Appel à communication – « Literature, Translation, and Mediation by and for Children: Gender, Diversity, and Stereotype »

Literature, Translation, and Mediation by and for Children: Gender, Diversity, and Stereotype

Université de Bologne, Campus de Forlì, 25-26-27 octobre 2017

English version below

Ce colloque international est organisé par MeTRa (lien: http://metra.dipintra.it/), Centro Studi interdisciplinari sulla Mediazione e la Traduzione a opera di e per ragazze/i (Centre d’Études Interdisciplinaires sur la Médiation et la Traduction par et pour la jeunesse).

Le Centre MeTRa s’intéresse à plusieurs domaines de recherche, qui vont des problématiques linguistiques, pédagogiques et interculturelles liées à la traduction de textes pour de jeunes lectrices/lecteurs et spectatrices/spectateurs, à la réflexion critique sur le Child Language Brokering. Cette discipline analyse la médiation linguistique et culturelle assurée par des enfants qui assument le rôle d’interprètes dans les familles immigrées ou appartenant à des minorités ethno-linguistiques. Les études de genre représentent un troisième axe de recherche fondamental du Centre, notamment en ce qui concerne la réflexion critique sur les modèles, les rôles et les identités de genre dans le domaine de la littérature d’enfance et de jeunesse, de sa traduction et du Child Language Brokering.

La littérature pour la jeunesse joue un rôle fondamental dans la transmission de modèles, de valeurs et de rôles culturels et sociaux. Les différences et les modèles de genre constituent, en effet, un aspect fondamental de nos sociétés, et la manière dont ils sont représentés influe sur l’évolution des identités des nouvelles générations. Dans un monde globalisé où la diversité tend à se banaliser en se confondant avec les stéréotypes, ce colloque vise à réfléchir sur le rôle de l’écriture et de la création littéraire dans le panorama de l’édition internationale, afin d’en étudier les tendances actuelles ainsi que les développements souhaitables, dans une perspective d’ouverture et de soutenabilité sociale. Les textes littéraires pourront également être analysés selon une approche traductologique, afin de saisir les modalités de la transmission d’une langue-culture à une autre langue-culture des diversités, des rôles et des stéréotypes, en fonction de plusieurs facteurs, non seulement linguistiques.

Mais le thème des représentations des genres dans les textes pour enfants (dans une perspective sémiotique), avec leurs stéréotypes et leurs diversités, n’intéresse pas que le seul domaine littéraire. Seront également bienvenues les analyses, comparées ou non, concernant les discours sur et pour l’enfance et la jeunesse issus des réseaux sociaux et des textes audiovisuels, pédagogiques et publicitaires.

Même dans le cadre du Child Language Brokering, cette pratique complexe qui implique non seulement la dimension linguistique et culturelle mais aussi les dynamiques socio-familières et psycho-cognitives des jeunes médiatrices et médiateurs, les rôles, les stéréotypes et les anti-stéréotypes de genre jouent un rôle fondamental. Dans ce domaine, à côté du thème charnière du genre, on acceptera des réflexions concernant les façons dont le CLB peut multiplier ou, à l’inverse, réduire les diversités, par exemple, d’une part, en subvertissant les rôles parents-enfants, le stéréotype de l’enfance en tant que moment de la légèreté, ou encore les praxis d’enseignement mono-linguistiques traditionnelles ; de l’autre, en contribuant de façon involontaire, étant donné la nature invisible de ce phénomène, à cacher l’altérité (linguistique, culturelle et sociale…) des familles dans lesquelles les jeunes médiateurs et les jeunes médiatrices grandissent.

