Journée d’étude sur la biographie d’écrivain

Bonjour,

 

Ci-joint l’annonce d’une journée d’étude qui aura lieu à l’Université McGill le 7 mai prochain. Merci de bien vouloir diffuser l’information.

Programme

 

Bien cordialement,

 

Michel Biron

Département de langue et littérature françaises

Pavillon des Arts, bureau W-130B

Université McGill

853, rue Sherbrooke ouest

Montréal (Qc) H3A 0G5

Téléphone : 514-398-4400 (094952)

Télécopieur : 514-398-8557

 

 

Journée d’étude sur la biographie d’écrivain

 

Jeudi, 7 mai 2015

Université McGill, Département de langue et littérature françaises, salle Arts 160

Si de nombreux théoriciens ont formulé depuis longtemps des jugements sévères à l’endroit du genre biographique, la pratique amène toutefois des chercheurs de tous horizons à considérer les choses de façon moins péremptoire. La biographie d’écrivain, pour des raisons diverses qu’il s’agira d’examiner durant cette journée d’étude, demeure malgré tout une forme de connaissance privilégiée et connaît un plein essor depuis une quinzaine d’années dans la critique; elle semble constituer un lieu de prédilection pour saisir les liens complexes entre ce qu’il est convenu d’appeler la vie et l’œuvre d’un auteur, mais aussi de façon plus large les liens entre l’individuel et le social, le subjectif et l’objectif, le conscient et l’inconscient, la parole singulière et la doxa, l’exception et la norme, le privé et le public, le déterminé et l’indéterminé, etc. Aussi le retour du biographique semble-t-il mettre à mal dans notre postmodernité le dogme de la « mort de l’auteur » qui a prévalu au cours de l’âge d’or de la nouvelle critique, ce qui méritera examen.

Les présentations ne viseront pas à étudier l’évolution historique de la biographie mais à réfléchir, à partir d’exemples variés, à la fonction heuristique de la biographie dans le contexte actuel des études littéraires et des sciences sociales et humaines. Chaque participant sera ainsi invité à s’interroger sur les fondements critiques de la biographie telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui : en n’insistant pas sur les détails de la vie d’un auteur particulier mais en questionnant ce que le genre « biographie » produit comme mode de connaissance par rapport à d’autres approches critiques.
Comité organisateur : Michel Biron (Université McGill), Paul Aron (Université libre de Bruxelles) et Jean-Pierre Bertrand (Université de Liège)

 

 

Horaire de la journée

 

Avant-midi 

8h45 : Accueil des participants (Salle Arts 160)

9h00 : Jean-Pierre Bertrand (Université de Liège) : « Considérations sur l’invention d’un genre »

9h50 : Marina Girardin (Université du Québec à Montréal) : « La mort écrite de Flaubert. Réflexion sur la nécrologie d’écrivain »

10h40 : pause

10h50 : Andrée Lévesque (Université McGill) : « Clio biographe: Éva Circé-Côté, une femme de lettres ressuscitée par l’histoire »

11h40 : Michel Biron (Université McGill) : « De Saint-Denys Garneau : une vie sans événements »

 

 

Après-midi

14h00 : Paul Aron (Université libre de Bruxelles, FNRS) : « Edmond Picard: les leçons d’une biographie »

14h50 : Benoît Peeters (écrivain, critique, directeur des Impressions Nouvelles) : « Jacques Derrida : l’archive et le secret »

 

Table ronde : 16h00-17h30

Animatrice :       Élisabeth Nardout-Lafarge (Université de Montréal)

Participants :     Marie-Andrée Lamontagne (biographe d’Anne Hébert)

Pierre Nepveu (biographe de Gaston Miron)

François Ricard (biographe de Gabrielle Roy)

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.