Parution « La bande dessinée : quelle lecture, quelle culture ? »

Chers collègues,
L’ouvrage La Bande dessinée : quelle lecture, quelle culture ? est disponible aux éditions de la Bibliothèque Publique d’Information du Centre Georges Pompidou en Open Access sur la plateforme Open Edition Books. Accueillant des articles signés Sylvain Aquatias, Xavier Guilbert, Éric Maigret et de moi-même (directeur d’ouvrage), il exploite la vaste enquête se focalisant sur la lecture de bandes dessinées diligentée par le Ministère de la Culture et la BPI afin de poser nombre de questions.
  • Comment penser les pratiques de lecture au regard de la bande dessinée
  • Quel modèle pour la transmission du goût d’un art encore méconnu ?
  • Comment achat, emprunt et nouveaux modes de diffusion du livre se combinent-ils dans le cas de la bande dessinée ?
  • Nos traditionnelles hiérarchies culturelles ne sont-elles pas caduques au regard de la bande dessinée ?
  • Quelles médiations pour un art qui est encore largement ignoré par nos traditionnels relais culturels ?
  • N’assistons-nous pas à l’émergence d’une nouvelle culture de l’image ?
Nous espérons apporter des éléments de réponse à travers un ouvrage disponible ici : https://books.openedition.org/bibpompidou/1671
Benoît Berthou
Université Paris 13, membre du LABSIC

La bande dessinée ne constitue-t-elle pas une véritable énigme ? Longtemps considérée comme un « art populaire », elle s’est imposée auprès de nouveaux publics à travers des formes et des genres issus de la littérature ou de l’essai. Longtemps connue à travers un mode de création et de publication (l’album « franco-belge » en couleur), sa popularité a crû à travers d’autres formats et une ouverture culturelle qui fait figure d’exception au sein du monde du livre. Rédigé par des spécialistes des pratiques culturelles et de la bande dessinée, le présent ouvrage entend résoudre ces énigmes. Il s’appuie sur la première étude statistique de fond sur les lecteurs de bande dessinée commanditée en 2011 par la Bpi et le DEPS. À travers l’analyse de ses transmissions, circulations et prescriptions, des profils de ses lecteurs et de leurs rapports avec d’autres modes d’expression, il permet de cerner la place qu’occupe la bande dessinée au sein de notre culture et montrer en quoi elle éclaire d’un jour nouveau notre paysage médiatique contemporain.

 

Table des matières

La lecture de bandes dessinées : quelle étude ?

Benoît Berthou et Jean-Philippe Martin

1.Une lecture placée sous le signe du malentendu ?

2.La bande dessinée : un objet d’étude négligé ?

3.La bande dessinée : quelles investigations

 

I. Profils de lecteurs, profils de lectures

Christophe Evans

1.Extension du domaine de la bande dessinée et recul des pratiques de lecture

2.Profils de lecteurs : le poids des variables traditionnelles

  • Âge et génération : les trois temps de la lecture de bandes dessinées
  • Volume, régularité de lecture et attachement à la pratique en fonction de l’âge
  • Effets d’âge et de génération sur la sous-population des lecteurs de bandes dessinées
  • Hommes et femmes face à la BD : permanences et changements
  • Le roman graphique : une catégorie féminine ?
  • L’influence du niveau de diplôme et de la profession

3. Profils de lectures

  • La lecture de bandes dessinées dans l’ordre des lectures : éclectisme et proximité avec le livre
  • Taux de lecture des différents genres de BD
  • Taux de lecture des différents genres selon l’âge
  • Estimation des « parts de lecture » des différents genres
  • Estimation des « parts de lecture » des différents genres selon l’âge

 

Le goût de la bande dessinée : acquisitions, transmissions, renforcements et abandons

Sylvain Aquatias

1. De l’acquisition du goût à son renforcement ou à sa perte…

2. Modalités de la transmission familiale

3. Lecture de bandes dessinées et transmission aux enfants

4. D’autres instances de sensibilisation à la bande dessinée…

5. Motifs d’arrêt de la lecture : conceptions adolescentes, temporalités de vie et manque de variété des lectures

6. Des effets de renforcement : les sociabilités, la situation professionnelle et le goût pour la lecture

7. Les variables des goûts spécifiques

8. Conclusion

 

Circulations de la bande dessinée : achat, emprunt, collection

Xavier Guilbert

1. La propriété de bandes dessinées

2. Une théorie des genres ?

3. La frontière numérique

4. Une tentative de cartographie

5. Données disponibles

6. Profils de lecteurs

7. Non-acheteurs et non-possesseurs

8. Conclusion

 

La bande dessinée dans le régime du divertissement : reconnaissance et banalisation d’une culture

Éric Maigret

1. La montée du régime du divertissement

2. L’appropriation par les milieux supérieurs et les effets néo-distinctifs

3. La bande dessinée demeure un média de masse

4. Appréhender les multiples dimensions d’un régime post-légitimiste

 

V. La notion et les pratiques de médiation en question. Le cas de la bande dessinée

Benoît Berthou

1. Se « débrouiller seul » : une condition de lecteur ?

  • Les « médiateurs » : au-delà du « conseil »
  • Quel rôle pour libraires et bibliothécaires ?
  • La bibliothèque : repenser la médiation

2. La prescription : autorité ou sociabilité ?

  • Le numérique : espace critique ?
  • Le numérique : quelle sociabilité littéraire ?
  • Le partage : au-delà des supports

3. Médiation et événements : festivals et dédicaces

  • Les festivals : quels publics ?
  • La dédicace : diversité de la bande dessinée ?

 

VI. La bande dessinée : quelle culture de l’image ?

Benoît Berthou

 1. L’image : une communauté de pratiques culturelles ?

  • Un art au service de l’image ?
  • L’image : une logique de « cumul »

2. L’image de bande dessinée : un nouveau paradigme médiatique ?

  • Imprimé et écran : quelles complémentarités ?
  • Bande dessinée et « nouveaux écrans »

3. Images hors du livre

  • Le média : une réalité ?
  • L’adaptation : une pratique structurante

4. Personnage et narration : pour une autre approche de la « transfiction »

  • « Transfictionnalité » et « sérialité » : des approches à préciser ?
  • Culture de masse ou culture d’adolescence ?

5. Le dessin : impensé de l’image

  • La bande dessinée : un mode d’expression qui fait sens
  • Le dessin en partage

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.