« Du “contemporain” à l’université » en accès libre

Chers collègues,

Nous avons le plaisir de vous annoncer que le volume Marie-Odile André et Mathilde Barraband  (dir.), Du “contemporain” à l’université. Usages, configurations, enjeux (Presses Sorbonne nouvelle, décembre 2015) est désormais en accès livre sur open édition : http://books.openedition.org/psn/256.

Le résumé et la table des matières sont reproduits ci-dessous.
Mathilde Barraband et Marie-Odile André

Mathilde Barraband
Professeure de littérature au Département de lettres et communication sociale

Codirectrice adjointe de la revue Tangence
Université du Québec à Trois-Rivières
3351, boul. des Forges, C.P. 500,
Trois-Rivières (Québec), Canada, G9A 5H7
Bureau 3005, Pavillon Ringuet
(819) 376-5011 poste 3864
mathilde.barraband@uqtr.ca

Alors que la littérature contemporaine occupe aujourd’hui une place significative dans la recherche et l’enseignement universitaires, il importe de s’interroger sur les effets et les enjeux d’une telle rencontre. Que fait la réception universitaire à la littérature en train de s’écrire ? Que change pour les études littéraires l’analyse sur le vif ?

Les études et entretiens réunis dans ce volume dressent un état des lieux de la présence de la littérature contemporaine à l’université en France et au Québec. Ils réfléchissent sur les usages de la notion de « contemporain », les difficultés inhérentes à son emploi et les outils critiques susceptibles d’en favoriser la saisie. L’ouvrage invite ainsi à penser les processus de légitimation et de vieillissement littéraires, tout en donnant à voir une institution universitaire en pleine mutation qui s’interroge sur sa mission, entre patrimonialisation et exploration, médiation et création, ou encore entre éducation culturelle et formation professionnelle.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.