Parution – Pratiques 173-174, « Le déjà-là dans l’écriture »

Centre de recherche sur les médiations

Communication, langue, art, culture
(EA 3476, Université de Lorraine, France)


Pratiques, 173-174, 2017


Le déjà-là dans l’écriture

coordonné par
Fabienne Rondelli et Sylvie Plane
 
PRÉSENTATION

Le présent numéro met l’accent sur le fait que l’écriture, comme toute activité de production verbale, tire ses ressources des expériences langagières vécues par le sujet. Il a paru intéressant de s’intéresser à ce phénomène sous l’angle de l’appropriation et de la transformation par le scripteur d’un substrat initial, qu’il mobilise de lui-même ou qui lui est fourni, et d’examiner cela pour affiner la compréhension que nous avons des mécanismes de production d’écrit et d’acquisition des compétences scripturales.

Une telle thématique ouvre la voie à des approches très diverses, marquées par l’empreinte de conceptions différentes de la compétence scripturale et de son acquisition.  Aussi, les dix-neuf articles de ce numéro, qui s’intéressent tous au substrat préexistant à l’écriture – le déjà-là –  et à son traitement l’envisagent-ils de deux points de vue différents, selon qu’ils se focalisent préférentiellement sur la transformation opérée par le scripteur lorsqu’il mobilise un substrat langagier pour produire son propre discours, ou qu’ils s’interrogent sur la manière dont ce substrat est mis à disposition du scripteur. La confrontation de ces points de vue, si elle génère de nouveaux questionnements, a aussi vocation à nourrir la réflexion de tous les professionnels s’intéressant à l’apprentissage de l’écriture.

SOMMAIRE

Sylvie Plane et Fabienne Rondelli

Le déjà-là dans l’écriture : quel substrat pour quels (ré)emplois ?

Les matériaux linguistiques et leur emploi

 

Elżbieta Biardzka

Le « déjà-là » dans l’écriture du rapporteur des paroles d’autrui

Geneviève Bernard Barbeau

Reprise, reformulation et réappropriation : les traces de discours antérieurs dans les slogans écrits du printemps érable

Valérie Delavigne

L’écriture pour les patients : une écriture singulière ?

Catherine Fuchs

Réemploi et déformation du déjà-là dans La Jalousie d’Alain Robbe-Grillet

Muriel Jorge et Pierre-Yves Testenoire

Écrire pour enseigner : modalités du réinvestissement textuel dans les notes de cours de trois linguistes

Sylvie Plane

Dynamique de l’écriture et processus de resémantisation

Le mode de mise à disposition des matériaux linguistiques

Aspects psycholinguistiques et génétiques

Maarit Mutta

La conscience métapragmatique et l’attitude métacognitive épistémique des scripteurs universitaires : la révision de texte en temps réel

Denis Alamargot, Marie-France Morin et Elise Drijbooms

Planificateur ou formulateur ? Mise en évidence de deux stratégies de rédaction à partir d’un support imagé chez des élèves de CE1 et de CM2

Christophe Leblay et Tarja Leblay

Chaines de reformulation dans un corpus de production-traduction

Aspects didactiques

Catherine Boré

Formes de reprise dans l’écriture à l’école élémentaire, essai de mise en ordre

Kathy Similowski

Le déjà-là chez des scripteurs apprenants : des ressources diversement exploitées

Brigitte Marin et Jacques Crinon

Le déjà-là et le presque-là

Pierre Sève

Variation, emprunt, remploi au cœur de l’écriture enfantine

Véronique Bourhis, Danièle Frossard et Martine Panchout

Le modèle didactique du genre à l’épreuve de la classe

Christine Vénérin-Guénez

Les choix lexicaux des élèves révélateurs d’un déjà-là

Sonia Castagnet-Caignec

La novélisation : une rencontre avec du déjà-là qui révèle les positionnements auctoriaux des jeunes scripteurs

Catherine Delarue-Breton

Créer le déjà-là, un paradoxe fécond pour penser l’activité scripturale et scientifique de l’auteur de mémoire de master MEEF

Marie-Emmanuelle Pereira, Christina Romain et Véronique Rey

Quand Dragon accouche le « déjà-là » du texte : l’apport d’un logiciel de reconnaissance vocale dans une activité de rédaction de résumé

Marie-Emmanuelle Pereira, Christina Romain et Véronique Rey

Quand Dragon accouche le « déjà-là » du texte : l’apport d’un logiciel de reconnaissance vocale dans une activité de rédaction de résumé

Krastanka Bozhinova, Jean-Paul Narcy-Combes et Sonia Zaouali

La production écrite vue comme un processus bilingue : dans quelle mesure les TIC peuvent-elles aider ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.