Journée d’études – “Bases de données et outils numériques : des révélateurs de l’imprimé et du littéraire”

Bonjour,
Vous trouverez ci-dessous tous les détails de la journée d’études organisée
par l’Association québécoise pour l’étude de l’imprimé (AQÉI) et le Groupe de
recherche sur les médiations littéraires et les institutions (GREMLIN).

Bien cordialement,
Stéphanie Bernier

Journée d’études
« Bases de données et outils numériques : des révélateurs de l’imprimé et du
littéraire »
Organisée par Marie-Claude Felton (AQÉI) et Anthony Glinoer (GREMLIN)
Le jeudi 26 mai 2016, Université du Québec à Montréal
Local RM-150 (pavillon des Sciences de la gestion, 315 Sainte-Catherine E.)

Problématique

De nombreuses recherches en histoire du livre et de l’imprimé ainsi qu’en
histoire et en sociologie du littéraire se sont converties il y a une
vingtaine d’années à la collecte et à l’organisation de données
(biographiques, bibliographiques, contextuelles, textuelles). L’histoire de la
presse et celle de l’édition, notamment, ont grandement profité des travaux
qui se sont adossés sur de vastes banques de données (Le livre et l’imprimé au
Canada, La vie littéraire au Québec, Histoire de l’édition littéraire au
Québec). Avec les années, les moyens technologiques pour poursuivre
l’utilisation et rendre accessible les données recueillies se sont développés.
Par exemple, le GRÉLQ de l’Université de Sherbrooke a mis ses bases de données
en ligne et l’Université Laval a rassemblé sur des serveurs les archives
numériques de projets de recherche passés et présents. Utilisés comme sources
documentaires et comme matériau statistiques, les banques de données et les
outils informatiques ont peu ou pas été étudiés en tant que tels : que nous
disent-ils des enjeux soulevés par chaque projet de recherche ? Quelles
lectures des événements, des textes, des trajectoires individuelles et de
groupe proposent-ils, voire forcent-ils ? Qu’apportent les nouveaux moyens
d’interrogation des bases de données et de représentation graphique des
résultats ? Telles seront quelques-unes des questions qui seront soumises à la
sagacité des participants à cette journée co-organisée par le Gremlin et
l’AQÉI.
Chaque participant sera invité à présenter les outils qu’il a contribué à
fabriquer et à faire un retour réflexif sur l’expérience d’élaboration,
d’encodage, de transformation et de valorisation des outils informatiques
dédiés à la recherche sur l’imprimé et le littéraire.

Pour consulter le programme, suivre ce lien:

http://www.aqei.etudedelimprime.com/evenements/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.