Les propositions, dont on appréciera l’approche interdisciplinaire, peuvent s’articuler autour de l’un des axes suivants (ces axes sont donnés à titre indicatif et non restrictif) :

  • Les modèles, les rôles et les identités de genre dans la littérature d’enfance et de jeunesse.
  • L’immigration/la diversité/le multiculturalisme dans la littérature d’enfance et de jeunesse.
  • Les modèles de genre transmis dans le paratexte de la littérature d’enfance et de jeunesse.
  • Le problème du destinataire dans le paratexte : écriture auctoriale et éditoriale.
  • Le renversement des stéréotypes de genre dans la littérature d’enfance et de jeunesse.
  • Les représentations littéraires des nouvelles formes de parentalité et des familles LGBT.
  • La visibilité, la représentation et la traduction de personnages LGBT dans la littérature d’enfance et de jeunesse.
  • Les éditeurs engagés dans la diffusion et la traduction de la littérature d’enfance et de jeunesse sans stéréotypes.
  • Les nouveaux parcours littéraires et éducatifs promouvant le respect et l’inclusion afin de dépasser les stéréotypes liés à la médiatisation de « l’idéologie du gender ».
  • La traduction littéraire d’enfance et de jeunesse et les problématiques liées au sexisme linguistique.
  • Traduire la diversité, l’immigration, le multiculturalisme dans la littérature d’enfance et de jeunesse.
  • Les stéréotypes liés à la traduction de la littérature d’enfance et de jeunesse : qui traduit et comment il/elle devrait traduire, pour quel public. Évolution des modèles et des théories.
  • Les espaces de communication virtuelle en tant que nouvelles formes d’auto-conscience, résistance et éducation contre le discours sexiste, misogyne, raciste, omophobe et transphobe.
  • L’audiovisuel pour l’enfance et la jeunesse : difficultés dans la traduction des thématiques de genre (stéréotypes, familles arc-en-ciel, questions identitaires, etc.).
  • “Pour les garçons”, “pour les filles”: la représentation des stéréotypes de genre dans la publicité, le packaging, l’exposition dans les magasins de jouets, livres et produits pour enfants.
  • Genre et CLB: s’agit-il d’une pratique pour les filles? Enquêtes sociologiques, repérage des perceptions.
  • Renversement des rôles et des rapports familiers dans le Child Language Brokering.
  • Perception du CLB en tant que travail de mineurs non reconnu vs. aide en famille : les voix des personnes qui le pratiquent, qui en bénéficient et/ou qui le voient de l’extérieur.
  • CLB en tant que facteur de (super)diversité.
  • Perception et/ou représentation des questions identitaires (premières et secondes générations, biculturalisme, bilinguisme).

Nous accepterons des propositions de communications de 250 mots + bibliographie (en anglais et éventuellement dans la langue de présentation) avant le 15 février 2017, adressées à metraconference@dipintra.it.  Les réponses du comité scientifique seront communiquées avant le 10 avril 2017. Les présentations, qui se tiendront dans l’une des langues du colloque (italien, anglais, français, espagnol), ne devront pas dépasser les 20 minutes. Les propositions seront accompagnées d’une brève biographie (100 mots).

 

***********************************************************************************************

 

“Literature, Translation, and Mediation by and for Children: Gender, Diversity, and Stereotype”

University of Bologna at Forlì – 25-27 October 2017

MeTRa is a research centre that operates within the Department of Interpreting and Translation of the University of Bologna at Forlì (Italy). It promotes interpreting and translation research applied to childhood and adolescence, and its studies range from analyzing all issues connected with translating for children to a critical discussion of children translating for adults, or child language brokering (CLB), which involves first-generation children and adolescents bridging the language and cultural gap between their families and the larger society. One of the centre’s transversal foci is gender studies, where a critical look is cast on the gender roles, models, and identities as they emerge in children’s literature (whether in translation or in the original) and CLB. These interests explain why the main topic of MeTRa’s first international conference is gender diversity/gender stereotypes in mediation and translation by and for children and young adults (YA).

Children’s literature is a key carrier of social and cultural models, values, and roles. Gender difference and gender models available to children have recently acquired particular relevance in many Western societies, and the way they are represented has an impact on the evolution of younger generations’ gender identities. In a globalized world where diversity tends to be flattened out in favour of stereotyping, the conference looks at the role of writing and literature-making with a view to exploring the latest trends in the international publishing industry and future developments that may contribute to more open, sustainable societies. Looking at the translation of children’s literature can contribute to shedding light on how diversity, various roles, and stereotypes are carried across languages and cultures. Analyses of non-linguistic factors of literary texts for children and YA are also welcome.

