Appel à communicat​ions – « Pouvoir des mots »

* Pouvoirs des mots *
Appel à communications

Journée d’étude
Société ontarienne des chercheurs en Ancien Régime (Socar)
Université Western (London, Ontario)
11 octobre 2013

La Société ontarienne des chercheurs en Ancien Régime (Socar) sollicite des propositions de communications auprès des professeurs et des doctorants pour sa prochaine journée d*étude, le 11 octobre 2013 à l’Université Western (London, Ontario).
Par l »intitulé * Pouvoirs des mots *, les organisateurs proposent de centrer la réflexion autour de trois axes qui touchent de près aux préoccupations actuelles de la recherche sur la littérature française, du Moyen Âge jusqu*à la fin du XVIIIe siècle. L’expression * Pouvoirs des mots * réfère d*abord au pouvoir rhétorique de la parole, pouvoir de persuasion, de fascination ou de divertissement, que ce soit par la parole du prédicateur ou de l’orateur, du comédien ou du poète. Elle fait en même temps allusion à l’ouvrage de Christian Jouhaud sur Les pouvoirs de la littérature, en ce sens que les mots des écrivains doivent se greffer aux pouvoirs politiques ou financiers du temps, qu’il s’agisse de propagande, de l’éloge d’un mécène, de polémique ou de remontrance. Par leur pouvoir d*évocation, les mots sont enfin capables de véhiculer un regard sur le monde, de traduire de nouvelles expériences ou la découverte de nouveaux espaces. La littérature se fait alors porteuse d*un savoir qu’elle intègre à ses fictions, grâce à des mots d’ailleurs dont la science a besoin pour être diffusée, et qui ont le potentiel de changer nos perceptions et nos représentations. Le pouvoir des mots entre en résonnance avec le pouvoir des fables.

Prière d’envoyer vos propositions (environ 200 mots) avant le 30 mai à Jean Leclerc : (jlecler@uwo.ca)

Comité organisateur :
Gilles Declercq
Nathalie Freidel
Jean Leclerc
Servanne Woodward


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.