Symposium – « Repenser le réalisme »

IIe Symposium international de sociocritique. « Repenser le réalisme »

Il n’y a pas un réalisme mais des réalismes, variant selon les âges et les lieux. Et s’il existe bien des effets de réalité, ils sont créés par les interactions mêmes des textes avec l’imaginaire social. C’est dans cette perspective que le IIe Symposium international de sociocritique engage à «Repenser le réalisme». Il s’agira de proposer une relecture critique des travaux sur le réalisme à partir des hypothèses nodales de la sociocritique.

La sociocritique envisage le texte littéraire (et tout autre dispositif langagier producteur de sens) dans ses interactions avec la semiosis sociale, c’est-à-dire les savoirs, les représentations, les images, les façons de parler, les discours, les multiples voix et langages par lesquels une société, dans une situation sociohistorique précise, se représente ce qu’elle est, ce qu’elle a été et ce qu’elle pourrait devenir (voir le Manifeste du CRIST).

Les travaux présentés au IIe Symposium international de sociocritique examineront la manière dont les œuvres incorporent et transforment ce qu’elles empruntent à cet imaginaire social. Ils mettront en valeur l’historicité, la socialité, les mutations et la variabilité des réalismes. Ilsproposeront des réflexions portant sur des corpus variés, allant du Moyen Âge à l’époque actuelle. Ils s’ouvriront aussi à des œuvres aux origines géoculturelles diverses. Loin de se limiter au roman, ils mettront en exergue la pluralité générique et esthétique des œuvres considérées. Ils feront ressortir la variété des réalismes, qui s’exprime entre autres dans des expressions telles «réalisme magique», «réalisme merveilleux», «réalisme symboliste», etc. Enfin la programmation accueillera également des contributions qui relèvent de l’ethnocritique des textes, approche avec laquelle la sociocritique entretient un dialogue fructueux depuis quelques années.

Le IIe Symposium sera le pivot d’une série d’activités scientifiques et culturelles qui courront sur l’année universitaire 2015-2016 (voir les Activités).

Comité d’organisation
•Claudia Bouliane (Université du Québec à Montréal)
•Jean-François Chassay (Université du Québec à Montréal)
•Elaine Després (Université de Montréal)
•Djemaa Maazouzi (Collège Dawson)
•Olivier Parenteau (Cégep de Saint-Laurent)
•Pierre Popovic (Université de Montréal)
•Geneviève Sicotte (Université Concordia)
•Bernabé Wesley (Université de Montréal)

Programme

Mercredi, 9 décembre 2015

Carrefour des arts et des sciences de l’Université de Montréal
Salle multifonctionnelle C-3061

18h00 : Accueil
18h15 : Geneviève Lafrance (Université du Québec à Montréal), Mot de bienvenue et présentation du Symposium
18h30 : Francis Gingras (Université de Montréal), Grande conférence d’ouverture : « Fabuler et dire vrai : les réalismes et l’histoire des genres narratifs »
19h30 : Vin d’honneur (C-2081 / C-2083)

 Jeudi, 10 décembre 2015

Carrefour des arts et des sciences de l’Université de Montréal
Salle multifonctionnelle C-3061

9h00 : Accueil des participants

SÉANCE 1 – MILIEUX ET PERSONNAGES

Présidence : Nicolas Xanthos (Université du Québec à Chicoutimi)
9h30 : Marie Scarpa (CREM/Université de Lorraine), « Ethnocritique du personnage en régime réaliste »
9h50 : Michel Fournier (Université d’Ottawa), « Le réalisme du roman graphique : étude de la série Paul de Michel Rabagliati »
10h10 : Discussion
10h20 : Pause
10h30 : Craig Moyes (King’s College London), « Pour une lecture sociocritique du Roman bourgeois de Furetière »
10h50 : Joël Castonguay-Bélanger (University of British Columbia), « Le pied de Fanchette et les mains d’Emma Bovary »
11h10 : Discussion
11h20 : Pause

SÉANCE 2 – DU TRADUIRE ET DE LA TRADUCTION

Présidence : Sherry Simon (Université Concordia)
11h40 : Patrick Maurus (INALCO, Paris), « Traduction ou traduire : les outils de la sociocritique au risque de la lecture-écriture »
12h00 : Bertrand Gervais (Université du Québec à Montréal), « Dépasser les limites : imaginer la traduction avec Harry Mathews »
12h20 : Discussion
12h30 : Déjeuner (resto-pub La Brunante  – Pavillon Jean-Brillant, Université de Montréal, 3200, rue Jean-Brillant, Local B-2326)

SÉANCE 3 – HISTOIRE, GUERRE, MÉMOIRE

Présidence : Jean-François Hamel (Université du Québec à Montréal)
14h00 : Michaël Rinn (Université de Bretagne occidentale), « Fiction, chronique, historique, passage (Les Dépossédésde Steve Sem-Sandberg) »
14h20 : Djemaa Maazouzi (Université Charles-de-Gaulle/Lille III), « “Nous baignons dans la langue et quelqu’un a chié dedans” : L’Art français de la guerre d’Alexis Jenni »
14h40 : Régine Robin (Université du Québec à Montréal), « Fragmentation, discontinuité, mémoire et réalité dans l’œuvre de Patrick Modiano »
15h00 : Discussion
15h15 : Pause

SÉANCE 4 – LA CAPTATION DES FORMES ET DES LANGAGES

Présidence : Catherine Leclerc (Université McGill)
15h35 : Sophie Ménard (CREM/Université de Lorraine/UQAM), « Bricolage générique : La Classe de neige d’Emmanuel Carrère »
15h55 : Rainier Grutman (Université d’Ottawa), « Le roman réaliste comme lit de Procuste »
16h15 : Discussion

