Appel à contributions – “Paris et son capital imaginaire”

Paris et son capital imaginaire: les débuts du capitalisme et la modernité en France (du dix-septième au dix-neuvième siècle)

 

Appel à contributions

 

Dans la chronologie des événements investis d’une puissante charge symbolique qui ont jalonné la Révolution, le déplacement de la capitale de Versailles à Paris, immédiatement après les journées révolutionnaires du 5 et 6 octobre 1789, a précédé l’exécution du ‘citoyen Louis Capet’ de plus de 3 ans. Bien que la décapitation du roi soit devenue une image plus vive dans la rhétorique de la souveraineté populaire, elle n’a servie que de coda au recentrement des institutions politiques françaises sur le plus grand centre de population du pays. L’émergence de Paris en tant que capitale politique a été parmi les plus grandes réorganisations de la Révolution. Mais la force de ce déplacement géographique était connexe à des changements dans les modalités d’accumulation économique et de valorisation d’objets et les programmes esthétiques qui y étaient associés. L’histoire de Paris en tant que ville capitale est inextricable non seulement de la politique mais de l’histoire du capitalisme et du développement économique français, ainsi que des représentations et imaginations de ces relations économiques et politiques par ses citoyens.

Ce numéro spéciale de la revue L’Esprit créateur (Johns Hopkins University Press, http://espritcreateur.umn.edu), dont la publication est prévue pour l’automne 2015, propose une nouvelle interrogation de l’histoire et la représentation de la capitale française comme centre économique dans la ‘modernité’, dont la définition ici sera celle d’une culture dominée par les institutions du marché, et dans la période du dix-septième au dix-neuvième siècle. Nous sommes de l’avis que cette interrogation est particulièrement opportune étant donné l’intérêt renouvelé pour des questions liées au capital et au capitalisme; à la richesse, à la pauvreté, et à l’inégalité; à la pollution de l’environnement et aux autres conséquences négatives du développement économique.

Des siècles avant que Walter Benjamin ait célébré Paris comme la “capitale du dix-neuvième siècle,” Rousseau l’avait déjà appelé “la ville du monde où les fortunes sont les plus inégales” dans Julie, ou la nouvelle Héloïse. Puisque notre numéro propose d’interroger ce sujet et d’autres spécificités de Paris comme lieu et symbole du capitalisme dans la modernité, nous invitons surtout des contributions qui mettent en question l’idée que c’est le Paris du dix-neuvième siècle qui doit attirer notre attention particulière.

Le numéro reflétera la complexité historique qui a façonné l’émergence et l’héǵemonie du capitalisme de marché et de Paris en tant que ville capitale, et présentera également une grande diversité d’approches théoriques et méthodologiques.

Nous nous intéressons à des contributions dans les domaines suivants:

 

la géographie de Paris et la symbolique du pouvoir;

les formes et les pressions exercées par le capitalisme à ses débuts; ou le développement capitaliste, ses bénéfices et bénéficaires, ses coûts en termes d’inégalités, d’exclusion, ou de pollution et autres externalités négatives;

les liens ou conflits entre le rôle symbolique de Paris en tant que capitale esthétique et sa signifiance économique et politique dans la modernité;

les représentations de la foule parisienne, des groupes et des masses de travailleurs;

la fascination exercée par les objets de consommation;

les relations économiques et l’échange entre Paris et les colonies françaises pendant cette période;

des interventions théoriques qui s’adressent à ces thèmes dans leur contexte historique.

 

Les propositions d’articles d’environ 750 mots (en français ou en anglais), accompagnées d’une brève biographie, pourront nous être envoyées aux adresses suivantes: abilling@macalester.edu et cherbuli@umn.edu avant le 30 août 2014. La date limite pour la remise des articles est le 10 juin, 2015.

 

Andrew Billing, Assistant Professor, Macalester College.

Juliette Cherbuliez, Associate Professor, University of Minnesota.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.