Parution – “Postcoloni​al studies: modes d’emploi”

Collectif Write Back (dir.), Postcolonial studies : modes d’emploi, Lyon, PUL, 2013, 513 p., ISBN : 978-2-7297-0857-3.

À travers la mise en avant de leurs sources plus ou moins reconnues (French Theory, Subaltern Studies de Delhi, traditions intellectuelles d’Afrique Noire, Cultural Studies, écrits anticoloniaux de Frantz Fanon, Chinua Achebe, Aimé Césaire,  Albert Memmi) et de leurs connexions avec d’autres champs de recherche  contemporains (Queer Studies, études francophones, Black Studies), les études postcoloniales sont apparues comme une sorte de laboratoire  expérimentant des perspectives pluridisciplinaires : étrangères à toute  orthodoxie, elles se placent à l’intersection de diverses  problématiques, politiques, linguistiques, ou encore identitaires, non  sans une certaine propension à faire retour sur leurs propres fondements théoriques. Le travail proposé ici, par sa dimension internationale et  polyphonique, participe à son tour d’un dépassement des étiquettes  nationales et académiques rigides : autant de « modes d’emploi » qui  invitent à de nouveaux usages des Postcolonial Studies, de nouvelles explorations esthétiques et intellectuelles, dans les champs de la littérature et du cinéma en particulier.

Le collectif Write Back (en référence à l’ouvrage fondateur de Bill Ashcroft, Gareth Griffiths et Helen Tiffin, The Empire Writes Back, 1989) rassemble les sept membres du laboratoire jeunes chercheurs « Littératures et études postcoloniales : les outils théoriques à  l’épreuve des textes », créé en 2007 à l’École normale supérieure de  Lyon : Florian Alix, Anne-Sophie Catalan, Claire Ducournau, Tina Harpin, Estelle Olivier, Myriam Suchet et Cyril Vettorato. Outre les  contributions des membres du collectif, le volume propose des articles  de chercheurs de divers horizons, en particulier la traduction inédite  d’un article de Graham Huggan et un texte inédit de Kathleen Gyssels.

 

Table des matières
Introduction -Collectif Write Back

Circulation et historicisation des concepts postcoloniaux

Approches historiographiques –Myriam Suchet

Un malentendu postcolonial ? Réception et débats dans le champ académique français autour des postcolonial studiesNicolas Bancel

De l’utilité des postcolonial studies en civilisation britannique : les archives missionnaires à l’épreuve des concepts postcoloniaux –Maud Michaud

Itinéraires intellectuels et méthodologiques en Grande-Bretagne : de l’imperial history aux postcolonial studies en passant par les French studiesBerny Sèbe

 

Pluralité théorique des postcolonial studies

Pluridisciplinarité, polémique et polyphonie –Florian Alix

Les trois Said –Guillaume Bridet

Les lectures africaines de Michel Foucault : essai d’analyse des fondements philosophiques du discours postcolonial –Léon-Marie Nkolo Ndjodo

Qu’est-ce que la postcolonialité ? Vers une définition pluraliste –Burleigh Hendrickson

 

Les aléas d’une réception culturelle

Circulation transnationale, usages et détournements des concepts postcoloniaux –Claire Ducournau & Cyril Vettorato

Qu’est-ce qu’un auteur beur ? –Kathryn Kleppinger

Transnationaliser la France ? Faire connaître les créations africaines et déconstruire le regard occidental : la revue AfriculturesLotte Arndt

Tourments identitaires belges au prisme de la pensée anticoloniale –Lisbeth Verstraete-Hansen

Une littérature postcoloniale d’extrême droite ? Réflexions sur un « braconnage » intellectuel –Sylvain Crépon

 

L’exotisme postcolonial par Graham Huggan

Présentation –Claire Ducournau

L’exotisme postcolonial : Salman Rushdie et le « Booker des Bookers » –Graham Huggan

 

Les concepts à l’épreuve des textes littéraires : Subalternité, identité, traduction

Littérature et postcolonial studies : allers-retours critiques –Tina Harpin

Subalternité et représentation aux Antilles : le devenir-subalterne de Marie Celat –Alessandro Corio

Espace et identité « nationale » au miroir de la théorie postcoloniale dans les récits de V.S. Naipaul et de David Albahari –Robert Rakocevic

Traduction de la littérature postcoloniale en Espagne : l’exemple de L’Amour, la fantasia d’Assia Djebar Nahed –Nadia Noureddine

 

Le cas des Littératures de l’océan Indien

Littératures india-océaniques et postcolonial studies –Estelle Olivier

Essentialisme stratégique ? Lectures postcoloniales et créolisation à travers Le Sari vert d’Ananda Devi (2009) –Valérie Magdelaine-Andrianjafitrimo

Comment parlent les subalternes ? Formes vernaculaires et processus de créolisation : le maloya de la Réunion –Carpanin Marimoutou

 

La réflexion théorique postcoloniale au cinéma

La place des arts visuels dans les postcolonial studiesAnne-Sophie Catalan

Stéréotypies et stéréotomies dans les fictions cinématographiques orientales postcoloniales –Annick Gendre

Le rôle de la mémoire et du trauma dans la création de citoyens-sujets minoritaires –Shailja Sharma

 

Du Black Atlantic à La Cohée du Lamentin par Kathleen Gyssels

Du Black Atlantic de Paul Gilroy à La Cohée du Lamentin d’Édouard Glissant : migration d’un concept et retour sur la pensée glissantienne (intertextes impensés et incréés) –Kathleen Gyssels

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Rosie LD (4 juin 2013). Parution – “Postcoloni​al studies: modes d’emploi” Le carnet de la liste socius. Consulté le 17 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/qxgt


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.