Colloque étudiant sur la chanson francophone

Appel de communications

Colloque étudiant
La chanson francophone contemporaine et engagée
17 et 18 mars 2005
UQAM

Qu’elle soit expression artistique, positionnement politique ou simplement produit de divertissement, la chanson occupe une place prépondérante dans nos espaces culturels (radio, cinéma, télévision, Internet, spectacles, publicité…). Or, après la chanson populaire des années 1980, dont la diffusion était largement soumise à la logique commerciale, on note une recrudescence de l’idée d’engagement artistique (à laquelle la démocratisation des technologies de numérisation ne semble pas étrangère).

Un débat dans les pages du Devoir au printemps dernier a montré que l’on ne s’entendait ni sur la définition de la chanson engagée ni sur son pouvoir social. Si certains remarquent le retour d’un discours sur le pays comme projet collectif, et d’autres applaudissent le renouvellement du langage musical dont témoigne la rencontre du folklore et de la modernité, d’autres encore refusent de reconnaître, dans ces manifestations, autre chose que des messages issus de l’air du temps où les effets de style font office de contenu.

Favorisant une approche multidisciplinaire, le colloque, La chanson francophone contemporaine et engagée, se propose d’examiner les objectifs, les modalités et les formes de ce nouvel engagement. Les communications porteront sur des oeuvres, des artistes, des regroupements d’artistes ou des réseaux de diffusion et/ou de distribution, et s’intéresseront tant à la musique qu’au texte, au paratexte ou à l’institution. Suivant une approche musicologique, littéraire, linguistique ou sociologique, elles analyseront aussi bien les aspects formels que thématiques, rhétoriques ou performatifs de la chanson, autant d’aspects qui déterminent le rôle social de cette pratique culturelle et de ses producteurs. Les communications traiteront, par exemple, du discours et de la langue de ces chansons, de l’hybridation des genres musicaux, des techniques d’écriture ou de mise en musique, des divers médiums de production, de diffusion ou de distribution, ou encore des liens tissés par la chanson entre les divers ensembles et niveaux culturels.

Le colloque est ouvert aux étudiants de deuxième et troisième cycles. Les communications, en français, devront durer une vingtaine de minutes (environ 9-10 pages à double interligne) et seront suivies d’une période de discussion d’une dizaine de minutes. Les propositions de communications (un résumé d’environ 250 mots) devront être accompagnées de vos coordonnées personnelles (nom, prénom, adresse postale et électronique, numéro de téléphone, nom de l’université et du département d’attache), et soumises avant le 08 octobre 2004 à Lise Bizzoni et Dany Saint-Laurent, CRILCQ-Antenne UQAM, Université du Québec à Montréal, Local J-4250, Case postale 8888, succ. Centre-Ville, Montréal (Qc), H3C 3P8, Téléphone : (514) 987-3000 poste 2237, Télécopieur : (514) 987-8218, Courriel : crilcq@uqam.ca


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.