Vendredi, 11 décembre 2015

Carrefour des arts et des sciences de l’Université de Montréal
Salle multifonctionnelle C-3061

9h00 : Accueil des participants

SÉANCE 5 – PHILOLOGIE, PHILOSOPHIE

Présidence : Éric Méchoulan (Université de Montréal)
9h30 : Judith Sribnai (Université du Québec à Montréal), « Là “où brille la rare vraisemblance” : les réalismes de Gassendi »
9h50 : Isabelle Arseneau (Université McGill), « Anatomie d’un courant. Les philologues et le réalisme littéraire »
10h10 : Discussion
10h20 : Pause

SÉANCE 6 – CHANSONS ET POÈMES

Présidence : Andrea Oberhuber (Université de Montréal)
10h40 : Olivier Parenteau (Cégep de Saint-Laurent), « “Des obus explosent à la radio”; “Parachute flares drift in the burn time/of dream” : la guerre d’Irak dans la poésie québécoise et américaine »
11h00 : Denis Saint-Amand (Université de Liège et Université de Namur), « Rimbaud aux frontières du réel »
11h20 : Isabelle Tournier (Université de Paris VIII/Vincennes), « C’est ça qui est triste : sociocritique de la chanson réaliste »
11h40 : Discussion
12h00 : Déjeuner (resto-pub La Brunante  – Pavillon Jean-Brillant, Université de Montréal, 3200, rue Jean-Brillant, Local B-2326)

SÉANCE 7 – PAYSAGES NATURELS ET SONORES

Présidence : Michel Pierssens (Université de Montréal)
13h30 : Hélène Amrit (Université de Limoges), « L’autofiction : réalité augmentée ou vérité? »
13h50 : Bernabé Wesley (Université de Montréal/Université de Montpellier III), « La dimension sonore du roman moderne et contemporain »
14h10 : Discussion
14h20 : Pause

SÉANCE 8 – TERREUR ET TOTALITARISME

Présidence : Geneviève Lafrance (Université du Québec à Montréal)
14h40 : Geneviève Boucher (Université d’Ottawa), « L’imaginaire du sublime dans la chanson et la poésie patriotique de la Terreur »
15h00 : Marc Angenot (Université McGill), « L’art du portrait : portraits croisés de Robespierre et de Staline »
15h20 : Discussion

Samedi, 12 décembre 2015

Carrefour des arts et des sciences de l’Université de Montréal
Salle multifonctionnelle C-3061

9h00 : Accueil des participants

SÉANCE 9 – LITTÉRATURE, MAGIE, SURNATURALITÉ ET SAVOIRS

Présidence : Geneviève Sicotte (Université Concordia)
9h30 : Elaine Després (Université de Montréal), « De la nécessité du pseudo-réalisme en science-fiction : l’exemple d’Élisabeth Vonarburg »
9h50 : Christiane Ndiaye (Université de Montréal), « Le réalisme socialiste de Jacques-Stéphen Alexis : que faire du surnaturel ? »
10h10 : Discussion
10h20 : Pause
10h30 : Marie-Christine Vinson (CREM/Université de Lorraine), « Ethnocritique d’une nouvelle de Maupassant : “En mer” (1883) »
10h50 : Jean-François Chassay (Université du Québec à Montréal), « Une affaire de perception : dédoublement et monstruosité »
11h10 : Discussion
11h20 : Pause

SÉANCE 10 – PUNK ET GROTESQUE CHEZ DESPENTES

Présidence : Sylvano Santini (Université du Québec à Montréal)
11h40 : Sylvain David (Université Concordia), « L’écriture du punk rock chez P. Eudeline et V. Despentes »
12h00 : Véronique Cnockaert (Université du Québec à Montréal), « Le réalisme grotesque et le monde à l’envers dansBaise-moi de Virginie Despentes »
12h20 : Discussion
12h30 : Déjeuner (resto-pub La Brunante  – Pavillon Jean-Brillant, Université de Montréal, 3200, rue Jean-Brillant, Local B-2326)

SÉANCE 11 – IL Y A ENQUÊTE ET ENQUÊTES

Présidence : David Bélanger (Université du Québec à Montréal)
14h00 : Jean-Marie Privat (CREM/Université de Lorraine), « Ethnocritique du roman policier (Agatha Christie, La mystérieuse affaire de Styles) »
14h20 : Dominique Viart (Université de Paris Ouest Nanterre La Défense/Paris X), « Les littératures de terrain. Enquêtes, investigations et dispositifs cognitifs en littérature française contemporaine »
14h40 : Discussion
14h50 : Pause

SÉANCE 12 – PHÉNOMÈNES SOCIAUX ET D’ÉPOQUE

Présidence : Vicky Pelletier (Cégep de Lanaudière à L’Assomption)
15h10 : Pierre Popovic (Université de Montréal), « Le chômage dans l’imaginaire social français contemporain »,
15h30 : Claudia Bouliane (Université du Québec à Montréal), « Excursion touristique en terres néoromanesques »
15h50 : Anne-Hélène Dupont (Université McGill), « La fête vue par les dictionnaires : exploration du champ sémantique du mot “fête” sous la IIIe République »
16h10 : Discussion
16h25 : Mot de clôture par Pierre Popovic
21h00 : Banquet

http://www.symposiumsociocritique.ca/programme/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.