Journées d’études – “Ecrire l’insurrec​tion / Écrire dans l’insurrec​tion au XIXe siècle”

Journées d’études

écrire l’insurrection / Écrire dans l’insurrection au XIXe siècle

1789-1914

10 et 11 mai 2013, IHMC, École normale supérieure

Organisation : Quentin Deluermoz (Université Paris 13/Nord) et Anthony Glinoer (CRC, Université de Sherbrooke)

 

Tout au long du XIXe siècle, la France et l’Europe ont vécu au rythme des insurrections. Qu’ils aient été transformés en révolutions ou qu’ils aient été éteints, réprimés, trahis, les « événements » insurrectionnels ont modelé le rapport à l’histoire en train de s’écrire. A l’heure où se multiplient d’une part les travaux sur les « pouvoirs de la littérature » et d’autre part les études sur l’expérience et les déstabilisations induites par le « moment révolutionnaire », il convient de reprendre à nouveaux frais une double question dont les enjeux sont profonds : ce que l’insurrection, temps d’ouverture des possibles, espérés ou craints, fait à l’écriture ; parallèlement le rôle de la littérature, ses codes, ses topiques, son efficace propre, sa force d’évocation, sa capacité de synthèse dans le temps insurrectionnel. Existe-t-il au siècle des révolutions, qui est aussi celui de l’histoire, du sujet dit moderne, du sacre de l’écrivain et d’une mutation de fond de la culture écrite, un lien spécifique entre littérature et insurrection, de la révolution française à la première guerre mondiale ? C’est à cette question qu’entendent répondre ces deux journées d’études.

 

10 mai

8h30 Accueil

9h Introduction par Quentin Deluermoz et Anthony Glinoer

Ecritures et écrivains dans l’insurrection

Présidence : Jean-Claude Caron (Université de Clermont-Ferrand/IUF)

9h15 Haim Burstin (Université de Milan)

Le vécu de l’événement. Exemples d’écriture dans les insurrections parisiennes de 1789-1792.

10h Thomas Bouchet (Université de Bourgogne)

« Le moment ténébreux où deux nuées se mêlent » Ecrire l’instant initial de l’insurrection

10h45 – Pause

11h00 Sarah Mombert (ENS Lyon)

Le « sténographe de l’univers ». Le Mois d’Alexandre Dumas (1848-1850)

11h45 Sébastien Hallade (Université Paris 4/Sorbonne)

Morales littéraires et politiques dans / au temps de l’insurrection. Les romanciers journalistes et les insurrections sous la Deuxième République

12h30 – Dîner

Ecrire et faire vivre l’insurrection

Présidence : Alain Vaillant (Université Paris 10 / Ouest)

14h00 Stéphane Zékian (CNRS) et Claude Rétat (CNRS)

Insurrection / Révolte / Révolution. Louise Michel et l’écriture du changement d’ère

14h45 Deborah Xuereb (Université de Toronto)

Le journalisme communard au pluriel

15h30 – Pause

15h45 Laure Godineau (Université Paris 13/Nord)

« Elle n’est pas morte » : quand dire c’est faire. Ecrire et continuer la Commune de Paris dans les années 1880

16h30 – Discussion de la première journée

 

11 mai

Ecrire et faire vivre l’insurrection (suite)

Présidence : À déterminer

9h30 Éric Hazan (éditions La Fabrique)

Une insurrection en mouvement

10h15 Corinne Saminadayar-Perrin (Université Montpellier III)

Le peuple souverain : le 20 juin 1792 (Michelet, Dumas)

11h – Pause

11h15 Laura O’Brien (Trinity College Dublin)

Entre acteurs politiques et historiens: les auteurs des premières histoires de la Révolution de 1848

12h00 – Dîner

Insurrection et (r)évolution de l’écriture

Présidence : Dominique Kalifa (Université Paris 1 /Sorbonne)

13h30 Hervé Mazurel (Université d’Orléans)

Errances révolutionnaires et errance de l’écriture dans l’Europe des années 1820

14h15 Judith Lyon-Caen (EHESS)

Hippolyte Castille, écrire l’insurrection, inscrire le ralliement.

15h – Pause

15h15 Anthony Glinoer (CRC, Université de Sherbrooke)

Les Mystères du peuple : une histoire insurrectionnelle de la France

16h00 Alain Vaillant (Université Paris 10 / Ouest)

Révolution politique et anomie littéraire : notes sur les révolutions de 1830, 1848 et 1871

16h45 Discussion et bilan

17h30 Clôture des journées d’études

 

programme

 

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Rosie LD (4 mai 2013). Journées d’études – “Ecrire l’insurrec​tion / Écrire dans l’insurrec​tion au XIXe siècle” Le carnet de la liste socius. Consulté le 18 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/qxgc


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.