Balzac”. Identité, signature et fiction», où sont interrogées, à travers la question du pseudonymat, les relations que Balzac entretient à son propre texte. Il ne s’agit pas de traquer sa présence biographique dans l’imaginaire du texte, mais de comprendre comment la construction de l’identité de soi est de nature textuelle et comment, par retour, le texte a travaillé à inventer « Balzac », et comment, au bout du compte, cette invention, à travers diverses fictions, a contribué à l’élaboration de l’oeuvre balzacienne. Les autres études se répartissent en trois parties, d’ordre génétique, sociocritique et sociogénétique. Ces trois approches, complémentaires entre elles, visent à mettre au jour, en s’attachant au grain de l’écriture, les rapports qui se tissent entre la réalité et le texte. De quelles manières, par exemple, se constituent un personnage (de Marsay), un roman (Un début dans la vie, L’Envers de l’histoire contemporaine) ; quels enjeux idéologiques et philosophiques peuvent être impliqués dans une poétique, celle de l’ironie notamment (La Peau de chagrin, Ursule Mirouët); quelles représentations métaphoriques et symboliques de l’histoire animent la textualité balzacienne (La Femme abandonnée, Le Contrat de mariage).
 
Par-delà ces différentes monographies, c’est toute l’oeuvre de Balzac qui est soumise au même principe de lecture, qui confronte l’historicité de l’écriture et celle de la première moitié du XIXe siècle.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.