Journée d’étude COnTEXTES : La question biographique en littérature

Annonce : Journée d’étude de COnTEXTES, groupe de contact FNRS en sociologie de la littérature

La question biographique en littérature : histoire, méthodologies, fictions

27 mars 2007
Université Libre de Bruxelles (Salle Van Buuren, 48 av. Franklin Roosevelt, 1050 Bruxelles)

Malgré les critiques déjà nombreuses qui ont pu être adressées par certains historiens ou sociologues de la littérature à la pratique de la biographie, force est de constater la présence toujours abondante de biographies d’écrivains sur les étals des libraires et dans les rayons des bibliothèques. Le chercheur ou l’étudiant en littérature ne peut, le plus souvent, ignorer tout à fait ce pan toujours plus massif de la bibliographie sur son sujet, quel qu’il soit, et se voit, parfois malgré lui, confronté à un découpage individualisé de la matière historique qu’il étudie. En outre, si la biographie (d’écrivains) contraint l’histoire (littéraire) à passer avant tout par des noms de personnes, les lois du marché du livre accentuent encore cette réduction du point de vue en privilégiant parmi ces noms ceux qui seront les plus vendeurs auprès du public lecteur (ce mécanisme est particulièrement visible lors des années ou événements commémoratifs de la naissance ou de la mort de telle grande figure, qui s’accompagnent immanquablement d’une pléthore de biographies consacrées au personnage fêté et médiatisé). Enfin, en littérature particulièrement, le découpage biographique n’est pas sans incidence sur la façon de lire les textes : les éléments biographiques d’un auteur sont d’autant plus convoqués comme clés de lecture de son oeuvre qu’ils sont abondants et s’imposent comme évidents en présentant des effets de cohérence et de bouclage.

 

Ces différents constats nous poussent à interroger la biographie en littérature, à la fois comme pratique et comme discours : qui l’écrit ? dans quelles circonstances, et sur qui ? quels sont les procédés mobilisés pour l’écrire ? quels usages en sont faits, et par qui ? quelles représentations du littéraire sont-elles impliquées par ces procédés et ces usages ?

 

En somme, l’objectif poursuivi par cette journée est bien de produire une réflexion critique sur la (les) pratique(s) biographique(s), conçue(s) comme une problématique en soi. En voici le programme définitif.

 

09.00 Accueil

09.30 Paul ARON (FNRS – ULB)

Introduction

Séance 1
Président : Jean-Pierre BERTRAND (ULg)

10.00 Luc FRAISSE (U. Strasbourg)
Le pittoresque développement des biographies d’écrivains au XIXe s.

10.50 Vanessa GEMIS (ULB)
La biographie genrée : le genre au service du genre

11.40 David VRYDAGHS (FNRS – ULg)
Vivre ensemble. Usages du matériau biographique dans l’étude des groupes littéraires (le cas du surréalisme français)

12.30 Repas

 

Séance 2

Président : Benoît DENIS (ULg)

14.00 Alexandre GEFEN (U. Bordeaux-III)
Le savoir biographique

14.50 Jean-Louis JEANNELLE (U. Paris-IV)Le paradoxe de Proust

15.40 Buata B. MALELA (Docteur en Philosophie et lettres de l’ULB)
La biographie dans la littérature : Toussaint Louverture dans les lettres antillaises francophones

16.30 Pause

16.45 Björn-Olav DOZO (CIEL – ULg) et Fabrice PREYAT (FNRS –ULB)

Conclusions

 

Avec le soutien du FNRS, du Collectif Interuniversitaire d’Étude du Littéraire (CIEL) et du Centre de littérature belge de l’ULB.

Contact : Cécile Vanderpelen-Diagre

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *