Appel à communications – « (Dé)construire la légitimité »

Journée d’études « (Dé)construire la légitimité »

Vendredi 16 mars 2018, MESHS Lille-Nord de France

Projet structurant LégiPop : legipop.hypotheses.org

 

Le pouvoir « distinctif » d’une pratique culturelle, tout comme le « répertoire de goûts » des individus (pour utiliser les lexiques respectifs de Pierre Bourdieu et Richard Peterson) ne se comprennent que dans un contexte social donné ; ils sont le fruit d’une histoire, que leurs bouleversements actuels dans le sens d’une difficulté de plus en plus grande à maintenir les distinctions entre « populaire » et « savant », « bas » et « haut », commande d’interroger. Des travaux ont été menés sur la constitution des panthéons (Weber et alii, 2012) ou « l’invention des classiques » (Zékian, 2012), et le projet « LégiPop » se propose de poursuivre l’enquête sur l’historicité des critères de valeur – et de dévalorisation. Il s’agira durant cette journée de revenir sur la construction de la légitimité, les processus de légitimation et d’en réévaluer les zones d’ombre :

– Vers une histoire de la légitimité : les distinctions et leur pouvoir classant sont-elles un produit de la modernité, notamment littéraire, et le fruit de stratégies au sein des mondes de l’art ? En quoi le postmoderne, et le « post-post » contemporain, s’en sont-ils saisis, pour les subvertir et/ou les consolider ? En quoi la montée en force des cultures mass-médiatiques d’une part, et des pratiques participatives d’autre part, a-t-elle fragilisé les modèles distinctifs sur lesquels reposait l’idée de légitimité ? En quoi les réflexions initiées par les cultural studies (sur les rapports de forces entre classes, genres, origines ethniques et géographiques, identités sexuelles) mettent-elles à mal l’idée même d’une unité de la légitimité ?

– De la légitimité aux légitimations : avec la fragmentation des instances légitimantes et la montée en puissance d’ensembles concurrents de systèmes de légitimations (médiatiques, sous-culturelles, contre-culturelles), la question d’une légitimité laisse de plus en plus la place à des légitimations concurrentes, qui en altèrent profondément les principes. Peut-on encore dans ce cas parler de légitimité ? Ne doit-on pas détacher les logiques de distinction et les pratiques de légitimation de la perspective d’une valeur ou d’une légitimité objectivées ?

– Vers des degrés de légitimation : comment réévaluer dès lors la masse de la littérature « moyenne », du middle brow, majoritaire et pourtant peu affectée, ou peu abordée, par les débats critiques et les mutations de la légitimité ? Symétriquement, quel rôle les mouvements qualifiés de « sous-cultures » jouent-ils dans ce processus d’évolution ? Que faire des stratégies de légitimation qui ont accompagné l’esthétisation et l’artification des pratiques et des biens culturels entendus dans leur sens le plus large, y compris dans leurs formes les plus marchandes et les plus prosaïques ?

Les réponses (10 à 20  lignes + notice biobiliographique) sont à envoyer pour le 15 décembre à Anne Besson et Matthieu Letourneux : anne.besson@univ-artois.fr , matthletourneux@gmail.com

*

Bibliographie indicative

Bellavance Guy, Myrtille Valex, Laure de Verdalle, « Distinction, omnivorisme et dissonance : la sociologi du goût entre démarches quantitative et qualitative », Sociologie de l’art¸ 2006/2, p. 125-143

Bellavance Guy, Myrtille Valex, Michel Ratté, « Le goût des autres. Une analyse des répertoires culturels des nouvelles élites omnivores », Sociologie et sociétés n° 36.1, 2004, p. 27-59.

Benett Andy, Kahn-Harris Keith (éd.), After Subculture. Critical Studies in Contemporary Youth Culture, Palgrave McMillan, 2004

Bennett, Tony, et aliiCulture, Class, Distinction, Londres et New York, Routledge, 2009

Brown, Erica, Mary Grover, éd., Middlebrow Literary Cultures. The Battle of the Brows, 1920-1960, Palgrave Macmillan, 2012.

Coulangeon Philippe, Les métamorphoses de la distinction. Inégalités culturelles dans la France d’aujourd’hui, Paris, Grasset, 2011

Donnat, Olivier, Les Français face à la culture. De l’exclusion à l’éclectisme, Paris, La Découverte, 1994.

