Annonce de parution – « Histoire de l’édition en Belgique (XVe – XXIe siècle), P. Durand et T. Habrand »

Annonce de parution

HISTOIRE DE L’ÉDITION EN BELGIQUE (XVe – XXIe siècle)
Pascal Durand et Tanguy Habrand
Postface d’Yves Winkin

Bruxelles, Les Impressions Nouvelles
Coll. “Réflexions faites”
14.5 x 21 cm, 576 pages, 26 €
978-2-87449-584-7
– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
Depuis l’Histoire du livre et de l’imprimerie en Belgique publiée dans l’entre-deux-guerres par le Musée du Livre, aucun ouvrage de synthèse n’avait remis en perspective les grandes tendances de l’édition belge. L’ouvrage de Pascal Durand et Tanguy Habrand vient combler cette lacune en entrecroisant histoire de l’édition, histoire des idées et histoire des institutions de la vie littéraire et intellectuelle.

La production du livre belge de langue française correspond à un marché restreint, tributaire de logiques qui lui sont propres – avec un poids particulier des industries graphiques – tout en étant soumis à la force d’attraction exercée par l’édition française sur les genres les plus prestigieux. Quelques-uns, tels Lacroix, éditeur de Hugo et De Coster dans les années 1860, ou Deman, éditeur de Verhaeren et Mallarmé, ont brièvement réussi à tirer leur épingle de ce jeu déséquilibré. Plus nombreux et significatifs sont ceux qui, de Casterman à Marabout, ont dégagé de durables ressources de créativité dans les domaines du livre religieux, de la bande dessinée, du livre pratique et du livre pour la jeunesse.

En six chapitres de longueur croissante, c’est tout un paysage de livres et d’éditeurs qui se trouve reconstruit sous les yeux du lecteur, allant des premiers imprimeurs dans les territoires qui formeront la Belgique jusqu’aux processus de concentration éditoriale actuels, en passant par les industriels de la contrefaçon, les grands éditeurs de bande dessinée et les pionniers du livre de poche francophone. Sans oublier les maisons de taille souvent modeste qui, vouées au roman, à la poésie, au théâtre, à l’essai lettré, contribuent à la vie du livre comme vecteur de haute culture.
– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
 
Pascal Durand est professeur ordinaire à l’Université de Liège, où il dirige le Centre d’Étude du Livre Contemporain. Spécialiste de Mallarmé et de la poésie moderne, il est aussi l’auteur d’ouvrages sur l’histoire de l’édition, les rapports presse/littérature et les figures contemporaines de l’orthodoxie politico-médiatique.

Tanguy Habrand est assistant au département Médias, Culture et Communication de l’Université de Liège et par ailleurs éditeur associé à la collection « Espace Nord » ; ses recherches et publications portent sur les stratégies éditoriales, les politiques du livre et l’édition indépendante.
– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
TABLE DES MATIÈRES

PRÉAMBULE

CHAPITRE PREMIER : LE TEMPS DES IMPRIMEURS (1470-1650)
Autour de Thierry Martens 
L’apparition du livre imprimé en Belgique 
Un grand petit imprimeur
« Theodoricus noster »
Christophe Plantin : un proto-éditeur 
« Labore et constantia » 
À l’enseigne du Compas d’or
Le déclin de l’imprimerie

CHAPITRE 2 : LE SOLEIL NOIR DE LA CONTREFAÇON (1650-1850) 
Contrefaçon et clandestinité à la fin de l’Ancien Régime 
Vue de France ou de Belgique : les deux visages de la réimpression 
Autour des Bassompierre à Liège : le sens des affaires
De l’essor à l’écroulement de la contrefaçon industrielle 
L’industrie de la réimpression
Un déclin économique et moral
Les retombées de la contrefaçon

CHAPITRE 3 : ENTRE ROME ET PARIS (1850-1914)
Les temps bénits de l’édition religieuse
« Pro Deo et Patria »
Du religieux au scolaire
Édition religieuse et créativité éditoriale : un introuvable binôme ?
Le vol d’Icare : essor de l’édition artiste
Albert Lacroix : le sens du coup
Henry Kistemaeckers : le goût du risque 
Edmond Deman : le coût du luxe
Puissance des genres mineurs, faiblesse des genres majeurs

CHAPITRE 4 : LA RENAISSANCE DE L’ÉDITION BELGE (1920-1940)
De la bande dessinée aux bancs de l’école : les imprimeurs au service de la jeunesse
La conversion de Casterman 
Gordinne, Dupuis : deux industriels du divertissement
Du scolaire au littéraire
Une littérature en quête d’éditeurs
Un modèle central : La Renaissance du Livre
De la littérature comme support au livre comme objet
Académiques ou d’avant-garde : le vecteur des revues
Du gris au noir :
 l’édition en Wallonie et à Bruxelles à l’heure allemande

CHAPITRE 5 : INDUSTRIELS ET ARTISTES (1945-1980)
Les industriels de l’évasion
« Suivez Marabout »
Casterman, Dupuis, le Lombard : le triumvirat de la bande dessinée
L’édition pour la jeunesse
Artis-Historia : le livre aux marges de l’édition
Les parages de l’édition artiste et lettrée
L’édition d’art entre deux modèles : Arcade et le Fonds Mercator
Néo-classiques et activistes : l’édition de poésie
André De Rache et Jacques Antoine
Une période de transition

CHAPITRE 6 : ÉTAT LITTÉRAIRE ET MARCHÉ DU LIVRE (1980-2000)

Le retour d’Icare : l’édition lettrée après 1980
Politiques de l’identité et institutions de la littérature
« Espace Nord » : une collection et un outil institutionnel
De Jacques Antoine aux Éperonniers
Des sciences de l’homme aux hommes de l’art : à côté des Éperonniers à Bruxelles
Aspects de l’édition de création en Wallonie
La part du marché : industrie du livre et concentrations éditoriales
Expansion externe et extension interne : De Boeck et Labor
Redéfinition et légitimation du livre de jeunesse
Aggiornamento esthétique et reconfiguration éditoriale de la bande dessinée
Indépendants et alternatifs : la « contrebande dessinée »
L’artiste et l’entrepreneur : deux figures de l’édition belge à la fin du siècle

ÉPILOGUE : AU SEUIL D’UN NOUVEAU SIÈCLE

L’édition saisie par les médias d’information
Bassins régionaux et horizons numériques
Organisation des indépendances
Nouveaux profils, nouvelles cartographies
À suivre

POSTFACE d’Yves Winkin

INDEX NOMINUM

REPÈRES BIBLIOGRAPHIQUES
– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

 

Tanguy Habrand

Centre d’Etudes du Livre Contemporain (CELIC)
Département des Arts et Sciences de la Communication
Faculté de Philosophie et Lettres
Université de Liège
Place du 20 août, 7
B-4000 LIEGE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.