Of course, the issue of gender stereotyping vs. gender diversity is by no means limited to children’s literature. On the contrary, it can be traced in all kinds of texts aimed at children and teenagers – where the term, ‘texts’, is used in the broadest meaning of the word. We therefore welcome proposals to analyse gender discourses about, generated by, or aimed at children/young adults in social networks, multimedia products, educational books/videos, advertising, or other kinds of material, whether monolingual or translated.

Roles, stereotypes, and their possible reversal are of paramount importance in CLB research as well. CLB is a complex practice that not only involves language and cultural aspects, but also intersects with young brokers’ psychological development as well as their social and family lives. Within the field of CLB studies, in addition to the main topic of gender, we will accept contributions that investigate how CLB practices may increase or reduce the level of diversity in young brokers’ lives and surrounding contexts. Possible topics may include, for instance, whether and how CLB subverts traditional parent/child relations, or monolingual teacher-centred classroom practices, or the stereotype of childhood as an age that must be protected from responsibilities and cares. Or, on the other hand, studies are also welcome on whether and how CLB – being a largely invisible phenomenon – can contribute to keeping the rich language, cultural, and social diversity of young brokers and their families below the threshold of collective awareness.

Transversal and interdisciplinary proposals will be particularly welcome. Possible sub-topics may include, but are not limited to:

  • Gender models, roles and identities in children’s and YA literature;
  • Migration, diversity, multiculturalism in children’s and YA literature;
  • Paratext-mediated gender models in children’s and YA literature;
  • The addressee of the paratext: the role of authors vs that of editors and publishers;
  • Reversing gender stereotypes in children’s and YA literature;
  • Literary representations of new forms of parenthood and LGBTQ families;
  • Visibility, representation and translation of LGBTQ characters in children’s and YA literature;
  • ‘Sensitive’ publishing: fortune and translation of stereotype-free children’s and YA literature;
  • New literary and educational approaches oriented to respect and inclusion and against the stereotype of so-called ‘gender ideology’;
  • The translation of children’s and YA literature – issues of sexism in language;
  • Translating diversity, migration, multiculturalism in children’s and YA literature;
  • Stereotypes about the translation of children’s and YA literature: who translates, how s/he should translate, for what readership. Evolution of models and theories;
  • Virtual communication spaces as new forms of self-awareness, resistance/education against sexist, misogynist, racist, homophobic, transphobic discourses;
  • Audio-visuals for children and YA: translation criticalities vis-à-vis gender issues, stereotypes, rainbow families, identity issues, etc.
  • ‘Boys’ play, girls’ play’: gender stereotypes in the advertising, packaging, selling of children’s toys, books and products;
  • Gender and CLB: is it ‘a girl’s thing’? Ethnographic/sociological inquiries on the gender of child brokers and perceptions about their roles;
  • Impact of CLB on relations within the family and parent/child role reversal;
  • Perceptions of CLB as hidden child labour vs. helping with housework: the points of view of child brokers, beneficiaries and/or witnesses of CLB;
  • CLB as a factor of (super)diversity;
  • Perceptions and/or representations of ‘bridge/edge’ identity issues (first/second generations of migrants, biculturalism, bilingualism).

Proposals for 20-minutes presentations in one of the official languages of the conference (Italian, English, French or Spanish) should be sent to metraconference@dipintra.it no later than February 15, 2017. Please make sure that the abstract does not exceed 250 words (which excludes any bibliography/works cited list), and include a short bio, no longer than 100 words. Both abstract and bio should be in English. If the language of presentation is Italian, French or Spanish, an additional abstract and bio in that language may also be included. Notification of acceptance will be sent no later than April 10, 2017.

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Virginie Mailhot (6 décembre 2016). Appel à communication – « Literature, Translation, and Mediation by and for Children: Gender, Diversity, and Stereotype ». Le carnet de la liste socius. Consulté le 17 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/qxxi


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.