Parution – “On ne peut pas tout réduire à des stratégies​”

9782130581635

Nicolas Schapira, Dinah Ribard (dir.), On ne peut pas tout réduire à des stratégies

Paris: PUF, coll. “Les Littéraires”

2013, 208 pages

ISBN: 978-2-13-058163-5

20 euros

Présentation de l’éditeur

Ce livre rassemble des historiens, des sociologues et des spécialistes de la littérature qui explicitent la manière dont se nouent les rapports entre les écrits et la vie de leurs auteurs. Comment faire leur juste place à ces écrits et les interpréter dans l’analyse des parcours de ceux qui les ont composés, conservés ou publiés ? Les réponses sont ici présentées en reprenant des cas concrets de recherche : on rencontrera des écrivains patentés des époques moderne et contemporaine, mais également des jésuites rédigeant des lettres pour partir aux Indes, des fanatiques religieux, des littérateurs qui font aussi une carrière militaire sous la Révolution, des juristes du temps de Louis XIV, un petit noble tenant journal, un secrétaire auteur, un prince factieux écrivant des manifestes.

Table des matières

Dinah Ribard et Nicolas Schapira, Introduction
Pascale Girard, « “J’y pense même en mangeant.” Peut-on lire des stratégies dans lesIndipetae des jésuites d’Espagne et de Sardaigne du XVIIe siècle ? »
Jean-Luc Chappey, « Nouveaux regards sur les “girouettes”… écritures et stratégies intellectuelles en Révolution »
Dinah Ribard, « La création des chaires de droit français (1679). Stratégies, événement et histoire sociale »
Christian Jouhaud, « L’action rendue visible comme stratégie par son écriture. Marie Du Bois et la maison du Poirier (1649) »
Bérengère Parmentier, « Les moyens et les fins : quelques remarques sur les connotations de la notion de stratégie. Autour du cas de François Davant »
Nicolas Schapira, « Trajectoire d’auteur, trajectoire de secrétaire. Livre et stratégie dans la société du XVIIe siècle »
Héloïse Hermant, « Campagnes épistolaires et négociation politique : l’imparable “stratégie” d’ascension politico-sociale de don Juan José de Austria ? »
Gisèle Sapiro, « Stratégies d’écriture et responsabilité auctoriale »
Alain Viala, « Postface : Des stratégies dans les Lettres »
Dinah Ribard est maître de conférences à l’EHESS.
Nicolas Schapira est maître de conférences en histoire moderne à l’Université Paris-Est.
Ils ont publié L’Histoire par le livre, XVIIe-XXe siècle (Revue de synthèse, 1-2/2007) et avec Christian Jouhaud, Histoire Littérature Témoignage. Écrire les malheurs du temps(Gallimard, 2009). Dinah Ribard a publié avec Judith Lyon-Caen L’Historien et la littérature (La Découverte, 2010).


Citer ce billet
Rosie LD (2013, 6 juillet). Parution – “On ne peut pas tout réduire à des stratégies​” Le carnet de la liste socius. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qxha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.