Driscoll Beth, The New Literary Middlebrow. Tastemakers and Reading in the 21st Century, Palgrave Macmillan, 2014.

Eagleton, Terry, The Idea of Culture, Oxford, Blackwell Publishing, “Blackwell Manifestos”, 2000.

Giet, Sylvette (dir.), La Légitimité culturelle en questions, Limoges, PULIM, « Médiatextes »n 2004.

Glevarec, Hervé, La culture à l’ère de la diversité. Essai critique, trente ans après La Distinction, La Tour d’Aigues, Éditions de l’Aube, 2013.

Heinich, Nathalie, Des valeurs, Une approche sociologique, Paris, Gallimard, « Bibliothèque des sciences humaines », 2017.

Heinich, Nathalie et Roberta Shapiro (dir.), De l’artification; Enquêtes sur le passage à l’art, Paris, Editions de l’EHESS, « Cas de figure », 2012.

Levine Lawrence W., Culture d’en haut, culture d’en bas, l’émergence des hiérarchies culturelles aux États-Unistrad. M. Woollven, O. Vanhée, préface Roger Chartier, Paris, La Découverte, 2010 (Highbrow/Lowbrow : the Emergence of Cultural Hierarchy in America, Cambridge Harvard UP, 1988)

Macé, Éric, Les imaginaires médiatiques : une sociologie postcritique des médias, Paris, Amsterdam, 2006

Maigret, Eric, « Bande dessinée et postlégitimité », in Eric Maigret, Matteo Stefanelli (dir.), La bande dessinée : une médiaculture, Armand Colin-Ina, 2012.

Maigret Éric, Éric Macé (éd.), Penser les médiacultures. Nouvelles pratiques et nouvelles approches de la représentation du monde, Paris, A. Colin-INA, 2005.

McGuigan, Jim, Cultural Populism, Londres et New York, Routledge, 1992.

Passeron Jean-Claude et Claude Grignon, Le Savant et le Populaire. Misérabilisme et populisme en sociologie et en littérature, Paris, Seuil, 1989

Peterson Richard, « Understanding Audience Segmentation. From Elite and Mass to Omnivore and Univore », Poetics n° 21, 1992, p. 243-258

Revue À l’Épreuve, n° 3 : « Genre et enjeux de légitimation », 2016.

Roque, Georges (dir.) Majeur ou mineur ? Les hiérarchies en art, Nîmes, Jacqueline Chambon, « Rayon art », 2000

Ross, Andrew, No Respect. Intellectuals and Popular Culture, Londres et New York, Routledge, 1989.

Saemmer, Alexandra, « La littérature numérique entre légitimation et canonisation », Cultures & Musées, vol. 18, n° 1, 2011, p. 201-223.

Scott James C., La domination et les arts de la résistanceFragments du discours subalterne, trad. Olivier Ruchet, Paris, Éd. Amsterdam, 2009

Sellier, Geneviève, Eliane Viennot (dir.), Culture d’élite, culture de masse et différence des sexes, Paris, L’Harmattan, 2004

Shusterman, Richard, « Légitimer la légitimation de l’art populaire », Politix, vol. 6, n° 24, 1993, p. 153-167

Swirski, Peter, From Lowbrow to Nobrow, Montréal, McGill University, 2005.

Tommek Heribert, « Une littérature moyenne. La littérature allemande contemporaine entre production restreinte et grande production » Actes de la recherche en sciences sociales n° 206-207, 2015, p. 100-107.

Tommek Heribert, Der lange Weg in die Gegenwartsliteratur. Studien zur Geschichte des literarischen Feldes in Deutschland von 1960 bis 2000, Berlin, De Gruyter, 2015.

Triaire, Sylvie, Jean-Pierre Bertrand, Benoît Denis, dir., Sociologie de la littérature : la question de l’illégitime,Presses universitaires de la Méditerranée, 2002

Weber, Anne-Gaëlle, Nicolas Wanlin, Evelyne Thoizet (dir.), Panthéons littéraires et savants (XIXe– XXe siècles), Arras, Artois Presses Universités, 2012.

Zekian, Stéphane, L’invention des classiquesLe siècle de Louis XIV existe-t-il ?, CNRS Editions, 2012


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.